Communauté Clubic

Pour les Nations Unies, des efforts drastiques doivent être faits pour réduire les émissions de CO2

D’après un rapport des Nations Unies publié le 26 novembre, des actions concrètes et radicales doivent être prises dès aujourd’hui pour réduire sensiblement les émissions de CO2. Faute de quoi, les conséquences les plus catastrophiques du changement climatique ne pourront plus être évitées.

Les NU ou le GIEC c’est pareil, ce dernier est mandaté par les NU donc pas étonnant que les NU en remettent une couche.

3 J'aimes

On parle pas d’écologie la mais juste de business…
La taxe carbone c’est juste un droit à polluer pour les plus riches sociétés qui peuvent se permettre de cracher au bassinet.
Si on veut parler d’ecologie faut arrêter de parler taxe et parler limites et interdictions

1 J'aime

Le problème c’est que de nos jours les gouvernements utilisent le prétexte de l’écologie pour justifier des taxes, des hausses de taxes ou de nouvelles taxes. Mais les actions conctretes et réelles sont faibles. Bref la mode de l’écologie est juste devenu un pretexte pour ramasser plus d’argent.
Jusque là faire payer les pollueurs n’a jamais fait réduire la pollution, elle a juste permet de remplir les caisses des états. Surtout qu’en face, les solutions dites propres sont encore plus chères, donc les utilisateurs n’ont pas d’autres choix de payer, et c’est le but cherché par les gouvernements en recherche de trésorerie.

3 J'aimes

En absence de pression, les différents gouvernements suivent la politique édictée par les grands groupes, surtout ceux qui tiennent les médias. Tant que la base de se motive pas, rien ne changera. On prend sa voiture pour moins d’un km, et on se plaint du prix de l’essence. On prend l’ascenseur pour moins de 4 étages et on se plaint du surpoids. Le peuple ne réclame pas d’écologie, les gouvernements n’agiront donc que lorsque l’environnement les y contraindra. En somme, quand il sera trop tard.

Que l’ONU et ses sbires montrent l’exemple en payant leurs agents au salaire minimum afin qu’ils soient en mode survie et polluent moins …

A un certain age, on sait que quand les mecs qui nous dirigent répètent en boucle qu’ils faut faire quelque chose en agitant frénétiquement les bras, c’est parce qu’ils ne font rien et qu’ils sont complètement impuissants à faire quelque chose.

Pour résumer, nous sommes dans un système économique qui ne permet aucune liberté de manœuvre. Il est basé sur la croissance continue. Ce qui est incompatible avec toute notion d’écologie. Et personne ne sait comment changer ce système.

On fera beaucoup de communication. Et on s’en servira de prétexte pour taxer les gens. Mais on ne changera pas notre manière de faire, ni de vivre.

Donc préparez vous aux conséquences. Même si elles sont lourdes, ça ne sera pas la fin du monde.

Mais la focalisation sur le carbone cache hélas d’autres problèmes écologiques qui pourraient avoir des conséquences encore plus graves. Par exemple, l’épuisement des ressources en phosphore qui peut engendrer des famines, y compris en occident.

Et je pense que les problèmes dans ce genre vont se multiplier.

Notre société industrielle va dans le mur. Mais pour l’éviter, il faut revoir notre système économique pour aller vers une certaine forme de décroissance.

Et également, de voir comment on peut enrayer l’augmentation inconséquente de la démographie humaine. Pour l’instant, seul le développement social est parvenu à ce résultat.

Il faudra donc vraisemblablement abandonner le modèle de la compétition économique mondiale pour aller vers une économie plus coopérative.

Mettre fin à la course technologique, par exemple, en abolissant la notion de brevet et en amoindrissant la propriété intellectuelle car ce sont ces outils qui permettent à quelques pays de dominer le monde. L’humanité n’a pas besoin d’innovation technologique, elle a besoin aujourd’hui de partager le progrès et le développement.

2 J'aimes

Absolument, les gouvernements veulent nous faire payer leurs choix et leurs erreurs et nous faire culpabiliser sur le changement climatique, pourtant l’emballement de la surconsommation c’est bien eux qui l’ont entrepris avec la mondialisation (on fabrique maintenant à l’autre bout du monde ce qu’on faisait en local autrefois, c’est moins cher mais ça a un cout carbone énorme).
C’est eux aussi qui ont créé ce capitalisme fou qui veut qu’une entreprise saine est une entreprise qui gagne plus que l’année d’avant, et si par malheur une société n’est pas en croissance, meme si a a fait de smillions de bénéfice les actionnaires exigeront des fermetures et licenciements en masse.
Le systeme capitaliste des années 60 à 80 marchait bien, une entreprise était saine du moment qu’elle gagnait de l’argent, on fabriquait dans le pays, tout allait bien. Maintenant on délocalise, on licencie, les bénéfices vont uniquement aux actionnaires qui exigent toujours plus et vite, et au final le systeme s’emballe et s’écroule, et ce sont les gouvernement qui ont oeuvré pour cela.
D’un coté on nous demande de consommer pour soutenir une économie à l’agonie et de l’autre on nous dit que la surconsommation est anti écologique. Les gouvernement font tout et leur contraire, il n’y a plus de logique mais ils ont compris qu’avec le réchauffement climatique ils tenaient là le bon filon pour nous faire payer chèrement leurs erreurs, tout en continuant de les faire.

C’est très bien résumé.