Commentaires : Pour les USA, Huawei peut secrètement accéder aux portes dérobées des opérateurs

Toujours et encore, les États-Unis tentent de convaincre leurs alliés d’écarter Huawei de leurs réseaux. Des responsables américains affirment détenir de vraies preuves à charge contre la firme de Shenzhen.

Avec des casseroles comme Crypto AG et Snowden, les attaques des USA contre l’espionnage supposé de Huawei sont à la limite de l’indécence.
Qu’est-ce qui embête réellement les USA ? que la NSA n’ait pas de backdoor dans les équipements Huawei ?

15 J'aime

Mais la NSA et la CIA ne faisaient absolument pas ca… c’est une évidence !

5 J'aime

À ce point autant décréter officiellement
si(technologie vient du bloc communiste) alors (ne pas utiliser)
et que nous sommes en pleine guerre froide, plutôt que de laisser perdurer inutilement le feuilleton avec tout le FUD et des mensonges qui font la une de leurs journaux côté US (Bloomberg, SuperMicro et les mini puces espionnes…) et la communication passive-agressive de l’autre bloc.

pour votre édification personnelle…

Un doc de France 5 (service public à la solde des américains de la CIA et des Russes du KGB).

Je rigole pour ceux qui se sont arrêtés au 1er degré. :stuck_out_tongue_winking_eye:

1 J'aime

Nous devons soutenir Huawei, la chine, la CGT et Mélenchon et nous offrir corps et âme contre le grand satan américain !

Pauvre France…

2 J'aime

Tiens, toutes ces preuves que personne ne voit jamais, ça me rappelle la fameuse période des preuves de présence d’armes de destruction massive, nécessaires pour attaquer l’Irak :slight_smile:

Par ailleurs, il est assez cocasse de les voir se plaindre de cet « espionnage illégal » (terme particulièrement savoureux :hugs:) via ces « Backdoors officielles » (une sorte de « hacking organisé », donc) et dans un même temps, de leur coté, tenter d’imposer à Apple de mettre les même backdoors sur leurs produits :smirk:

5 J'aime

La Chine est communiste ? Lol, dans un autre monde et vraiment pour la façade :wink:

8 J'aime

Comme si les équipements américains comme ceux de chez Cisco et autre n’étaient pas aussi équipés de portes dérobées…

2 J'aime

C’est quoi le rapport ? justement les USA sont bien placer pour prévenir de ce genre de risque.
De tout façon dans la sécurité quand ya un doute faut pas prendre de risque.

1 J'aime

backdoors que les americains ont créés, utilisées et surexploité sous n’importe quelle pretexte ( officiellement le terrorisme, mais en realité espionnage, vole de brevet et de technologie, vole de contrat ( facile de mettre plus que son adversaire quand on connait sa proposition) !!! prouvé par Edouard Snowden, ex agent de la CIA)
L’histoire aujourdhui c’est qu’il supportent pas que les autres fassent la meme chose !!!

4 J'aime

ben oui !! Les chinois vont pas faire l’erreur de donner les clefs aux ricains !!!

Raté… de la NSA… visiblement, tu n’écoutes pas bien. :stuck_out_tongue_winking_eye:

Point de précision concernant le titre suite lecture de l’article (que j’espère attentive) :

« Pour les USA, Huawei peut secrètement accéder aux portes dérobées des opérateurs »

On parle de backdoors mis en place par Huawei destinées uniquement aux opérateurs ?

Ah oui à ce qu’il parait c’est obligatoire pour le petit peuple :rofl:

Regarde la vidéo que j’ai posté plus haut… c’est plus compliqué que ça.

Nous avons actuellement aux informations un article qui parle d’une porte utilisée par les allemands et Américains pendant des décennies.

1 J'aime

Deux ans à essayer de trouver des preuves sans succès
https://www.huawei.com/en/facts/voices-of-huawei/huawei-drops-lawsuit-against-us-government-after-equipment-detained-for-two-years-was-returned
Mais un « expert » anonyme à des preuves…

4 J'aime

Ils ont probablement raison mais c’est quand même l’hôpital qui se fout de la charité

1 J'aime

L’erreur à mon avis c’est de les croire.
Ils veulent un monopole de techno qu’ils savent casser chez eux.
Le reste c’est de la communication, invérifiable sur le fond.

On saura si un jour un Snowden des tiers0 de l’internet émerge… D’ici là il faut partir du principe que les services des états s’octroient de toutes manières tous les droits, quels que soient les états.