le mardi 25 mai 2010

Un pirate de PSP arrêté au Japon

Console Sony PSP-3000 Blossom Pink
Généralement, quand on parle de piratage de consoles, on évoque principalement la traque des sites de roms de DS, de Wii, ou occasionnellement de PSP : s'attaquer à la source pour décourager les pirates, en somme.

De ce fait, l'histoire relatée par la Association of Copyright for Computer Software (AACS) ferait presque sourire tant elle semble anecdotique et presque naïve aujourd'hui : le 24 mai, Yuji Endo, un Japonais de 45 ans résidant à Hiroshima s'est fait arrêter par la Police de la préfecture de Hyogo. L'homme est accusé d'avoir vendu, par l'intermédiaire de sites de ventes aux enchères, des PSP moddées accompagnées de jeux copiés, parmi lesquels Monster Hunter Portable 2 ou encore Final Fantasy Dissidia. Yuji Endo a reconnu les faits, après que son domicile a été perquisitionné, et son matériel saisi.

C'est une opération de toute petite envergure qu'a menée la Police locale : la ACCS souligne également que c'est la première fois, au Japon, qu'une personne est arrêtée pour avoir vendu des copies illégales de jeux PSP. Une démarche qui pourrait laisser présager un durcissement des démarches, à l'encontre de ce type de piratage, au Pays du Soleil Levant.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )