le lundi 02 octobre 2017

Google préparerait une solution de sécurité renforcée

La grande majorité des clients de Google choisissent de ne pas activer l'authentification forte (à deux facteurs), et pourtant, la firme de Palo Alto plancherait déjà sur une solution de sécurité renforcée, à trois facteurs.

Pour accéder à leur Gmail, certains clients devront insérer une clé USB


Le produit n'est pas encore officiel, mais selon les témoignages anonymes de collaborateurs de Google recueillis par Bloomberg, le renforcement de la sécurité des produits de la firme serait dans les cartons. En novembre 2017, Google devrait proposer à des patrons de grandes entreprises et personnalités politiques des clés USB physiques. Une fois ce dispositif de sécurité supplémentaire activé, Gmail, Google Drive et autres applications de Google ne devraient fonctionner que lorsque la clé USB est insérée.

Les détenteurs de ces comptes ulta-sécurisés verront également Google interdire l'accès à leur compte aux sites tiers. Il ne sera pas possible, par exemple, de connecter son logiciel comptable au tableur Google Sheets, transférer des vidéos depuis son téléphone vers YouTube ou encore synchroniser l'agenda de son smartphone avec le Calendrier Google.

Gmail


Google souhaite se positionner en tant que fournisseur de communications 100 % sécurisées


Comme pour tout dispositif de sécurité, une protection renforcée vient toujours au prix du confort et d'une facilité d'usage. L'insertion obligatoire d'une clé USB signifie que le détenteur d'un compte à sécurité renforcée ne pourra pas consulter ses mails sur son smartphone. Le manque d'intérêt actuel des utilisateurs pour la sécurité à deux facteurs en est un témoignage éloquent. Par ailleurs, dans la quasi-totalité des cas relayés par la presse où des décideurs politiques se sont fait intercepter leurs mails, SMS ou communications téléphoniques, ils utilisaient du hardware normal, par commodité, même s'ils avaient accès à du matériel protégé et spécialement conçu pour eux.

Une chose est sûre en tout cas : avec ce nouveau produit, Google souhaite regagner la confiance de ses clients et se positionner comme un prestataire informatique ultra-sécurisé pour les organismes qui ont besoin d'une protection supplémentaire de leurs données.


Modifié le 02/10/2017 à 14h25
Commentaires