Commentaires : Volotea va développer un avion hybride-électrique court-courrier destiné aux passagers

La compagnie aérienne à bas prix, Volotea, a officialisé un partenariat avec une start-up spécialisée dans l’électrification de l’aviation, pour développer un prototype d’avion hybride-électrique.

Je suis surpris qu’on ne développe pas de solution solaire sur les avions alors qu’en volant au dessus des nuages ils sont au mieux pour produire. C’est pas si lourd les panneaux solaires.

Question de contrainte physique, pression, température, rendement, sécurité, peut être…

Les panneaux ne délivrent pas assez de courant. il n’y a qu’à voir l’avion de Picard qui a fait le tour du monde, avec des ailes et panneaux immenses, tout ça pour ne faire tourner que quelques petits moteurs électriques car l’avion était ultra léger.
La consommation électrique d’un moteur à hélice (car sans pétrole il n’y aura pas de réacteur) est environ de 3700Kw pour un ATR72 par exemple, pour un seul moteur.

Ensuite, les ailes d’avions doivent etre solides pour résister aux contraintes aéro, aux flexions des ailes, aux grelons, aux impacts de types oiseaux, etc. Bref je vois mal un panneau solaire sur une aile. Bref le surplus d epoids de ces panneaux ne seront pas beaucoup compensé par les gains énergétiques.
Ces histoire sd’aviosn hybrides ou électriques c’est vraiment du flan, c’est un business pour start up en mal de publicité. cnstruire un avion de transport de masse c’est très très complexe, une petite startup n’aurait pas l’expérience ni la compétence pour un tel projet.

2 J'aime

Bah oui mais là il est question d’embarquer des batteries justement :wink:

Effectivement, la nuit ça ne fonctionne pas :rofl:

Alors soyons clair, je ne parle pas d’un avion électrique mais hybride puisque c’est le sujet :wink: Et on pourrait probablement alimenter l’avion en électricité solaire avec toujours le groupe électrogène au cas où mais le PV ça me parait envisageable quand même.

“Je suis surpris qu’on ne développe pas de solution solaire sur les avions alors qu’en volant au dessus des nuages ils sont au mieux pour produire. C’est pas si lourd les panneaux solaires.”

ça existe et c’est commercialisé sous forme de motoplaneurs électro solaires. il y a même un biplace côte à côte qui décolle et traverse un pays entier … à suivre sur Youtube, les vidéos sont inspirantes.

seulement pour ça faut seulement deux personnes, la vitesse d’une voiture, des ailes qui font déjà la taille d’un hangar d’airbus. le rapport surface PV / besoins pour ne serais-ce qu’une 20aines de personnes est juste inatteignable

2 J'aime

“mais le PV ça me parait envisageable quand même.”
le gain serait ridicule, quelques kW de puissance, soit environ 1/1000ème des besoins. (peut être 1/1000 à 1/10 000 suivant les simulations grossières qu’on peut faire sur un coin de table)
toujours avoir les ordres de grandeur en tête, sinon rêver n’a pas d’intérêt

360m2 de surface pour l’A350, imaginons uniquement 150m2 utilisé ça fait de l’ordre de 27kWc, en une heure de vol tu peux déjà pas mal charger les batteries pour au moins assurer l’alimentation électrique au sol.

Je ne sais pas combien consomme un avion mais je crois que tu ne réalises pas bien la surface à couvrir :wink: J’arrive pas à trouver la charge embarqué pour l’APU. Tu as des ordres de grandeur toi ?

Alourdir l’avion juste pour alimenter l’avion au sol, ça ne servirait strictement à rien. Ce ne serait pas rentable.
Arrêter de te terrer dans ton idéologie écolo, des PV sur les ailes ça n’apportera strictement rien sans compter que ce serait très complexe à mettre en oeuvre car une aile de de nombreuses contraintes (poids, forme aérodynamique, flexibilité, impossibilité de couper l’électricité généré par le PV en cas d’incendie ou fuite, etc)

1- on peut peut-être essayer de discuter sans être dans l’invective constante, tu verras, t’en sortira pas diminué :slight_smile:

tu as raison il a des contraintes, mais je parle d’une centaine de panneaux solaires soit 10% de surcharge podérale si on mettait les mêmes panneaux solaires que ce qu’on met sur le toit. Mais évidemment, on sait faire beaucoup mieux, Solar Impule ayant réussi à produire 340kWh sur moins de 270m2 de surface soit 75% de la surface dispo sur un A350.

Alors moi j’veux bien qu’on dégage l’idée d’un revers de main sans réfléchir mais c’est dommage de ne même pas se poser un peu la question. Entre l’écologie extrémiste et le rejet bête et méchant, on peut peut-être trouver un espace de discussion :slight_smile:

Regardez juste ce qui a été fait avec solar impulse, oubliez le vol électrique et concentrez votre attention sur la production et le stockage d’énergie… il y a de quoi en prendre de la graine :slight_smile:

1 J'aime

Moi ce qui me fait marrer ce sont les gars qui toi sur les forums qui, sans connaissance sérieuses, s’imaginent être plus malins que les ingénieurs de chez Airbus, Boeing, ou tout autre constructeur. Ca me fait penser aux clients au comptoir des bistros qui refont le monde mieux que quiconque.

Moi ce qui me fait marrer c’est les gens comme toi qui n’y connaissent pas plus mais contredisent toujours ceux qui s’interrogent :slight_smile:

Tu as visiblement du mal avec les nuances mais j’ai bien dit que le fait de ne pas plus investir dans le solaire mais SURPRENDS… j’ai jamais prétendu être plus malin qu’Airbus ou Boeing. J’estime avoir apporter des arguments un peu plus haut de plafond que Dédé au PMU qui disserte sur l’existence des extra-terrestres :smiley:

Si tu ne veux pas discuter des sujets que tu ne connais pas, te sens pas obligé de participer :slight_smile:

PS : je ne sais d’ailleurs pas ce qui te permets de prétendre que je n’ai pas de connaissance sérieuse. Toi qui est si “sachant”, ça consomme combien un APU ? Quelle capacité ont les batteries des avions ?

La conso des APU dépend des APU mon grand. C’est comme si tu me demandais combien consomme une voiture. Bah ça dépend du modèle mon grand.
L’aviation c’est ma passion depuis 40 ans donc j’estime avoir déja quelques notions. Ensuite je suis électronicien de métier donc là aussi j’estime avoir des connaissances de base qui me permettent encore d’estimer la viabilité d’une chose en électricité.
Mais bon, peu importe, il y aura toujours des gens comme toi, que j’appelle aussi les “Y a qu’à, faut que”. Et ceux là ne comprennent pas toujours qu’une idée simple et évidente à leur yeux puisse etre si complexe (voir impossible) à réaliser, appliquer et surtout rendre viable.

Je parlais de l’A350 :slight_smile: Mais libre à toi de donner d’autres ordres de grandeurs, j’ai donné des chiffres, c’est pas très compliqué d’expliquer en quoi c’est totalement insuffisant si t’es un expert du sujet :slight_smile:

Bah c’est super… tu dois donc avoir des arguments un peu plus solides que d’avoir la plus grosse :slight_smile:

Encore une fois (je ne désespère pas que tu comprennes mon propos avec la compétence professionnelle que tu dis avoir) je ne dis pas qu’il suffit de le faire, je m’interroge simplement sur les raisons qui font qu’on ne s’y intéresse pas plus notamment sur la base des résultats de Solar Impulse (et encore une fois, je ne parle pas de propulsion électrique mais simplement de l’alimentation de l’avion au sol, on pourrait même imaginer que les chargeurs au sol soient eux-mêmes chargés au solaire). Mais je vois bien que tu es plus enclin à étaler ton CV que de partager tes soit-disant compétences.

C’est pas grave… t’es pas le premier à faire le malin sans rien donner en retour et tu ne seras probablement pas le dernier… c’est bien dommage pour l’intérêt du topic.

Pour ceux que ça intéresseraient encore, voila de quoi apporter un peu d’eau à mon propos : https://www.pole-medee.com/wp-content/uploads/2013/04/avion_plus_electrique-gabriel-velu.pdf :

  • remplacer les freins hydrauliques par des freins électriques
  • utiliser des moteurs électriques pour le roulage
  • Prochaine génération d’appareils : l’ensemble des fonctions pourraient être assurées en mode électrique (hors propulsion)

Ca n’a pas l’air d’être spécialement des charlots mais j’imagique que @Fulmlmetal saura nous apporter son éclairage.

On va partir sur un exemple réel. Un A320 qui fait 700NM (soit 1300km) consomme 4 tonnes de carburant, ça te donne une idée de l’énergie qu’il faut pour le faire voler.
Les panneaux solaires devraient consommer autant qu’il produisent par leur poid, aucun intérêt pour le moment.
L’avion hybride permet d’avoir un générateur beaucoup plus léger avec un très bon rendement (travail à la puissance maximale en permanence) et des accus pour permetre de passer la phase critique du décollage ou la demande de puissance est bien plus importante (accélération et montée) que pendant les autres phases de vol (vitesse stabilisée en altitude => demande d’énergie limitée, descente => quasiment aucune énergie à fournir).
Maintenant, je ne sais pas si l’hybridation donnera bien les gains de consomation attendus et si cela sera économiquement viable, car les hypothèses de base sont lourdes (prix et poids des batteries qui diminuent fortement, générateur à haut rendement, moteurs électriques petits et légers, …).

PS: Je ne vois pas le rapport avec l’APU, tu ne penses quand même pas alimenter tes moteurs avec? :stuck_out_tongue:

Edit: Je n’avais pas vu que tu parlais de l’alimentation au sol. La réponse me semble évidente: on ne met pas de poids mort dans un avion! L’APU peut fournir tout ce qu’il faut et on en a besoin en vol (gestion hydraulique et électrique) => on a pas besoin d’un autre système.

Encore une fois, je ne parle pas de VOL électrique mais de consommation électrique A BORD.

ALIMENTER L’APU AU SOLAIRE, c’est de ça dont je parle.

Faudrait lire un minimum avant de répondre quand même… ça devient lourd là :thinking:

Désolé, je n’ai lu que jusqu’au message ou j’ai répondu et je n’ai compris qu’après mon erreur (voir mon edit!). :-/
Je ne connais pas la conso de l’APU, mais pour celle des avions, je peux te la calculer en live, c’est une partie mon boulot! :smiley:

Certes, mais l’APU faut le charger. On pourrait imaginer embarquer moins de batterie si on produisait l’électricité en vol et/ou utiliser l’énergie solaire pour recharger les batteries de l’APU au sol.

Je suis surpris de voir encore de gros groupes électrogènes pour recharger l’avion en électricité. On pourrait imaginer des solutions de remplacement rapide des batteries qui seraient alors chargées par un moyen moins polluant.

Et je le redis, être surpris ne signifie pas que j’ai la solution toute faite ou que je pense que c’est simple :slight_smile:

J’ai trouvé dans mes specs que le A350 XWB utilise une HGT1700. Elle fait 1268 kW… Un peu loin des 27kwc (47 fois plus…). Il va falloir que les passager se passent d’infotainment et limiter 2 ou 3 trucs (une pompe à main pour le train d’atterrissage?)! :stuck_out_tongue: