Commentaires : Valve prévient : l'entreprise ne tolérera (plus) aucun propos raciste dans ses tournois

Valve, l’éditeur de Dota 2, a décidé de durcir le ton. La société a récemment indiqué qu’elle punirait les joueurs professionnels qui tiendraient des propos racistes dans ses tournois. Cette annonce intervient après plusieurs incidents dénoncés par la communauté de joueurs.

Tant mieux… Faut-il rappeler qu’on ne choisit pas son lieu de naissance ?

Des chinois racistes? étonnant ^^

Non, ça dit juste que ce sont des chinois qui ont signalé.

La controverse qui a poussé Valve à agir:


C’est l’histoire de deux Filipinos et un Chinois…

Ça fait un bail que la tronche qu’on a n’a plus grand chose à voir avec notre lieu de naissance.
Bienvenue dans la mondialisation.
Ceci dit, ça n’a pas rendu l’humain plus intelligent, je dirais même que ça a provoqué une perte de repères.

Oui bah en fait, le shitstorm vient du fait que plusieurs fois des joueurs chinois ont signalé des vannes racistes sans conséquences et que ces vannes se sont trouvées banalisées lors des compétitions.
Ils se plaignent du laxisme concernant leur situation alors que des vannes de ce genre dirigées contre des joueurs noirs, par exemple, sont tout de suite réprimées.
Ils dénoncent le 2 poids 2 mesures de la modération du racisme, littéralement “à la tronche du client”. Une forme de racisme dans l’anti-racisme.
Une inception de racisme !

Je pensais qu’on pouvait encore se foutre de la gueule des asiatiques… Décidément, tout fout le camp. Enfin, tant qu’on pourra se marrer sur les blancs, ça ira.

Mais vu que le racisme anti-blanc n’existe pas… y a encore un bon bout de chemin à faire d’ici là.

“c’est les blancs qu’ont inventé le racisme, on en fait ce qu’on veut !”

xD

Puis @Thoach est un peu hors-sujet, par rapport à la news…

En revanche, il y a eu un autre précedent lors du League of Legends World Championship 2014, où un joueur Danois s’était loggé avec un compte dénommé “TaipeiChingChong”. Ça a fini par des excuses publiques, une amende et une suspension…

Mais voir les autres sous couvert de suspicion, d’hostilité ou de moquerie existe partout.
Le mot “racisme” n’a plus de sens, ou tellement trop en fait.