Commentaires : Trottinettes électriques à Paris : les trois opérateurs retenus par la Mairie enfin dévoilés

Lime, Dott et Tier sont les trois opérateurs de trottinettes électriques disponibles en libre-service à avoir été sélectionnés par la Mairie de Paris dans le cadre d’un appel d’offres publié en décembre dernier. Le trio sera autorisé à déployer 5000 engins chacun, au maximum.

Le côté responsabilité environnemental de Lime je me pose des questions. Pour rappel Lime a racheté les vélos Jump de Uber. Enfin ils ont surtout racheté la marque, car ils ont refusé de reprendre une bonne partie des vélos qui ne correspondaient pas à leurs standards. Ces vélos n’étant pas valorisables (chargeurs spécifiques, logos, pas de pièces, …) ils finiront tous à la casse.
Alors certes tout mettre à la case est une décision d’Uber, mais Lime à sa part de responsabilité. Et le ferraillage me semble moins écologique (mais plus intéressant financièrement sans doute) que proposer ces vélos à des asso qui assureraient leur reconversion.

Elle ferait mieux de nettoyer la ville qui ressemble à une décharge que d’y mettre des trottinettes.

2 J'aime

La ville est jonchée de déchets, colonisée par les rats et les puces de lit, infestée de voyous… mais tout ça n’est que superflu pour un bobo. Lui, l’essentiel c’est sa trotinette élec’ construite par un ptit chinois sous-payé. Ce monde a des pieds à la place des oreilles !

Les commentaires toujours autant pollué par les perroquets. Le pire c’est qu’ils ne sont probablement jamais allé a Paris, et encore moins dans les années 90

La dernière fois que j’y suis allé (3 ans), j’ai vu des rats oui (dans la rue et dans le métro). Bon, ça dépends des quartiers. Ca reste moins sale que Marseille par exemple.

La moitié de ces trottinettes devrait finir au fond du canal Saint-Martin et l’autre moitié un peu partout en Afrique…