Commentaires : Outlook frappé par une panne mondiale jeudi matin

La messagerie électronique de Microsoft a été affectée par une panne géante désormais en cours de résolution.

le problème c’est que twitter déconne aussi actuellement ^^

« Une erreur s’est produite. »

edit: ah ça l’air de revenir petit à petit

Ce n’est pas que Outlook, c’est tout l’environnement cloud based, O365, Teams, Navision etc, qui était dans le jus. Un problème avec l’authentification.
C’est génial le cloud, tous vos problèmes sont résolus.

2 J'aimes

c’est trop cool le cloud… avant désolé ça fonctionne pas car windows à planté… maintenant c’est à cause du cloud…

Pas mal de soucis effectivement chez Twitter, et plus de 2 000 signalements entre 15h50 et 16h05 :

Un effet de bord des utilisateurs mécontents de la panne de Outlook qui se sont empressés d’aller déverser leur haine sur Twitter ?

Désolé pour le troll, mais c’était facile.

Je suis prêt à parier que le SLA de Office 365 est meilleur que celui de la plupart des environnements perso des boites qui osent encore tout maintenir en interne.

On râle quand ça ne fonctionne pas (et moi le premier depuis ce matin), mais 99.99% du reste de l’année tout fonctionne bien.

2 J'aimes

Sans oublier le salaire du gars chargé de gérer ca en interne …

Pour avoir administré des serveurs Exchange et ce genre de choses pendant des années, je peux te dire que je suis bien content depuis que O365, GSuite et compagnie sont devenus la norme.

C’est plus une perte de temps qu’autre chose de gérer ce genre de services qui ne constituent pas la production de l’entreprise. Ça n’apporte aucune valeur ajoutée, c’est chronophage, et la disponibilité maximale est rarement garantie.

1 J'aime

Aucun souci de mon côté. Ma suite Office 365 n’a pas subi la panne. Heureusement et tant mieux pour moi. Ce genre d’incident reste extrêmement rare, mais c’est vrai que quand ça arrive, ça a un impact autrement plus important sur l’économie qu’une interruption de service Steam (par exemple) qui n’embête que les joueurs, donc sans conséquences hormis la frustration.

Bonjour,
Tu serais très surpris du nombre de sociétés multinationale qui ne travaillent pas avec le cloud.
Rien que pour les mails, la majorité des banques européennes hébergent encore leurs serveurs mail. Dans l’aéronautique, Airbus, héberge encore ses propres serveurs mail. Le problème du cloud, ce n’est pas tant la disponibilité, c’est la confidentialité. Dans le cas d’Airbus, ils ont subit un espionnage massif bien avant le lancement du A380 et des mesures de protections drastiques ont été prises, comme la non externalisation des données entre autre. Maintenant, je te l’accorde, de nombreuses sociétés américaines travaillent dans le cloud vu que tous les gros prestataires sont eux-mêmes américains. Microsoft, Amazon, Google etc. J’ai travaillé pour une sociétés que je ne citerai pas, qui hébergent leurs mails chez des fournisseurs comme Protonmail, pour ne pas être sur des systèmes américains. La société pour laquelle je travail, n’utilise pas non plus les services cloud, mais bien des licences « on premise » pour les produits Microsoft, qui, il faut bien le reconnaître sont souvent indispensable dans les entreprises. Nous avons nôtre propre cloud privé via des connexions SSL, OpenVPN, SSH avec clé prive et clé publique.

1 J'aime

:rofl: :rofl: :rofl:
Oh punaise, merci pour le fou rire, t’as l’air de super bien connaître le sujet.

J’y bosse chez Airbus, ça fait 2 ans qu’on est passé sur gsuite. Les mails sont gérés par google, les documents stockés dans le cloud google, et petit à petit les serveurs des appli internes sont en train d’être migrés sur AWS (le cloud amazon).

2 J'aimes

mouais donc faut pas s’étonner si airbus disparait, si toutes leur donnée sont chez les cloud americain

Ca c’est un autre problème.
Mais faut pas se leurrer, même les solutions en local sont développées par les ricains, s’ils veulent récupérer les données, local ou cloud je pense pas que ça change grand chose…

J’ai administré du Zimbra pendant des années :wink:

1 J'aime

Bonsoir,

mes informations sur Airbus ne sont plus à jour, OK mea-culpa.

Profite bien de ton job chez eux, car avec la crise qui touche très fort les différents moyens de transports et notamment, les constructeurs, cela risque de ne pas durer malheureusement.

De plus, la mise en place des systèmes cloud fait perdre des milliers d’emplois en Europe et tout l’argent payé pour ces différents services repart inexorablement vers les États-Unis et ne profite que très peux aux pays européens.

Pour prendre un autre exemple, et celui-ci je le connais très bien, IBM, aujourd’hui, a plus d’employés en Inde qu’aux États-Unis et en Europe réunis. La vague de licenciements massif de 2016/2017 à coûté des millions à l’Europe.

A ce rythme, il n’y aura plus d’emploi dans le secteur et tout sera géré depuis l’Inde et ensuite l’Afrique.

Plus d’employés en Inde que partout ailleurs réuni c’est pas une spécificité d’IBM, c’est la cas dans quasi toutes les SSII (Sopa, Capgemini, Accenture, etc…)
Sauf que contrairement à ce que tu dis, ça ne s’est pas fait au détriment de l’Europe, où ces boites ont à l’heure actuelle, en plein Covid, plus d’employés français/européens qu’en 2016/2017, qu’en 2010, 2005 ou n’importe quelle autre période précédente.
Aujourd’hui il n’y a pas de chômage dans l’IT, comment tu peux dire que le Cloud a fait « fait perdre des milliers d’emplois en Europe » ? C’est totalement faux.

Faut arrêter de voir le problème par le bout « qu’est-ce qu’on perd », mais plutôt par « comment utiliser au mieux nos sachants ». Quasi 100% de la capacité de prod dans l’informatique est utilisée, autant que ça le soit sur des sujets à valeur ajoutée et demandant de réelles compétences que sur de l’administration de serveurs ou autres tâches « simples » qui peuvent facilement être déplacées dans le cloud ou offshorisées.