Communauté Clubic

Free : des résultats décevants... et une rémunération des dirigeants qui détonne

commentaires
#1

Dans une période marquée par des résultats mitigés de Free au premier semestre, cinq hauts dirigeants d’Iliad, maison-mère de l’opérateur, ont reçu des actions pour une valeur de plus de 55 millions d’euros. Et cette généreuse rétribution n’est pas du goût de certains investisseurs.

0 Likes

#2

Moi pas comprendre pourquoi les gens donnent des sous à ces gens-là ?

0 Likes

#3

Il faut voir que donner des actions, ce n’est pas la même chose que donner du cash. Une action n’est qu’un potentiel de gain futur si le dirigeant fait bien son boulot (enrichir les actionnaires). En effet une action n’a pas de valeur en soi tant qu’elle est possédée (les dividendes ne sont en général pas vraiment significatifs). Si au bout de quelques années, lorsque le type a le droit de liquider ces actions, elles valent un max, il sera plein aux as mais si la boite s’est plantée, il n’aura rien. C’est plus une mesure d’incitation qu’un cadeau direct. Il faut voir que les actionnaires sont comme tout le monde, ils ne voient que leur pognon à court ou moyen terme, si ils le distribuent dans un premier temps (potentiellement donc mais c’est une avance sur leurs gains futurs), c’est bien dans l’espoir d’un gain au final.
Après on peut estimer que le cadeau est bien trop gros, c’est sûr, et souvent ça fait de la mauvaise pub!

1 Like

#4

Les gens pas donner des sous à ces gens là.
Les gens acheter des services (internet, téléphone,…) à une entreprise dirigée par ces gens là.

2 Likes

#5

C’est un peu comme un billet de banque qu’on te donnerais et que tu stockerais ? En cas de hausse ou de dévaluation tu gagnerais ou perdrais. Ca reste choquant.

0 Likes

#6

Et après ça se plein que pour la 5g …
Comme je disais, qu’il soit fait le nécessaire pour fidéliser le client.

0 Likes

#7

Et apres, bcp de monde critique les 3 autres opérateurs sur les dividendes mais LOL
Dixit Xavier: Chez Free environ 55% des actions de Free sont detenu par leur salariés, il oubli juste de preciser que lui en a 53% (dsl mais j’ai plus les chiffres exacte en tête)

1 Like

#8

Mouais. En fait des actionnaires minoritaires ont sens doutes les boules que leur participation soit légèrement dilluée.

D’autant plus qu’une action gratuite coute… 0 euros à Free.

0 Likes

#9

ils capitalisent pour se faire la malle ensuite…

0 Likes

#10

@captj Oui, à peu près 52% en 2018 était détenu par Xavier Niel. Mais c’est un peu plus compliqué que d’en faire un vilain grippe-sou pour autant. Initialement, déjà, c’était son entreprise (rachat en 1990 d’une entreprise Fermic Multimedia à 50% qu’il rebaptisera Iliad dont Free fait partie).

Il aurait pu choisir - comme beaucoup, c’est histoire de stratégie, pas forcément de sentiment - s’en débarrasser (vendre à un ou plusieurs investisseurs) quand sa valeur était au plus haut, ou seulement descendante, voire quant elle était au plus bas pour partir ailleurs.

Il est resté. Et s’il veut y conserver un rôle décisionnel majeur, l’un des moyens reste encore d’en rester l’actionnaire majoritaire. Sinon, si tu veux un shit show regarde du côté d’Ubisoft quand une famille devient minoritaire sur sa propre créature.

Enfin, quand l’action de Free chute, lui, il prend un revers bien direct dans la face sur sa fortune personnelle. Quand de 2017 à début 2018, le cours a diminué de 20%, il aurait perdu 3 milliards d’euros. Certes, ça n’en fait clairement pas un sans domicile. Mais, on peut voir qu’être actionnaire majoritaire, c’est ni vilain ni angélique. C’est du business, avec ou sans quelques valeurs éthiques.

0 Likes

#11

Le cas de X Niel est différent des dirigeants qui eux gagnent beaucoup malgré les mauvais résultats. Un vendeur qui touche une commission ne touche rien s’il ne vend pas. Ca devrait être pareil (un compte d’action conditionnel par exemple).

0 Likes