Arnaque : une nouvelle technique qui freeze Google Chrome

Les vieilles arnaques ont la vie dure, surtout sur Internet, et celle-ci continue de faire des ravages. Il s'agit du classique message d'alerte vous annonçant que votre ordinateur est infecté ou cassé et vous demande d'appeler un numéro d'un soi-disant service d'aide informatique. Le numéro est surtaxé et bien évidemment au bout du fil il n'y a, le plus souvent, personne.

Malwarebytes, spécialiste des malwares, a découvert une nouvelle technique qui cible particulièrement le navigateur développé par Google, Chrome.

Un script qui freeze votre navigateur Google Chrome


La technique est classique et permet de créer un vent de panique chez l'internaute : un script malveillant va faire totalement bugguer le navigateur pendant que la page Internet sur laquelle vous êtes vous demande d'appeler le numéro surtaxé censé vous aider à résoudre le problème. Les navigateurs intègrent automatiquement des systèmes de blocage de ces scripts au fur et à mesure qu'ils sont découverts.

Mais avant qu'une mise à jour ne soit déployée le script fait son travail et certains utilisateurs tombent dans le panneau. Malwarebytes en a découvert un nouveau, comme la firme l'explique dans un article posté le 5 février 2018. Il a pour particularité de cibler les dernières versions de Google Chrome et d'être redoutablement efficace pour faire totalement bugguer le navigateur.

Le script se trouve, comme souvent, dans une version malveillante d'une publicité.

01f4000008795004-photo-malware-script-freeze-chrome.jpg


Chrome littéralement bombardé de téléchargements


Le script, selon Malwarebytes, cible un processus bien particulier du navigateur qui permet de sauvegarder des fichiers localement : le « Blob ». Plus particulièrement, selon Malwarebytes, cette nouvelle attaque s'en prend au service window.navigator.msSaveOrOpenBlob. La technique, en soi, est très simple mais redoutablement efficace.

Deux fonctions, appelées ch_jam() et bomb_ch(), vont lancer des milliers de téléchargements en un temps record. Ces téléchargements n'ont pas pour but de vous faire installer des malwares, mais tout simplement de bloquer le navigateur. Ce dernier ne répond plus et ne peut plus être fermé de manière classique, avec la petite croix en haut à droite de la fenêtre.

Heureusement, selon Malwarebytes, il est toujours possible de tuer le processus de Chrome dans le TaskManager de Windows, auquel on accède bien évidemment avec la combinaison de touches Alt+Ctrl+Suppr.

Modifié le 14/02/2018 à 17h00
Commentaires