Commentaires : Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique

Gaël Giraud est directeur de recherches au CNRS. Pour ce chercheur français, il est nécessaire que les articles .

La sainte parole gratuite, Pour la contradiction c’est payant. Belle idée du débat démocratique…Quelle honte de proposer un truc pareil.

6 J'aime

Bah non, la contradiction sera certainement balayée avant d’être publiée, même sur un site payant. Comme pour d’autres sujets.

2 J'aime

de ce que je comprends, ce n’est pas les articles “pour” qui seraient gratuit, mais ceux qui en parle, pour ou contre donc.

face a des articles sponsorisés et publiés gratuitement contrairement aux autres, je ne comprends pas votre indignation ?

d’habitude on reproche aux gens de ne lire que le titre, mais là, le titre , le résumé, l’article et le lien vers la pétition … tout est clairement dit …

5 J'aime

Gratuit mais les auteurs ne vont pas assumer cette gratuité en étant bénévoles … Ils demandent en réalité plus de subventions

1 J'aime

On peut espérer une chose: que l’esprit de contradiction des ados fasse que le resultat de ces politiques soit complètement inversé …
Il ne faudra pas s’étonner si on les voit “polluer” le plus possible pour prendre le contrepieds de ce que leur impose les adultes …

C’est la méthode Caliméro classique. Ils imaginent tout contre eux systématiquement.

Comme ça, ça permet d’avoir l’argument imaginaire d’un Lobby et d’un courant de pensé qui “verrouille la contradiction”. Et donc par conséquent, tu comprends, c’est pour ça que y’a pas beaucoup d’études sérieuses qui vont dans le sens de la contradiction…

“Les autres ont des moyens presque illimités” alors qu’eux, les pauvres chercheurs ne supportant pas le réchauffement, n’ont pas un sous :frowning: . J’ai déjà eu cet argument loufoque ici. C’est du pain bénit pour leur défense de voir les choses comme ça.

Alors qu’effectivement, quand on est objectif et neutre, rien ne le laisse penser que ce soit dans le titre, le résumé, ou même la pétition en elle même.

Alors même que justement, cela permettrait de mettre d’égalité les différents courant de pensées. On proposerait l’égalité face aux partenariat et possible sponso. Mais c’est moins bénéfique, l’argument des lobbys qui sponsorisent auraient moins de valeur :slight_smile:

C’est en soit une très bonne idée. La question climatique devient essentielle et on a besoin d’être informé gratuitement des nouvelles découvertes, qu’elles aillent dans un sens ou dans l’autre. Après quid du financement ?

1 J'aime

Justement actuellement c’est l’inverse. La contestation est accessible partout (elle est même très prédominante sur les réseaux sociaux) alors que les articles sérieux sont la plupart du temps payants (qu’ils soient pour ou contre d’ailleurs, car il y en a quand même un certain nombre). Bien sûr ces articles sont souvent d’un niveau indigeste pour les non scientifiques mais au moins ça équilibrerait la visibilité.

1 J'aime

Tiens, je suis d’accord avec toi! :stuck_out_tongue:

La contestation est certes encore libre dans les réseaux et sur les blogs, mais l’information est verrouillée par les gouvernements au travers des rapports “officiels” et les médias subventionnés ou non qui diffusent la bonne parole sous forme d’#Intox et de #FakeNews alarmistes pour booster l’audience.

On le voit rien qu’au titre racoleur et trompeur de l’article : la “question climatique” a été (idéologiquement ?) transformée en “réchauffement climatique”, ce qui supprime de facto la question elle-même.

Même la “question climatique” n’a pas de sens dans l’état actuel de la Science : les outils (Mathématiques et donc Physique) pour appréhender le climat n’existent pas.

Les illusions perdurent tant qu’il y a des illusionnés.

3 J'aime

tmtisfree + 1000

Encore en train de comploter ? lol !

Mais comme dans les grands médias, tous les articles sont pour, dans les faits, ça ne sera que les articles pour qui seront gratuits. Gratuits pour les lecteurs, spectateurs, etc…, mais payant pour les médias en question. Les gars qui font les articles ne vont pas écrire leurs articles gratos, eux. Donc, c’est bien de la propagande sponsorisée.

Par contre, les articles contre sont toujours gratuits, puisque pas diffusés sur les grands médias. On les trouve sur le net, là où se trouve la pluralité d’opinion, contrairement aux médias.

En meme temps, c’est une honte que les publication scientifiques soient payantes …
Elles sont payés par de l’argent publique …
Donc des societés se font du pognon en publiant des articles qui sont par nature publiques …
et l’on ne retrouve pas ces articles ailleurs .

donc pour moi, toutes les publications issues de recherches payés par l’etat devraient etre publiques.

1 J'aime

C’est fou la place que prennent les climatosceptiques sur le web, alors que tous les indicateurs de l’état de notre planète (écroulement de la biodiversité, acidification des océans, fonte des glaciers qui nous procurent l’eau potable, sécheresse…) sont au rouge clignotant.
J’espère pour eux qu’ils n’ont pas d’enfants. Ou alors qu’ils s’en foutent (mais pourquoi en faire, alors ?). Dans tous les cas, tout laisse à penser que les conséquences sur l’humain moyen ne vont plus tarder à se faire sentir (spoiler: Bernard Arnault devrait s’en sortir !).
Pour ma part je mise sur le pic énergétique imminent qui va faire descendre un bon paquet de beauf de leur bagnole, et peut-être qui sait leur faire comprendre que tout ne sera pas sans cesse quasi gratuit et à profusion. Les générations d’enfants gâtés vont vite déchanter.

2 J'aime

C’est cadeau : --> https://videotheque.cnrs.fr/

C’est fou… c’est gratuit.

Le problème de la publication, c’est qu’il y a un énorme travail derrière. L’étude peut être financée par des fonds publics, il reste que la revue, les vérifications et les validations sont faites par des pairs ou des professionels et que cela coute. Il ne faut pas juste voir ça comme une comm Facebook ou on déposait un rapport brut!!!

C’est fou la place que prennent les ignares sur le web, alors qu’aucun indicateur de l’état de notre planète n’est assez fiable pour en tirer une quelconque conclusion.

Au contraire, plus vite le pool d’intelligences sera large, plus vite les ignares disparaîtront.

Les probabilités que les bobos à vélo se fassent écrabouiller sont bien plus élevées.

1 J'aime

Arg! Je n’arrive pas a te laisser dire ça. Je ne sais pas si l’information est vérouillée dans les canaux “officiels” mais ici on n’a jamais eu de problèmes de censure, pourtant on a eu quelques accrochages sur certains points…
Mais “la question climatique” touche uniquement sur la cause humaine ou la proportion du réchauffement du à l’homme, éventuellement la prédiction de l’évolution, mais pas le réchauffement lui même. On peut donc assimiler les deux sans faire de faute scientifique.
Et je le répète, on sait calculer la probabilité de chaque modèle et comme par hasard (il existe?), tous les résultats sont dans le même cône de probalité, même chez les gros pollueurs qui ont intérêt à minimiser le problème (ok, ils sont toujours en dessous des autres mais dans la limite d’incertitude).

Pas pour la “science officielle” pour qui l’influence de la Nature est nulle (son mandat n’est pas de l’étudier). Les données sont beaucoup trop éparses pour conclure à un réchauffement (on avait conclut à un refroidissement dans les années 70…) et même si c’était le cas, son ampleur et son origine restent inconnues. Et même dans le cas contraire, sa significativité est indémontrable parce qu’il n’existe pas de valeur de référence. Etc.

Les modèles ne sont pas aptes à déterminer l’origine du supposé réchauffement puisque par construction ils implémentent l’hypothèse “réchauffiste” qu’ils veulent démontrer. En un mot, ils sont circulaires.

De plus les nombreux paramètres qu’ils incorporent sont autant de curseurs libres pour les faire s’aligner, alors qu’il n’existe qu’une seule atmosphère. Enfin, le traitement des erreurs est une vaste blague : qui peut croire que moyenner un ensemble de modèles puisse diminuer les erreurs de simulation d’un système chaotique ?