le mercredi 12 juillet 2017

Antarctique : l'iceberg Larsen C se détache

Au pôle Sud, ça fond ! Un morceau de banquise géant vient de se détacher.

L'iceberg géant pourrait gêner la navigation dans la zone


Triste témoignage du réchauffement climatique, l'événement était largement prévisible. Depuis plus de dix ans, les scientifiques observent assidûment la région du pôle Sud connue sous le nom de "Larsen C". Dès 2010, une brèche y était déjà visible, et en 2014, la fonte s'est encore accélérée.

La découverte a été faite grâce à la technologie. Le 12 juin 2017 au matin, les capteurs infrarouges d'un satellite américain ont enregistré une zone d'eau continue entre les deux morceaux de glace. La température y était également plus élevée que sur la partie glaciaire. Selon les scientifiques, cet iceberg géant de 6 000 kilomètres carrés (à titre de comparaison, la Corse fait environ 8500 km2) ne devrait pas s'éloigner beaucoup de la banquise dans les prochains mois. Il nécessite toutefois d'être observé de plus près : dans le cas où il avancerait trop vers le nord, il pourrait empêcher la libre circulation des navires.

Larsen C est le troisième grand morceau de la banquise à s'être détaché récemment. Deux autres, Larsen A et Larsen B, l'ont précédé au début des années 2000.

Larsen C iceberg 1e juin


Larsen C est le plus grand morceau de glace à s'être détaché depuis 2000


De par sa taille, cet iceberg est certainement parmi les dix plus grands à s'être détachés des pôles, depuis que les observations ont commencé. En 2000, un morceau de glace d'une superficie de 11 000 kilomètres carrés avait pris le large. Bien que de taille moins importante, des parties de cet iceberg géant flottaient toujours dans l'océan des années après. Six ans après le détachement, l'une d'entre elles a été aperçue non loin des côtes néo-zélandaises. Et en 1956, la Marine américaine était tombée nez à nez avec un morceau encore plus grand (32 000 kilomètres carrés), bien que sa taille exacte n'ait jamais pu être déterminée avec précision.

L'événement reste significatif car il s'agit du deuxième plus grand morceau de banquise à s'être détaché depuis les années 1980.

Voir aussi :
Modifié le 12/07/2017 à 17h34
Commentaires