le mardi 24 octobre 2017

Facebook : les posts des Pages supprimés du fil d’actualité ?

Il n'aura fallu que quelques jours pour que les principaux concernés, les médias, s'emparent de la situation : un changement dans l'algorithme de Facebook et dans l'affichage même du fil d'actualité leur fait craindre le pire. Selon The Guardian, dans six pays certains médias ont connu un chute de fréquentation de 60 % à 80 % en provenance de Facebook.

La raison ? l'arrivée d'un nouveau Feed appelé Explorer qui recueille les posts des Pages, donc les posts des marques et des médias.

Le fil d'actualité change, Explorer apparaît, les médias s'inquiètent


Le fil Explorer, qui existe depuis plusieurs mois, affiche les posts des Pages que vous ne suivez pas. Une manière de découvrir de nouvelles Pages et peut-être de les aimer. Seul souci, ce fil est caché chez la grande majorité des utilisateurs. Il faut cliquer sur « Afficher plus » en bas de « Parcourir » à gauche de la page d'accueil de Facebook.

Dans six pays dans le monde, très précisément le Sri Lanka, la Bolivie, la Slovaquie, la Serbie, le Guatemala et le Cambodge, les médias se sont retrouvés dans ce fil Explorer et ont disparu du fil d'actualité des utilisateurs. Or c'est le fil d'actualité qui est, et de loin, le plus regardé, bon nombre d'utilisateurs ne sachant même pas qu'il existe d'autres fils affichant d'autres contenus sur Facebook.

facebook logo


Une chute des vues mais Facebook se veut rassurant


Le journaliste Filip Stuharik, du site Internet slovaque Dennik N, a analysé grâce à CrowdTangle les interactions des 60 plus gros médias slovaques via Facebook. En comparant l'avant et l'après du changement réalisé par le réseau social sur le fil d'actualité le 19 octobre 2017 le résultat est clair : la chute est de plus de 50 %. Ce sont les interactions qui sont touchées : le journaliste précise que le trafic des principaux médias slovaques n'a pas été fortement impacté bien que quelques effets soit visibles sur les médias les moins connus et qui ont donc moins de lecteurs réguliers.

Contacté, le géant Facebook s'est voulu rassurant : il ne s'agirait que d'un test. Adam Mosseri, à la tête de Newsfeed chez Facebook, a précisé que le groupe n'avait pas de projet de déployer ce changement au niveau mondial. Néanmoins, cette phase de test, toujours selon Mosseri, va durer plusieurs mois dans les six pays concernés.

Modifié le 24/10/2017 à 11h51
Commentaires