Galaxy S8 : que nous réserve Samsung avec son nouveau smartphone ?

Samsung joue gros avec son Galaxy S8, après l'accident industriel du Galaxy Note 7. Le prochain smartphone de la marque est ainsi l'objet de toutes les attentions et fait déjà l'objet de multiples supputations, alors que sa sortie n'est censée intervenir qu'au moins de février prochain. Voici, pour l'heure, les éléments qui ont été disséminés à travers le Web.

Une date de sortie incertaine


Traditionnellement, les Galaxy S de Samsung sont dévoilés lors de la grand-messe de la mobilité, au MWC de Barcelone, et les rumeurs les concernant commencent à fleurir sur le Net début décembre. Cette année, ces « informations » (qui émanent parfois du constructeur lui-même, diront certains) tournant autour du Galaxy S8 parviennent à nos oreilles bien avant.

Un hasard ? Pas forcément. D'après certains analystes, Samsung serait tenté de sortir son prochain smartphone avant la date prévue, histoire de faire oublier l'accident industriel Galaxy Note 7 et éviter de lourdes dépenses en matière de publicité pour redorer son blason et regagner rapidement la confiance des investisseurs.

Aucune date n'est toutefois envisagée, car un problème évident subsiste : pour être commercialisé, le Galaxy S8 doit être prêt... En revanche, si Samsung attend bel et bien la veille de l'ouverture du MWC comme le constructeur en a l'habitude, il faudra attendre le 26 février prochain.

A moins que Samsung repousse encore la sortie ,puisque selon le Wall Street Journal, le fabricant coréen a décidé de geler pour deux semaines ses travaux de conception sur ce prochain modèle le temps de mener son enquête sur les incidents affectant le Galaxy Note 7. Le même Wall Street Journal envisage même une sortie en avril plutôt qu'en février.

MWC 2017

Un processeur puissant et économe


SI la fiche technique du Galaxy S8 n'a, pour l'heure, pas encore fait l'objet d'un leak global, certains éléments sont d'ores et déjà à disposition du grand public. La puce qui animera le prochain smartphone de Samsung pourrait ainsi être un Exynos 8895 cadencé à 3 GHz et atteignant des scores impressionnants sous Geekbench (plus de 7 000 points, contre environ 5 500 points pour l'iPhone 7).

Une montée en fréquence rendue possible grâce à la finesse de gravure utilisée par Samsung pour sa puce (10 nm). Un SoC qui a par ailleurs l'avantage de ne consommer que peu de puissance (moins de 5 W). Si l'on considère les 4 200 mAh que l'on prête à la batterie du futur smartphone de Samsung, on se dit que ce dernier pourrait avoir une autonomie intéressante.

D'autres sources rapportent par ailleurs que le Galaxy S8 serait doté de 6 Go de mémoire vive, qui viendrait épauler ce SoC et le Mali-G71, qui serait en charge de la partie vidéo.

Concernant le stockage enfin, le GS8 serait pourvu, à minima, de 64 Go de mémoire flash. Une capacité qui pourra atteindre 256 Go (avec des débits qui pourraient attendre 850 Mo/s), et qui pourra encore être augmenté via un slot microSD.

Logo Samsung Exynos

Dalles incurvées et écrans sans bords 4K


En août dernier, Dong-jin Koh, responsable des activités mobiles de Samsung, avait sous-entendu qu'à l'avenir, la société miserait sur la déclinaison « Edge » de ses smartphones. Ces propos semblent prendre forme et selon le blog spécialisé Phandroid, le constructeur aurait déjà commandé des écrans à sa filiale Samsung Display.

Plus précisément, Samsung Mobile aurait commandé des dalles incurvées de 5,1 et 5,5 pouces, ce qui laisse donc penser que le smartphone serait toujours décliné en deux tailles, mais sans option d'écran plat.

Enfin, les dernières rumeurs évoquent un écran étiré sur les quatre bords (contre deux pour la précédente génération), avec une couverture d'écran atteignant à minima 90%. Une tendance que Samsung ne serait pas le seul à suivre, puisque Sharp a récemment présenté un écran de ce type, que Xiaomi a présenté un Mi Mix qui utilise ce type d'écran et qu'on soupçonne Apple de vouloir aller dans ce sens pour son futur iPhone 8.

Il faudra alors à Samsung géré l'absence de boutons tactiles (comme le fait Google sur ses Pixel), avec la possibilité de disposer d'un lecteur d'empreinte optique disposé sous l'écran.

Par ailleurs, cette rumeur d'écran sans bordure amène certains spécialistes à supposer l'utilisation par Samsung d'écran de taille plus importante encore : 5,7 et 6,2 pouces, en l'occurrence.

Samsung Galaxy S8


Ce choix n'est évidemment pas le fruit du hasard : le cabinet Strategy Analytics a récemment estimé que Samsung avait écoulé quelque 8,3 millions de Galaxy S7 Edge au second trimestre 2016. C'est moins que les iPhone 6 et 6S d'Apple, mais mieux que tous les autres smartphones Android. L'écran incurvé semble donc avoir la préférence des consommateurs : c'est donc sur ce choix technique que Samsung pourrait capitaliser.

Cet écran, enfin, pourrait disposer d'une définition 4K : Samsung a d'ailleurs montré, en mai dernier, un écran 4K de 5,5 pouces lors du SID 2016, à San Francisco. Le constructeur semblerait donc en mesure de proposer une telle dalle pour le Galaxy S8.

Samsung céderait aux sirènes du double capteur...


Après HTC, LG, Huawei et Apple, Samsung pourrait bien embrasser la mode du double capteur sur son Galaxy S8. Les premières fuites évoquent deux capteurs de 12 et 13 mégapixels, avec des conceptions dues à Sony d'une part, et à Samsung d'autre part. L'un de ces capteurs serait particulièrement imposant, au format 1/1,7 pouce. De quoi, en principe, augmenter la taille des photosites et proposer de bonnes performances en basse luminosité.

D'autres sources évoquent au contraire un capteur de... 30 mégapixels (et 9 pour la caméra en façade), avec une stabilisation optique en prime. La possibilité de voir le capteur frontal profiter d'un autofocus (à l'image de ce qui existe sur le Honor 7i notamment) est également évoquée.

Deux capteurs qui pourront compter sur l'Exynos 8895 pour se charger du traitement d'image, avec des performances supposées bien meilleures que celles du Galaxy S7 (70 à 80% plus rapide).

iPhone 7 Plus teardown

... et supprime (aussi) la prise jack


Là encore, Samsung pourrait suivre une tendance lancée par le constructeur chinois Le Eco, puis reprise par Lenovo (sur ses Moto Z et Z Force), et surtout par Apple sur ses iPhone 7. En supprimant la prise jack, Samsung trouverait l'occasion de répondre à son rival en matière de diversification d'accessoires. Une aubaine pour les constructeurs tiers, qui vont pouvoir proposer de nouveaux produits, que ces derniers utilisent un port Lightning (pour l'iPhone), un port USB-C (pour le Galaxy S8) ou le Bluetooth.

Côté accessoires justement, le Galaxy S8 serait pourvu d'un scanner d'iris, comme le Galaxy Note 7 ou le Lumia 950, mais aussi, et c'est plus surprenant, d'un picoprojecteur, à la manière de ce que peut faire Lenovo sur certains modèles. Certains se souviendront peut être également du Galaxy Beam qui, en 2012, fut le premier smartphone à embarquer un tel équipement.

L'arrivée d'un assistant virtuel plus performant ?


La start-up Viv Labs, fondée par trois anciens développeurs de Siri, a récemment été rachetée par Samsung. Le but ? Donner un vrai coup de fouet dans le domaine de l'assistant virtuel aux smartphones de la marque, dont le S-Voice semble dépassé par le Siri d'Apple, voire même par le Cortana de Microsoft.

Ce futur compagnon a désormais un nom de code : Bixby. Un élément découvert dans un dépôt de marque du constructeur coréen, dépôt qui concerne les domaines de la gestion des données personnelles et de la reconnaissance vocale.

Quid du prix ?


Pour avoir une idée du prix d'un smartphone, il faut souvent considérer celui de son prédécesseur. Et si le Galaxy S7 (en version 32 Go) était commercialisé à ses débuts 699 euros, il fallait compter 100 euros de plus pour la déclinaison Edge. Si Samsung privilégie cette dernière comme le suggèrent les rumeurs, il faut donc s'attendre à un ticket d'entrée autour des 800 euros.

Si l'on considère en plus le prix des iPhone 7 et 7 Plus en version 32 Go, qui sont ses concurrents directs, un tarif autour des 800 euros paraît tout à fait censé.

Modifié le 30/11/2016 à 10h52
Commentaires