Commentaires : NEO·Classics | Tortues Ninja… le pire souvenir des joueurs NES?

Au tout début des années 90, Palcom Software et Konami lancent en Europe le jeu vidéo officiel des Tortues Ninja sur NES. Pour le plus grand bonheur des fans ? Pas sûr…

2 J'aime

« Mais si Teenage Mutant Hero Turtles est bourré de défauts, j’apprécie (étrangement finalement) le relancer à intervalles réguliers, pour la beauté du geste sans doute, et pour criser encore et toujours face à certains passages, comme j’ai pu le faire au début des années 90. C’est sans doute un peu ça aussi, la nostalgie, non ? »
Plutôt le syndrome de Stockholm :wink:

3 J'aime

Un de mes premiers jeux vidéo, j’étais jeune mais j’aimais bien malgré sa difficulté (quand on a moins de 10 ans ^^)

3 J'aime

J’étais chez Sega à l’époque (je le suis toujours), mais en voyant la publicité à la TV, c’est vraiment le jeu qui me faisait regretter de ne pas avoir une NES. Je bavais devant le fait de pouvoir jouer aux Tortues Ninja, sans jamais avoir pu goûter à ce plaisir à l’époque.

1 J'aime

Le seul jeu que je n’ai jamais réussi à terminer <3

Bizarrement, je garde un très bon souvenir de ce jeu.

1 J'aime

Je me souviens de ce jeu, j’ai adoré y jouer et y rejouer sans fin.
Le plaisir de finir le jeu à chaque fois en ce disant : « hé les gars, j’ai finis TMNT… et vous? »
Bon et après vengeance sur Mario où ça paraissait super simple du coup

Moi je le trouvais magique à l’époque.

2 J'aime

Je garde de ce jeu un plutôt bon souvenir.
Très difficile, je n’ai jamais réussis à aller plus loin que le niveau à l’intérieur du technodrome soit quasiment la fin du jeu.
Et Raphael, pardonne moi mais je te déteste toujours autant.

3 J'aime

Pareil :relaxed:

Rien de « bizarre » là-dedans, j’en garde un très bon souvenir aussi :blush:, comme pas mal de joueurs je pense.

3 J'aime

Cela fait partie des jeux « défi » de cette époque, à difficulté progressive, qui nous laissait toujours l’espoir d’aller un peu plus loin une fois qu’on relançait une partie. Les 3/4 du jeu étaient abordables par quasi tout le monde.
Perso j’avais trouvé l’accès au Technodrome une fois ou deux mais la fois où je l’ai fini j’ai clairement pris la soluce pour trouver le passage et ne pas perdre bêtement du temps dans tous les recoins possibles.
Rhhha, ce petit côté stimulant quand on arrivait un peu plus loin… qui nous faisait penser/dire à la partie suivante « bon cette fois j’y arrive »

Par contre en jeu de l’époque un peu à part (déjà parceque quand on lançait une partie il fallait y consacrer toute une après-midi) il y avait Rygar…et là je n’ai jamais su finir le boss. Apparemment c’est une histoire de jeu américian trop facile dont on aurait retirer trop de pv dans la version européenne, le rendant quasi impossible à finir. Un de mes amis l’aurait fini. Et vous?

1 J'aime

Je ne sais plus si je l’ai terminé, mais j’ai des souvenirs du dernier niveau. Un jeu très difficile.

1 J'aime

musique de ce jeu est juste fantastique

1 J'aime

Serait il possible que vous nous fassiez un article sur LA console retrogaming ? Celle que l’on voit partout et vendue comme un produit bien de chez nous. Les 3 designs proposés et les 45 000 jeux ont dû passer à côté d s droits d’auteurs. Moi je suis très rétro et je comprends parf

1 J'aime

À l’époque, on m’avait prêté le jeu…il ne m’a pas marqué…

Je vois aussi beaucoup de publicité sur cet appareil « la console retrogaming ». Il s’agit bêtement d’un raspberry avec Recalbox comme OS, et un prix similaire à ceux de la concurrence. Honnêtement, il n’y a pas de tests à faire puisque c’est exactement le même produit que les autres Retrobox.

Il n’y a rien de « made in France » dans ce produit. Une version DIY coûterait entre 80 et 120 euros dépendamment du modèle Raspberry, boîtier ou manettes choisies. Ceci dit, ce produit vise un public néophyte et nostalgique.

À 169 euros en « promotion » pour la version la moins chère, on va se dire que c’est un prix « acceptable ». À 269 euros (prix « normal indiqué »). Clairement pas. La seule valeur ajoutée est un semblant de service technique / client.

Et évidemment que les 18k à 45k de jeux préinstallés ne sont pas légaux. Mais mieux vaut ne pas savoir quels sites de ROMs ont été pillés pour ce faire leur logithèque…

Au fond, personnellement, je n’ai rien contre le fait de vendre des Rétrobox, mais les pratiques de communication, information et commerciales de cette « compagnie » ne donne vraiment pas confiance en son avenir.

A l’époque de ce jeu, nous n’étions absolument pas habitué aux systèmes de sauvegarde et je trouve, avec du recul, que ce genre de jeu que nous trouvons aujourd’hui absolument impossible, ne paraissait pas tant difficile auparavant.

On était adapté à ces contraintes, à recommencer X fois les mêmes niveaux sans code pour reprendre rapidement ou sauvegarde toutes les 2 minutes. On avait pas le choix en fait :). Du coup je me souviens que ce tortue ninja était certes difficile mais pas autant que tout ce qui est dit dessus aujourd’hui. Je dis bien « pour l’époque », car je sais qu’après l’avoir repris récemment j’ai vite stoppé !!! C’est l’enfer sur terre :D.

En cette période un peu particulière je m’amuse à reprendre d’anciens jeux et j’avoue que je trouve la difficulté extrême aujourd’hui car trop habitué à sauvegarder à la moindre action.

En tout cas merci pour cet article encore une fois, cela soulève de très bons souvenirs, comme tous les précédents articles de cette rubrique. Merci !

1 J'aime

Exactement ! Et oui, quel plaisir de rejouer à tous ces anciens jeux c’est clair :hugs:
Merci :blush:

1 J'aime