Commentaires : Virgin Orbit va effectuer son tout premier lancement le 24 mai prochain

Un petit satellite va être placé sur orbite.

Comparer Virgin Orbit et SpaceX sur le prix de leurs lancement ne fait aucun sens.

1 J'aime

je suis d’accord

Effectivement on peut pas comparer le lanceur permet d’envoyer 500kilos maximum en orbte terrestre basse, Falcon 9 c’est 12 tonnes, les objectifs sont pas du tout les même.

Même si il serait peut être on pour SpaceX de ne pas ignorer ce marché non plus qui va probablement prendre de l’ampleur.

Non mais sérieux, c’est quoi cet article ?
Comparer le cout d’une Launcher One avec une Falcon 9 c’est stupide. L1 place 500kg en LEO ou SSO, alors que la F9 peut placer 22.3 tonnes en LEO et peut atteindre la GTO.
C’est comparer une twingo à une 5008.

ensuite dire qu eles gros lanceurs traditionnel ne sont pas adapté aux cubesat c’est faut, les lanceurs traditionnels lancent par grappes (plus de 100 pour la PSLV, 60 pour la F9) et parfois en plus d’une charge utile traditionbelle. Y a toujours un petit coin sur le dispenser pour y rajouter un cubesat

Je vous trouve également très affirmatif quand au succès de ce type de lancement, vous oubliez très vite l’échec commercial du Pegasus et Pegasus XL, lancé aussi dpeuis un Lockheed 1011. Programme arrêté depuis 2019. Et je ne parle meme pas du programme Stratolaunch, lancé depuis un double avion, qui a fait faillite, meme si un repreneur a relancé le programme mais avec un avenir douteux.

1 J'aime

La Falcon 9 en version réutilisable, c’est a dire pour l’emploi pour lequel elle a été conçue, c’est pas 22 tonnes mais 13 tonnes en LEO (et 5.5t en GTO).
Sinon elle mettrait 100 satellites starlink en orbite à chaque tir (~240 kg chacun)
Merci d’éviter de reprendre en cœur la propagande commerciale SpaceX comme une fake news sur facebook…

Les gros lanceurs ne sont pas adaptés aux cubesat. Il est difficile de les placer à la position souhaitée, il y a des pertes, cela nécessite des cubesats plus gros et plus chers à fabriquer pour qu’ils se positionnent eux-même.
Oui, comparer le coût des deux reste idiot, mais il y a bien un marché pour les cubesats auquel les gros lanceurs ne peuvent répondre.

Stratolaunch n’a pas fait faillite à cause de sa stratégie mais « seulement » car le patron/financier principal est mort… et que les autres investisseurs n’ont pas voulu suivre ses pas.

Je donne les capacité max du lanceur, quelque soit sa configuration
Et je me base sur un site de référence connu et reconnu par tous les passionnés, Gunter’s. C’est loin d’etre un site de fakenews

Y a pas de placement pour un cubesat. A moins d’etre un cas particulier de constellation mais je n’en connais pas à ce jour. Pour rappel un cubesat c’est un sat de la U-class, c’est àcdire faisan t10cmx10cmx10cm pour 1.3Kg max.
Le cubesat a généralement une durée de vie courte, son role est d’etre en orbite basse sur une inclinaison généralement standard. Y a pas de positionnement de type GEO, il n’a pas pour objectif de bouger, juste d’etre lancé en orbite où il effectue ses tests car c’est généralement des sat de recherches (souvent des universités)
La PSLV a lancé 105 cubesat en 2017, donc franchement ne dit pas que les gros lanceurs ne sont pas adaptées. Vega fera aussi du cubesat cette année et meme Ariane 6 a été pensé pour cela avec son systeme MLS dédié aux cubesat.

Y’a pas de placement? ce n’est pas parce qu’il n’est pas géostationnaire qu’il ne doit pas être placé sur une orbite précise. C’est d’ailleurs pour cela que Starlink galère et passe de longues semaines après le lancement à essayer de les placer correctement.
Bon si tu prends la définition stricte d’un cubesat, ok, du coup on ne parle pas de la même chose, mais simplement de « petits » satellites, où le marché est porteur et les gros lanceurs ne répondent pas forcément aux besoins des clients.

Starlink ce n’est pas du cubesat. Et puis tu pars d’un cas particulier, presque unique de constellation. Les small sat envoyé par des petits lanceurs ne sont jamais des constellations, donc aucun besoin de positionnement.
Donc si on parle de petits sat (entre 100 et 500kg) alors oui les lanceurs habituels sont aptes et la F9 en est la preuve, tout comme Ar5 ou prochainement Ariane 5, ou comme Vega qui est adapté à ce marché.

Lancer en un seul coup à un avantage, le cout du lanceur. Une F9 divisé par 60 sat ça te donnera un cout au Kg bien meilleur que Launcherone.
Ok, chaque sat devra se positionner, mais en réalité ça ne consomme pas grand chose, juste un peu de temps. Un petit jet rétrograde ou Prograde, un peu de patience (quelques semaine ou mois) et un nouveau jet pour se stabiliser et voila. De toute façon les sat passent leur vie à utiliser des jets de repositionnent, c’est d’ailleurs ce qui défini leur durée de vie de 10 à 15 ans.
Par contre, pour un petit lanceur de type Launcher one, il en faudra un pour chaque sat. Donc 60 lancement si tu veux l’équivalent avec une F9. le choix écologique et économique est vite fait

Donc je le répète, à part de rares cas comme la constellation de Musk, aucun mini sat n’a besoin de positionnement particulier après le lancement. il peut etre lancé en SSO (si c’est de l’observation) ou en LEO, mais rien qui justifie d’aller le placer à un point précis. Ce n’est pas du GEO.

Ce qui est faux. Après la mort d’Allen n’a pas eu d’impact, c’est le nouveau choix stratégique de la nouvelle direction qui a été jugé mauvaise en abandonnant le MLV au profit du Pegasus qui n’était pas jugé rentable ou efficace face à l’arrivé de la multiplication de la concurrence des lanceur sou minilanceurs de smallsat

Ah, les annonces de lancement chez Virgin : « dans 6 mois on le fait »… répété depuis 10 ans par un gugusse à la barbe ébouriffé qui vends tout et (surtout) n’importe quoi (soda, téléphone, billets d’avion…) !!