Espace membre :
flechePublicité

// Choisir un portable 15 pouces

Partager ce dossier

Publié par Guillaume Tutundjian le Jeudi 23 Décembre 2004

Toshiba Qosmio E10
Processeur référence Pentium M 735
fréquence / cache 1700 MHz, 2 Mo
Mémoire livrée / maximale 512 Mo / 2048 Mo
slot occupé / libre 1 / 1
fréquence 400 MHz
Graphisme contrôleur NVIDIA FX5200 Go
mémoire vidéo 64 Mo dédiée
écran / format 15" / 4:3
résolution native 1024x768
Disque dur capacité / cache 80 Go / 8 Mo
vitesse de rotation 5400 tr/mn.
modèle Toshiba MK8026GAX
Graveur formats CDRW / DVD±RW
lecture / écriture 24/16/10 ; 8/4/2/-
modèle Toshiba SD-R6372
Lecteur cartes mémoires Oui, SD/MMC/MS
Lecteur CardBus / PCMCIA Oui, type II
Batterie livrée / baie 1 / 1
puissance 3600 mAh
Son AC'97, enceintes 2.0
Réseau 10 / 100
Réseau sans-fil / modem 802.11 b/g / V92
USB / FireWire 4 / 1 (4 broches)
Sortie VGA / S-Video / Comp. 1 / 1 / 0
Prise casque / micro / S/PDIF 1 / 1 / 0
Dimensions (LxPxH) 338 x 285 x 43 mm
Poids 3.60 Kg
Garantie 1 an
Prix indicatif 2300 €


Toshiba Qosmio E10

La série des Qosmio de Toshiba est pensée dès le départ comme une solution multimédia complète et ressemble donc sur de nombreux points au W1N17 d'Asus. Déclinée en trois niveaux de puissance (E, F et G) pour lesquels changent principalement le processeur, l'écran et la carte graphique, cette série va toutefois encore plus loin que le produit d'Asus en étant conforme à la norme Media Center de Microsoft. De fait, c'est bien sûr la version spéciale de Windows XP (Media Center Edition 2004) qui équipe une machine dont le prix, faut-il y voir un lien de cause à effet, est nettement au dessus des autres modèles de notre comparatif. A plus de 2200 euros, on espère en tout cas en avoir pour notre argent !

Présentation générale

Toshiba Qosmio E10
Entièrement gris / argent, le Qosmio E10 est à n'en pas douter très élégant, même s'il brille peut-être un peu trop pour certains utilisateurs. Le design semble avoir été un souci constant pour les ingénieurs de Toshiba, alors que tous les éléments s'équilibrent parfaitement pour donner à ce portable une certaine unité. Unité d'ailleurs joyeusement massacrée par les horribles autocollants présents sur tous les portables et ce quelque soit la marque. De manière générale, il est heureusement assez facile de les retirer, mais il faudrait quand même que les constructeurs imaginent un autre système pour présenter les caractéristiques de leurs machines. Celles du Qosmio E10 sont à ce titre très rapidement décevantes et nous commencerons la désillusion, comme de coutume, par l'écran pour lequel Toshiba a, c'est une réelle surprise, conservé le format 4:3 alors que tant de concurrents sont passés au 16:10 beaucoup « cinémascope » tout de même !

Enfin, le plus décevant reste à venir puisque cet écran 15 pouces propose, tenez-vous bien, une résolution native de 1024x768 ! Autant dire que pour la finesse des retouches photo ou bien même pour travailler avec un certain confort c'est directement vers un autre modèle qu'il faudra vous tourner et c'est franchement très regrettable. En effet, en dehors de cette limitation encore plus inacceptable dès lors que l'on repense au prix de la bête, l'écran du Qosmio est une réussite. La luminosité, un peu forte par défaut, se règle sans difficulté. Le contraste est l'un des meilleurs de notre comparatif et il permet d'obtenir des couleurs riches, pleines, tout en nuances. Enfin et ce n'est pas le moins important, Toshiba a su soigner les angles de vision. Certes, à la verticale le Qosmio est moins à son aise, mais le champ de vision horizontal, des deux le plus décisif, est suffisant pour que deux personnes regardent sans encombre la même image.

Il est vraiment regrettable que Toshiba se soit loupé à ce point sur la résolution, et dire que nous critiquions les modèles d'Acer ou d'Asus pour leur 1280x800, car de nombreuses petites astuces permettent au Qosmio de se démarquer de la concurrence. C'est ainsi qu'il est tout simplement le seul modèle de notre comparatif à proposer un petit potentiomètre pour régler le volume sonore : beaucoup plus pratique que de devoir jouer avec la touche de fonction ! De la même manière, il propose une disposition certes étrange, mais finalement très efficace des ports USB avec un connecteur sur la gauche, un second sur la droite et les deux derniers à l'arrière : de cette manière, il est facile d'en avoir toujours un sous la main !

Toshiba Qosmio E10 - Clavier

Le clavier du Qosmio a une disposition très moyenne des touches, mais c'est aussi le plus agréable de tout notre comparatif pour la saisie


Creusons un peu les choses

Lorsque l'on commence à utiliser le Qosmio, on se rend rapidement compte que Toshiba a tout autant soigné le travail au niveau de l'ergonomie générale qu'au niveau de celle du clavier. C'est ainsi que ce dernier est tout simplement le meilleur qui soit au niveau du toucher. La saisie est vraiment confortable et, après un très court temps d'adaptation, elle ne change finalement pas beaucoup de ce que l'on peut ressentir avec un clavier standard. Par contre, la disposition de certaines touches a de quoi surprendre : regardez la photo ci-dessus et vous comprendrez vite ce que je veux dire. Le rapprochement des touches exposant et « > » (maintenant proches de la barre d'espace), la petitesse de la touche entrée ou bien encore la position de la touche Windows sont autant de mystères qui me font penser que certains ingénieurs doivent abuser des substances illicites.

Mais revenons-en à notre Qosmio pour nous attacher à ce qui fait la puissance d'une machine. Conforme à notre cahier des charges, le modèle E10 est architecturé autour du Pentium M 735, autrement dit un processeur à 1700 MHz et doté des 2 Mo de cache du core Dothan. Ce processeur est sans aucun doute la meilleure chose qui soit arrivée à Intel depuis de nombreux mois et Toshiba ne l'a pas laissé en mauvaise compagnie puisque le Japonais a installé une barrette de 512 Mo pour l'épauler. On remerciera Toshiba de ne pas faire comme les autres fabricants : une seule barrette de 512 Mo permet de voir l'avenir plus sereinement. Du côté de la carte graphique, la série Qosmio fait confiance aux produits NVIDIA et dans le cas du E10 c'est une GeForce FX 5200 Go, l'unique représentante de la firme au caméléon de tout notre comparatif. Dotée de 64 Mo de mémoire vidéo dédiée, cette solution semble convaincante, mais nous aurons le temps de voir cela dans deux petites pages.

Toshiba Qosmio E10 - Un port USB près de la ventilation
Toshiba Qosmio E10 - Les quelques LED de contrôle
Toshiba Qosmio E10 - Un port USB près du graveur

Toshiba a eu la drôle d'idée de placer un port USB à gauche, un autre sur la droite et les deux derniers, derrière : une façon d'en avoir toujours un sous la main !
Toshiba Qosmio E10 - L'essentiel des connecteurs se trouve à l'arrière
Toshiba Qosmio E10 - Un petit bouton pour régler le volume
Toshiba Qosmio E10 - L'essentiel des connecteurs se trouve à l'arrière

Extrêmement pratique, le potentiomètre de réglage du volume sonore est un plus indiscutable trop souvent oublié par les fabricants

Le reste de la configuration est assez classique à un détail près : une grande partie des composants est fabriquée par Toshiba lui-même. Le disque dur, Toshiba MK8026GAX, propose 80 Go et une vitesse de rotation de 5400 tr/mn. tout à fait dans la norme. Épaulé par 8 Mo de cache, il est l'un des plus puissants du moment (seulement battu par les Momentus de Seagate et les 7K60 d'Hitachi). À côté de cela, le lecteur optique est plus anodin, il faut dire que c'est un modèle (Toshiba SD-R6372) que l'on retrouve sur de nombreux portables à commencer par les Asus W1N et Xbook XB3 de notre dossier. Rapide, fiable et compatible avec la très grande majorité des normes actuellement en vogue, il ne lui manque en réalité que la fonction de gravure double couche pour être complet. Du côté des fonctions dites multimédia et donc liées au Windows Media Center, on note bien sûr la présence d'un tuner TV tout à fait correct malgré un certain manque de dynamisme au niveau du changement des chaînes.

La télécommande fournie est par contre beaucoup plus décevante. Il s'agit d'un modèle standard combinant de nombreuses fonctions, mais à la conception assez malheureuse : sa forme n'est pas très ergonomique et elle est à mon sens un peu énorme pour accompagner un portable. Le Qosmio intègre par contre des hauts parleurs très agréables. Signés Harman Kardon, ils sont juste un peu inférieurs à ce que propose l'Asus W1N et permettent de se passer du casque pour une écoute « distraite ». Les connecteurs audio (casque, micro) sont à ce titre très accessibles puisque disposés en face avant et Toshiba a également intégré des boutons de contrôle au dessus du clavier. Ces derniers servent en fait à piloter les logiciels de lecteur audio / vidéo de Windows ou bien encore la solution intégrée par Toshiba. Le constructeur japonais a en effet installé un logiciel propriétaire qui permet de lire des CD/DVD sans qu'il soit nécessaire de lancer Windows. Hélas, en mode DVD la restitution ne m'a pas semblé d'aussi bon niveau qu'avec PowerDVD par exemple.

Toshiba Qosmio E10 - Des haut parleurs signés Harman Kardon !
Toshiba Qosmio E10 - Un seul emplacement mémoire est occupé
Toshiba Qosmio E10 - Une petite « roulette » pour simplifier les choses

Des hauts parleurs Harman Kardon et une barrette 512 Mo livrée en standard : Toshiba a soigné certains aspects de son Qosmio E10

Que dire en définitive de ce Qosmio E10 qui, du fait de ses nombreuses fonctions, mériterait un traitement un peu plus long ? En réalité, il ne me semble tout simplement pas faire le poids face au W1N d'Asus très proche en termes de fonctionnalités et tellement plus agréable à utiliser. Moins cher et plus puissant, le W1N semble supérieur sur pratiquement tous les plans et la résolution du Qosmio (1024x768) est vraiment difficile à avaler sur un produit à plus de 2200 euros ! En définitive et malgré son clavier, malgré son disque dur, malgré sa conception générale pleine de bon sens et ses enceintes agréables, le Qosmio ne fait pas forte impression. D'autant plus qu'il me faut maintenant l'assassiner en parlant de l'autonomie. Toshiba n'a intégré qu'une batterie de 3600 mAh quand tous ses concurrents proposent au moins 4300 mAh, le résultat est sans appel et le Qosmio est loin derrière avec moins de 150 minutes sur BatteryMark !

Les plus

  • Qualité d'image
  • Clavier de grande qualité
  • Tuner TV et télécommande

Les moins

  • Autonomie trop faible
  • Résolution étriquée
  • Prix très élevé

Toshiba Qosmio E10

Ordinateur portable

Moyen

  • Performances
  • Autonomie
  • Design



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
479,00 €
à partir de
1.385,99 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Editeurs audio

Audacity
L'enregistreur et éditeur audio libre désormais en version 2!
mp3DirectCut
Edition de MP3 sans conversion au format .wav
FL Studio
Logiciel de création musicale.
MP3Gain
Ajutster le gain pour jouer tous vos MP3 au même volume
MAGIX Music Maker MX
Créez votre propre musique
Sound Forge
L'essentiel pour ripper, éditer des fichiers WAV, MP3, WMA

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité