le vendredi 07 octobre 2016

Samsung : les ventes n'explosent pas, elles

Samsung a fait face à un rappel historique de son Galaxy Note 7 en septembre, ce qui aura un impact sur ses résultats du troisième trimestre, même si le fabricant devrait sauver les meubles.

Un mois avant la publication de ses résultats financiers du troisième trimestre, Samsung a publié un bref avis boursier dans lequel il veut rassurer le marché. Sur la période, le leader mondial des smartphones s'attend à un profit opérationnel en hausse annuelle de 5,6 %, à 7 800 milliards de wons (6,2 milliards d'euros), alors que les analystes tablaient sur 7 400 milliards. Un chiffre qui serait sous les 8 100 milliards du trimestre précédent.


Cela reste néanmoins une bonne performance pour le fabricant, qui a dû faire face à un rappel massif de sa phablette Galaxy Note 7 début septembre, dont la batterie risque d'exploser. Le sud-coréen a dû rapatrier 2,5 millions d'appareils, pour un coût évalué par certains courtiers cités par Reuters à 1 000 milliards de wons, soit près de 800 millions d'euros. D'autres analystes ont estimé le coût de ce rappel jusqu'à 2 milliards de dollars.

Les puces à la rescousse


Cette catastrophe industrielle a enrayé la mécanique que Samsung était parvenu à bien huiler avec son Galaxy S7. Le smartphone-star de la marque avait fait oublier que la machinerie sud-coréenne avait été grippée par deux générations (S5 et S6) « boudées » par les consommateurs - le fabricant s'était retrouvé avec des smartphones dans les bras, et dut les brader et dépenser des fortunes et marketing et communication pour les écouler.


samsung galaxy note 7
Samsung Galaxy Note 7 - Crédit : Samsung.


Résultat, au troisième trimestre, Samsung anticipe un recul de son chiffre d'affaires de 5,2 % à 49 000 milliards de wons (39 milliards d'euros), mais il n'en communique pas encore le détail. D'après Greg Roh, analyste chez HMC Investment Securities interrogé par l'AFP, « le troisième trimestre a été touché par le rappel du Note 7 mais en même temps, il y a eu des progrès dans la division semi-conducteurs » - florissante pour Samsung.

« Pour le moment, la situation est meilleure que prévu. Les perspectives de la division mobile au prochain trimestre ne sont pas trop brillantes mais cela va être contrebalancé par des performances améliorées dans les puces mémoires et les écrans OLED », ajoute l'analyste. L'augmentation de la demande en puces, provenant notamment d'Apple, a entraîné une hausse des prix, qui profitera à l'activité semi-conducteurs de Samsung.


À lire :

À voir :

Modifié le 07/10/2016 à 12h09
Commentaires