PC portable : test de 7 modèles

Asus R500VD-SX086V
L'an passé, Asus avait récolté la palme lors de notre traditionnel comparatif de rentrée. Cette année, le constructeur se distingue d'une autre manière en nous proposant son portable quelques semaines après ses petits camarades. Cela valait-il le coup d'attendre ? Le R500VD est-il le patron de ce comparatif ? Les réponses dans cette page.

Présentation

Asus R500VD
Caractéristiques techniques
Réf. exacte Asus R500VD-SX086V
Ecran - Définition 15,6 pouces
1 368 x 768 pixels
Processeur Intel Core i5-3210M
(de 2,5 à 3,1 GHz)
Nombre de cœurs 2 (4 avec HyperThreading)
Mémoire vive 4 Go DDR3 1 600 MHz
Carte graphique
NVIDIA GT 610M 1 Go
Stockage Seagate 750 Go @ 7 200
Lecteur optique Graveur DVD
Wi-Fi 802.11n (Wireless-N 2230)
Bluetooth 4.0
Lecteur de cartes SD, SDHC, SDXC
Connectique PC 2x USB 3.0, 1x USB 2.0
Connectique A/V HDMI, casque/micro, VGA
Webcam 0,3 mégapixel
Clavier 105 touches chiclet avec pavé numérique
Touchpad 105 x 73 mm multipoint
OS Windows 7 Home Premium
Garantie 1 an
Batterie 6 cellules 51,6 Wh
Dimensions 378 x 251 x 32 mm
Poids
2,6 Kg
Si le représentant d'Asus de l'an dernier se distinguait de ses concurrents par sa coque tout alu, ce n'est malheureusement pas le cas de ce R500VD. Car si le pourtour du touchpad est bel et bien constitué du noble métal (avec la finition brossée chère à Asus), la coque de l'écran est faite d'un plus vulgaire plastique. Certes, ce dernier arbore un revêtement texturé plutôt agréable au toucher, mais cela reste du plastique.

Asus R500VD

Ne blâmons pas Asus pour autant, puisque son portable inspire tout de même la confiance. Robuste et plutôt bien fini, le châssis du R500VD bénéficie d'une qualité de fabrication satisfaisante et plutôt appréciable dans cette gamme de prix.

Asus R500VD

Les charnières qui soutiennent l'écran, notamment, nous semblent pouvoir tenir sur la durée et ne se montrent ni trop fermes, ni trop molles. De l'écran justement, parlons-en : bien que la dalle choisie par Asus soit brillante, elle ne génère finalement que peu de reflets gênants. Cela ne vaut pas un écran mat comme celui du Samsung Series 3, mais on reste toutefois très loin de ce qu'on peut observer sur les modèles HP, Sony ou Toshiba. En revanche, il faudra se contenter des traditionnels 1 366 par 768 pixels, comme sur tous les portables de ce comparatif.

Concernant la qualité d'image, c'est plutôt bien mais pas top. Avant calibration, l'écran est bien lumineux (285 cd/m²) et pas trop mal contrasté (184:1), malgré des noirs pas assez profonds (1,55 cd/m²). En revanche, la colorimétrie est largement perfectible (DeltaE de 10,9), même si aucune dominante ne se distingue clairement. Une fois la luminance réglée à 200 cd/m², la colorimétrie s'approche de la perfection (DeltaE de 0,9) et, bonne surprise, les noirs s'améliorent un peu (1,22 cd/m²). Reste que le contraste en prend un petit coup pour finir à une valeur de 164:1.

Asus R500VD


Configuration matérielle

Intel Core i5 Gen2 Sandy Bridge - Cap Off
Pour animer son portable, Asus a choisi le Core i5-3210M d'Intel, tout comme l'ont fait HP et Packard Bell. Pour rappel, ce processeur fonctionne à des fréquences comprises entre 2,5 et 3,1 GHz, ce chiffre étant atteint lorsque l'un des deux cœurs physiques fonctionne seul. Doté de 3 Mo de Smart Cache, ce processeur de génération Ivy Bridge est gravé en 22 nm et affiche une enveloppe thermique de 35 W.

Côté puce graphique, on retrouve évidemment le HD 4000 associé à ce processeur, mais également le GeForce GT 610M de NVIDIA. Doté de 48 coeurs CUDA cadencés à 475 Mhz et d'une mémoire interfacée sur 64 bits et fonctionnant à 800 MHz, cette puce est à priori à peine plus véloce que le HD 4000 d'Intel. On peut donc se poser la question de la pertinence de ce composant au sein du portable d'Asus. Le seul intérêt que nous y trouvons est d'alléger le processeur lors de calculs 3D, alors que les 2 Go de mémoire dédiée de type DDR3 évitent d'aller piocher dans la mémoire système. Mais en ce qui concerne le jeu et notamment les titres récents, il faudra passer son chemin.

Pour accompagner ce duo de composants, Asus a ajouté 4 Go de DDR3 fonctionnant à 1 600 MHz et, chose suffisamment rare pour être signalée, un disque dur dont les plateaux effectuent 7 200 rotations par minute. Certes, la consommation engendrée est supérieure, mais les performances le sont également. La capacité en revanche ne porte pas à débat : 750 Go, c'est plutôt généreux pour un portable dans cette gamme de prix.

Là où Asus se plante (une nouvelle fois), c'est au niveau de la webcam qui équipe son portable. Dotée d'un capteur 0,3 mégapixel, elle fournit des images qui tirent sur le bleu et dont la qualité est clairement insuffisante, que ce soit en basse lumière ou lorsque l'éclairage est suffisant.

Avec éclairage
Sans éclairage

Le reste de l'équipement de cet Asus R500VD est constitué d'un port USB 2.0 (qui bénéficie du procédé Charger+, censé accélérer la charge d'un smartphone), de deux ports USB 3.0, d'une prise Ethernet gigabit, d'un circuit sans fil signé Intel et compatible avec la technologie WiDi et d'un graveur de DVD. Il prend en charge le Bluetooth en version 4.0, dispose d'un lecteur de cartes mémoire SD et bénéficie de sorties HDMI et VGA.

Asus R500VD
Asus R500VD

Côté batterie, Asus a intégré un modèle d'une capacité très confortable de 51,6 Wh, la plus conséquente de ce comparatif. La promesse d'une autonomie conséquente ? Nous le verrons durant nos tests, mais force est de constater qu'Asus a mis le paquet de ce point de vue, d'autant que le R500VD est pourvu d'une technologie maison baptisée SuperBatt et censée apporter « une consommation d'énergie plus intelligente et une autonomie prolongée ».

Enfin, le procédé IceCool est une nouvelle fois de la partie. Pour rappel, il s'agit ici de maintenir les reposes poignets à une température inférieure à celle du corps humain, afin d'éviter toute gêne due à l'échauffement de cette partie du châssis. Sans dire que cette technologie est inefficace, on ne saurait toutefois pas quantifier son impact réel : la ventilation de ce portable est suffisamment importante pour conserver une température correcte à la surface de la machine.

A l'usage, ergonomie

Comme à son habitude, Asus n'est pas avare d'espace lorsqu'il s'agit des dimensions de son touchpad. Le R500VD ne fait pas exception à la règle puisqu'il dispose du dispositif le plus imposant de ce comparatif, juste derrière celui de l'Acer Aspire V5. Un espace conséquent donc, au service d'une glisse plutôt agréable et d'un multitouch bien géré : nous n'avons rencontré aucun souci pour faire défiler nos pages à deux doigts ou encore effectuer un zoom. Toutes ces opérations se sont révélées d'une fluidité impeccable. Les boutons intégrés à ce touchpad, enfin, ont réagi correctement à nos différentes sollicitations. La réponse du clic est satisfaisante et l'ensemble ne semble pas souffrir d'un jeu quelconque ou d'un manque de souplesse.

Asus R500VD

Quant au clavier qui équipe le R500VD, le constat est tout aussi satisfaisant. Les touches tombent bien sous les doigts, la course est suffisante, le clavier ne s'enfonce pas. Chacun des éléments est relativement bien proportionné et seules les deux « Majuscule » auraient dû bénéficier d'une largeur un peu plus conséquente.

Asus R500VD
Asus R500VD

Enfin, on retrouve les touches de raccourcis traditionnels d'Asus : une premiere pour le mode de consommation d'énergie, sur la barre d'espace, une seconde sur la touche « C » pour lancer Splendid, qui permet de choisir parmi 5 colorimétries de l'écran (Standard, Cinéma, couleurs vives, correction gamma et mode doux), et une dernière sur la touche « V », dédié à l'exécution de Lifeframe, le logiciel choisi par Asus pour utiliser la webcam.

Asus R500VD

Côté suite logicielle, pas de surprise sur ce modèle : Asus nous ressert ses habituels programmes, à l'intérêt variable. On aime le LiveUpdate, qui permet de mettre à jour rapidement et simplement les pilotes et logiciels de la machine, ou encore l'utilitaire qui permet de réinstaller simplement l'un de ces éléments depuis la partition de restauration prévue par Asus.

Asus LiveUpdate
Liste des pilotes et applications

Le Scene Switch, qui gère la sortie vidéo vers un afficheur externe, nous semble moins utile, alors que le Face Logon, qui permet de se connecter à sa session Windows grâce à la reconnaissance faciale, ne nous a pas franchement convaincu. Certes, le dispositif fonctionne correctement lorsque le mode de sécurité est réglé au plus bas, avec tous les risques que cela comporte, mais lorsque le curseur est au plus haut, la qualité de la webcam pose alors problème.

Face Logon Options
Face Logon

Enfin, on retrouve le classique @Vibe, l'interface multimédia signée Asus, ainsi qu'une application dédié au Web Storage d'Asus, le service de stockage en ligne du constructeur, qui offre 5 Go de données à ses utilisateurs. En dehors de cette offre d'essai, vous disposez de 50 Go pour moins de 45 euros par an, ou moins de 80 sur deux ans, ou encore de 500 Go pour 86 et 156 euros, sur un ou deux ans. Asus associe enfin à son portable la suite Media Suite de Cyberlink, en version 8 cependant, alors que l'éditeur en est à la dizième mouture de son logiciel.

Asus@vibe
Web Storage



Performances : les scores du Asus R500VD

Performances
Qu'en est-il des performances de ce portable dans la pratique ? Que donne-t-il face aux autres modèles de ce comparatif ? Vous trouverez des résultats chiffrés et comparés dans les pages suivantes :


Notre avis

Asus R500VD
Arrivé un peu tardivement dans ce comparatif, le R500VD d'Asus était attendu comme un éventuel concurrent aux modèles Packard Bell et HP, les plus séduisants lors de la première publication de ce comparatif. Il faut dire d'une part qu'Asus avait convaincu lors du dernier exercice, à la rentrée 2011, mais qu'en plus le R500VD est doté du meilleur processeur de ce comparatif, le Core i5-3210M, et d'une batterie à la capacité généreuse, ces deux éléments lui offrant l'avantage en termes de performances dans les calculs et surtout en termes d'autonomie, puisque le modèle Asus affiche le meilleur résultat sur ce test.

Si l'on ajoute à cela une finition un peu supérieure à celles de ses concurrents et surtout une ergonomie qui ne souffre d'aucun défaut majeur, Asus a semble-t-il tous les arguments pour sortir vainqueur de ce comparatif en récoltant le seul « Très bon » cette année. Oui mais voilà, si nous serions volontiers passés sur le poids et les nuisances sonores un peu élevés, ou encore la piètre qualité de la webcam et l'écran perfectible, nous ne pouvons passer sous silence ce choix incompréhensible d'une GeForce GT 610M. Un GPU qui n'a que peu d'intérêt pour un utilisateur qui disposant déjà du HD 4000 d'Intel et qui n'est finalement là que pour apporter la petite étiquette NVIDIA qui va si bien dans les rayons des hypermarchés. Surtout lorsqu'elle est affublée de la précision « 2 Go »... Une politique qui nous semble assez éloignée de ce qu'Asus sait faire et qui nous déçoit franchement.


Asus R500VD

Les plus
+ Autonomie intéressante
+ Performances générales
+ Finition appréciable
+ Ergonomie sans défauts majeurs
Les moins
- Pourquoi un GT 610M ??
- Un peu bruyant
- Dalle moyenne, sans plus
- Webcam de mauvaise qualité
3
Performances
Autonomie
Ergonomie / Finition
Positionnement tarifaire

Remarque : si notre comparateur de prix affiche des prix supérieurs à notre seuil de 600 euros, sachez que ce portable se trouve chez Surcouf, GrosBill ou dans autres magasins d'une rue parisienne à un tarif inférieur à notre limite.

Modifié le 04/05/2016 à 14h03
Commentaires