Commentaires : Tesla communique le niveau de dégradation de ses batteries avec un fort kilométrage

Habituellement, le constructeur américain de voitures électriques ne communique pas sur la dégradation des packs de batteries de ses véhicules en circulation. Toutefois, dans son « Rapport d’Impact 2019 », Tesla a introduit un graphique indiquant le niveau de dégradation de la capacité de ses packs.

Cela fera peut être taire ceux qui pensent que les voitures électriques sont bonnes pour la poubelle après 5 ans.

14 J'aime

Je doute, cela leur permet de penser que ce qu’il pense en le disant devient une vérité :slight_smile:

1 J'aime

En gros on pourrait faire une moyenne à 88/90% de ce qui est promis et pendant plus de 300.000 km, c’est déjà très beau.

@lapin-tfc ça va la vérité est plutôt honorable :wink:

3 J'aime

Sauf que l’article n’est pas vraiment explicite sur ce point. L’usure en cyclage est une chose, le vieillissement calendaire en est une autre. Et puis il n’y a pas que l’évolution de la capacité qui soit intéressante, celle de l’impédance l’est tout autant.

Après ça reste des données constructeurs, donc restons méfiants. On sait que les constructeurs ont tendance à annoncer des chiffres toujours très largement au dessus de la réalité, que ce soit sur la consommation, l’autonomie, etc.

3 J'aime

Attention, les batteries de Model S,X sont différentes de celles des Model 3,Y.

Mais c’est une belle prouesse.

Il faut toujours croire sur parole les constructeurs automobiles. Et les « fuites » complaisantes. N’empêche je reste songeur devant le nombre et la durée des recharges à 100 % nécessaires pour abattre 330.000 km réels dans la circulation.

1 J'aime

La majorité sont des taxis/VTC probablement… donc les chiffres sont à prendre avec des pincettes, entre 100k effectués en un an et 100k effectués en 5 ou 10 ans, les résultats seront sans doute assez différents.
Mais quoi qu’il en soit, les chiffres sont plutôt bons, et ils ont intérêt à l’être vu l’autonomie qui reste assez limitée pour les électriques.

1 J'aime

Oh la photo d’une Tesla à Amsterdam, fabriquée à l’énergie fossile américaine (63%, idem pour la batterie), branchée sur de l’électricité à 80% fossile (26% de charbon).
C’est vert, c’est beau.

5 J'aime

Faut le comprendre comme ça ?

Oui et leur batterie comprend 8000 cellules (environ 8000 piles rechargeables), c’est tout à fait écologique.

L’est-ce moins que les 10aines de milliers de litres de produits pétroliers qu’il faudra brûler (edit : brûler après l’avoir puiser, raffiné et transporté, évidemment) pour arriver à une distance équivalente à ce que permettra de parcourir cette batterie ?

7 J'aime

…et 95% recyclable, pas tant pour chaque litre d’essence qu’on brûle en s’envoyant des toxiques sous le nez.

4 J'aime

Heureusement que bien avant que les batteries soient fortement dégradées, la bagnole est déjà dans un état… je ne vous dit pas !

1 J'aime

Etre recyclable et être recyclé, c’est pas la même chose…
De nombreux matériaux 100% recyclables ne sont recyclés qu’à moins de 50%… et les batteries sont dans les plus mauvais élèves…

1 J'aime

Ah ? Bah pas plus qu’une thermique… sauf qu’une thermique récennte ne tiendra pas 1M km… :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Ce sont les models S et X, donc ce sont des données qui viennent de voitures qui pour certaines ont près de 10 ans.

1 J'aime

On comprend pas ce que tu veux dire. Si tu veux parler du temps nécessaire pour charger en globalité, moi la nuit je dors.

1 J'aime

…et 95% recyclable, pas tant pour chaque litre d’essence qu’on brûle en s’envoyant des toxiques sous le nez.

Tu compares un conteneur et un contenu. L’électricité n’est pas recyclée non plus (ça ne voudrait rien dire de toute façon), ni le nuke, charbon ou autre utilisé pour la produire. Par contre le métal du réservoir d’essence peut aussi être recyclé.