Une arnaque aux photos de nus sur Tinder (ou presque)

L'application Tinder est bien connue des jeunes : elle permet de faire des rencontres rapidement et sur la base de la géolocalisation. Utilisée pour des rencontres essentiellement à caractère sexuel partout dans le monde, elle a vu naître, en ce mois de mars 2017, une arnaque aux photos de nus. Du moins en théorie, car en pratique, les faits sont un peu différents.

Tout est né avec l'idée, peu morale, de Maggie Archer, utilisatrice de 20 ans de l'application qui habite au Missouri. Elle a décidé de voir si certains utilisateurs étaient prêts à la payer... pour rien.

"Envoie-moi 5 dollars et vois ce qui se passe"


En soi, l'arnaque est subtile et il est même difficile de dire si elle est illégale. Maggie a tout simplement écrit, dans sa bio Tinder, « Envoie-moi 5 dollars et vois ce qu'il se passe ». Les profils intéressés, qui la contactaient par message, demandaient comment lui envoyer de l'argent et elle leur donnait son compte Paypal. Jamais elle n'a promis quoi que ce soit.

tinder

C'est toute la subtilité de la chose : les profils, essentiellement des hommes, soupçonnaient qu'elle allait leur envoyer des photos d'elle nue. Ce type de transaction est en effet courante sur certains sites et réseaux sociaux. Mais elle, une fois l'argent reçu, n'envoyait rien. Au contraire : elle bloquait le profil en question.

D'autres filles ont copié l'idée


Elle a posté sur son Twitter cette idée en montrant, entre autres, l'argent reçu. Interrogée par Buzzfeed, elle a déclaré qu'environ 1 profil sur 5 lui envoyait effectivement de l'argent et elle aurait reçu près de 100 dollars en une semaine. Elle a supprimé l'application une fois que son histoire a commencé à faire le buzz.

Mais il était trop tard : d'autres filles ont décidé de faire pareil et sur de nombreux profils Tinder, la petite phrase d'accroche est apparue. Une tendance qui n'a guère plu à l'application.

Prise de court, cette dernière a réagi en supprimant le profil de Maggie ainsi que des autres profils, filles ou garçon, ayant fait comme elle. A Buzzfeed, Tinder a déclaré que toute demande d'argent serait sanctionnée par la suppression immédiate du profil concerné, ce qui a semble-t-il ralenti voire mis un terme à l'effet de mode.

Tinder pour Android
Tinder pour iOS



Modifié le 31/03/2017 à 18h48
Commentaires