le vendredi 06 avril 2018

Le bras de fer s'intensifie entre Amazon et Trump

Donald Trump a confirmé son inquiétude au sujet du régime fiscal dont bénéficie Amazon aux États-Unis. Le président américain y voit une menace pour les commerces traditionnels.

À la suite de ce conflit qui ne dit pas son nom, Amazon pourrait voir son imposition revue à la hausse.

Donald Trump vs Amazon : le passage à l'acte est pour bientôt


Un vent de panique a balayé les États-Unis le 28 mars 2018, lorsque le média en ligne Axios a publié un article dans lequel le journaliste affirmait que Donald Trump pourrait bientôt passer à l'acte pour concrétiser sa présumée haine contre Amazon. Les actionnaires du marchand en ligne avaient en tout cas reçu le message cinq sur cinq : l'action Amazon a perdu 4,4 % en Bourse ce jour-là.

Aujourd'hui nous avons donc la preuve qu'Axios disait vrai : lors d'un échange avec les journalistes à bord de l'avion présidentiel qui le ramenait à Washington après un déplacement dans l'État de Virginie, Donald Trump a acquiescé lorsque l'un des journalistes a évoqué des avantages fiscaux jugés injustes dont bénéficierait Amazon. « Nous regarderons ce dossier de plus près », a répondu le président américain. Donald Trump a d'ailleurs confirmé qu'il pourrait même aller jusqu'à changer la législation si cela s'avère nécessaire pour régler ce dossier.

amazon entrepôts


La Cour suprême planchera sur le « cas Amazon »


Concrètement, la Cour suprême sera prochainement chargée d'examiner la « situation fiscale » d'Amazon, que Donald Trump vient d'accuser de « ne pas faire jeu égal » avec les enseignes traditionnelles et de ne pas payer suffisamment d'impôts sur ses ventes. Le 17 avril 2018, les avocats de l'État de Dakota du Sud comparaîtront donc devant la Cour suprême pour lui demander de mettre un terme à une loi de 1992, en vertu de laquelle seuls les marchands ayant une présence physique sur le territoire de l'État sont assujettis à l'impôt sur les ventes. Le ministère américain de la Justice a d'ores et déjà saisi la Cour suprême pour lui faire part de son soutien à cette initiative.

Selon les bruits qui courent à Washington, Donald Trump serait profondément convaincu qu'Amazon sème des ravages chez les commerçants traditionnels implantés dans les villes américaines. Et cette supposition est plutôt vraisemblable, quand on sait que Donald Trump a passé sa vie à gérer des actifs immobiliers, dont bien entendu des centres commerciaux, qui aujourd'hui souffrent énormément de la concurrence que leur fait Amazon.

Modifié le 07/04/2018 à 11h15
Commentaires