Commentaires : On tape (presque) aussi vite sur un clavier d'ordinateur que sur un clavier de smartphone

Prêt ? Tapez ! La vitesse d’écriture sur un smartphone se rapproche doucement mais sûrement de celle sur clavier physique.

Le titre dit l’inverse de l’article.

2 J'aime

Comme je me suis entendu dire une fois par un collègue tapant au clavier et pas branché informatique DU TOUT : “Attends j’ai que deux doigts !”.

Sinon pour ma part je peux difficilement comparer puisque j’utilise la méthode du swip sur mon smartphone…

Sur un clavier de smartphone, je tape environ un mot à la minute car je vérifie que je n’ai pas appuyé sur la lettre à côté ou que le correcteur orthographique n’a pas remplacé “clavier” par “coucougnette”.

Pffff… Ça m’a pris la journée pour écrire ça.

4 J'aime

Effectivement, j’ai cliqué car cela me paraissait totalement impossible, et l’article dit bien l’inverse, ouf.

Mouais… les plus lents sur clavier tape aussi lentement que sur smartphone mais les plus rapides au clavier vont beaucoup plus vite :slight_smile:

3 J'aime

“équipé de correction orthographique automatique, atteint les 38 mots à la minute.”

Oui donc on est encore très moins du clavier PC…
Si on avait le T9 sur PC on serait donc toujours largement plus rapide…

et encore … on parle que d’une moyenne …
si on prends les dactylo, les informaticiens, et les gamers, on tombe sur des vitesse bien plus rapides.

1 J'aime

« … que le correcteur automatique a fait augmenté… » L’article a été tapé sur un smartphone…?

Les 1ères études que j ai lues sur le sujet concluaient que les plus rapides à taper les SMS étaient les personnes avec le plus bas QI. Que personne ne se sente visé, lol.

Le tactile du smartphone j’ai tellement du mal… là où je fais du 90-100 mots minute sur clavier, je dois être à 10 sur tactile, c’est dire la frustration.

“L’écart de vitesse entre écriture sur smartphone et sur ordinateur serait ainsi en train de se combler, notamment grâce aux options de correction automatique.”

On ne mesure pas la vitesse d’écriture ainsi. D’autant que ce n’est vraisemblablement valable que dans des cas idéaux. Quelques chiffres, de la ponctuation, quelques mots techniques ou des erreurs de frappe… et la moyenne s’écroule.
Ne parlons même pas des erreurs fréquentes qu’engendrent ces systèmes : mots utilisés à la place d’un autre, ponctuation négligée, etc…
Ajoutons que la frappe sur un bon clavier est agréable. Celle sur un clavier tactile est pénible et demande trop concentration. Difficile de se concentrer sur ce qu’on écrit.
Pour ma part, même après des années (j’ai possédé les premiers smartphones commercialisés en France dans les années 2000) j’ai fini par laisser tomber.
Quand il y a quelques mots à taper, je me contente du tactile. Mais quand il faut taper un vrai texte, je sors le clavier bluetooth.

La bonne blague. Un smartphone est pratique car avec soi.
Sinon c’est un gouffre de productivité, petit affichage, périphérique de saisie inefficace, …
Juste bon pour consommer

Tout juste.

Les smartphone sont plus à rapprocher du “minitel” que d’un véritable ordinateur.

Mais la ou je ne suis pas d’accord, c’est que IMHO, même avec un petit écran, on pourrait faire mieux en les munissant d’un véritable Os.

En mobilité, je me sers souvent de mon smartphone comme d’un écran pour mon Raspberry Pi avec une session RealVNC. Avec un clavier et une souris connectés au smartphone, on peut faire de la vraie bureautique. J’arrive même à faire de la programmation.

Le vrai problème des smartphones, c’est le système d’exploitation.

Ma vitesse de frappe sur mon smartphone est catastrophique…alors que sur mon clavier de PC…
Mais bon, je me sers très peu du smartphone donc je ne risque pas d’être bon.