le jeudi 12 février 2015

Microsoft aurait racheté les stylets N-Trig

Microsoft a la fièvre acheteuse. Après MineCraft, les applications Acompli, puis SunRise, ce sont les stylets et les technologies tactiles de N-Trig qui rejoignent la galaxie Microsoft.

Il y a peu de chances de retrouver des stylets Wacom dans les futurs appareils Microsoft. Selon la presse israélienne, le géant de Redmond aurait racheté N-Trig, le fabricant de la technologie concurrente, pour 200 millions de dollars (la société est basée près de Tel Aviv).

Tablette Remise de 20 euros avec le code BLG-MAI - SAV dans 122 magasins Boulanger Tablette MICROSOFT Surface Pro 3 64Go


Le faux départ Windows 3.1 for Pen Computing


Les deux entreprises se connaissent bien. Microsoft possédait déjà une participation dans N-Trig. Il est aussi son plus gros client depuis que sa technologie a remplacé celle de Wacom dans les dernières tablettes Surface Pro 3. Microsoft a d'ailleurs justifié ce changement par de meilleures prestations techniques.

La technologie de N-Trig reste, en effet, l'une des rares à combiner stylet actif et écran tactile. Elle évite donc de superposer les capteurs sur l'écran pour le rendre tactile, ce qui permet de fabriquer des tablettes plus fines. Ses stylets réduisent également la latence et limitent l'effet parallaxe. Pour autant, certains graphistes regrettent toujours les stylets Wacom et leur sensibilité supérieure (jusqu'à 2048 points de pression contre 256).

Cela fait plus de vingt ans que Microsoft tente d'imposer l'usage du stylet pour la bureautique. En vain. Il y eut tout d'abord le faux départ Windows 3.1 for Pen Computing en 1992. Puis le prometteur Windows XP Tablet PC Edition en 2002. Mais l'informatique au stylet n'aura jamais intéressé qu'une niche de professionnels.

En rachetant N-Trig, Microsoft prouve qu'il y croit toujours et qu'il n'a pas complètement jeté l'éponge.
Modifié le 12/02/2015 à 15h28
Commentaires