Communauté Clubic

Les parts de visionnage de Netflix et de YouTube aux Etats-Unis devraient chuter dès 2020

Netflix et YouTube font partie des deux géants du streaming et de la VOD, malgré des résultats en baisse chez Netflix au second trimestre. La concurrence désormais rude sur ce segment devrait entraîner une baisse de leurs parts de visionnage dès 2020.

c’est pas qu’une question de visionnage, quand vous bouffez de la propagande débile, forcément ça n’aide pas. J’ai fait des gays prides etc etc, mais franchement entendre le verbiage sjw sur les 72 genres, voir une série avec un enfant noir super héro destiné aux 7+ virer à la propagande avec un « c’est le seul enfant noir » (démenti) suivi de "y’avait pas de bonnes écoles dans l’urgence. Enfin pardon mais au final c’est quoi le soucis, il y a bel et bien d’autres enfants noirs, il n’y a pas de racisme de la part de l’école, mais finalement une « école de blanc » c’est de la m… Et ça dès le premier épisode pour des 7+ ? Mais on va ou ? C’est ou Arnold & Willy, le Cosby Show (bon ok Bill Cosby finalement… mais m… moi je l’aimais bien)… Je prends du « a la demande » pour ne pas me payer des émissions débiles, des trucs orientés à la télé et finalement je retrouve ça… Netflix a cartonné au début car on avait des bonnes séries, sans message politique. J’ai eu canal plus, la partie claire me filait des boutons et les films pour bobos de même… j’ai été sur orange, et puis canal a pris une partie du capital et de nouveaux des films bobos, style film psychologique sur fond d’apocalypse via zombis en dv caméras… tu vois deux zombis à la fin, mal foutus et très vite, par contre tu auras eu des scènes longues et chiantes comme la mort sur qui va pisser, qui a la chiasse. Donc de là j’atterris sur Netflix, heureux comme un pape et… paf… ça recommence. Un bon exemple avec le pur sabotage de iron fist, finalement l’épreuve de Shou Lao ça sert plus à rien, le pouvoir se refile aussi bien que la chtouille…

Stop à un moment, on veut juste des films, et si possible aussi qu’on arrête les scènes de sexe qui nous faisaient déjà chier dans les années 80, longues mortelles, récurrentes. Et je me fous que ça soit hétéro, gay, ou autre… si je veux voir un porn je sais ou trouver, quand une scène de cul n’amène rien à la trame principale on peut s’en passer.

Et nous sommes nombreux à en avoir marre du virage qu’à prix Netflix, moi je lui laisse un an après quoi je rends mon abonnement, je ne veux pas financer ce genre de dérives. Je regarde sans problème une série ou un film pour gay, contre le racisme, féministe… mais la propagande sjw c’est non.