Commentaires : MAN : le bus électrique articulé de demain se dévoile

Comment transporter 120 personnes dans une agglomération sans produire d’émissions polluantes ? Le constructeur allemand Man apporte une solution efficace avec le nouveau bus électrique articulé Lion’s City 18 E.

ceux que l’on a déjà sur la ligne 115 à Vincennes ne tiennent qu’un service et demi en autonomie et en plus, les sièges sont des bouts de plastique dur avec un pauv tissu pour réduire au max le poids…

Très bonne chose, surtout si la récupération d énergie arrive a assumer le freinage.
A 30 km/h de moyenne sans compter les pauses, l’autonomie devrait assurer

Travaillant dans une entreprise de transport à Toulon qui utilise ce genre de bus, je pense que les gens ne se rendent pas compte que le prix du bus est une chose, mais le prix des stations de recharge n’est pas pris en compte alors qu’en fait ça fait exploser le prix par véhicule de plus du double de 2 bus Hybrides. Aucun intérêt sachant que les hybrides euro 6 roulant avec de l’AD blue polluent bien moins que n’importe quelle voiture. Rappelez vous que ce sont vos impôts qui servent à acheter les bus urbains de votre ville.

7 J'aime

Merci pour mon premier rire du matin.

1 J'aime

pas trop fort, ils n’ont toutjours pas fait le rapport entre augmentation du ticket et baisse de consommation de gasoil…

1 J'aime

Les caisses sont pleines, l’argent coule à foison et ils ont une saine gestion des dépenses publiques. La crise? Quelle crise?

Merci pour ces infos « du milieu ». C’est sûr qu’on ne peut pas imaginer de penser au coût d’une véhicule électrique sans penser au coût des bornes (et de disposer de suffisamment d’emplacements nécessaires pour recharger tout une flotte de bus !).

Je pense qu’à terme les bus électriques ont l’intérêt majeur de la simplicité de leur mécanique, bien plus simple que du thermique. Ils devraient donc pouvoir durer beaucoup plus d’années et être rentables sur le moyen terme non ?

En outre vu leur complexité, et ce comme sur n’importe quelle voiture diesel actuelle, il est probable que les systèmes anti pollution vieillissent mal. comment ma 5008 polluera dans 5, 10 ans ? Certainement beaucoup plus qu’aujourd’hui malheureusement.

1 J'aime

ce sont des bluebus français à batterie d’autolib

ok mais quel est la facture de GO et de maintenance moteur sur 10 ans ? probablement largement plus que le « double du prix du bus » , c’est ça qu’il faut voir.

1 J'aime

Je ne sais pas combien coûte un bus…100000€…
En maintenance, à votre avis, il vous faudrait 100000€ en 10 ans ?
Vous les faites entretenir où vos bus ? Chez rolls Royce par des mécaniciens payés au tarif d’un chirurgien ?

Ce que vous dites est vrai sur un raisonnement à très court terme et dans le cadre du déploiement d’un nouveau parc de véhicules. C’est ce qu’on appel un investissement.

Au départ on dépense de l’argent en installation de bornes pour peu de véhicules. Ensuite plus on rajoute de véhicules, plus la rentabilité des bornes augmentent. En calculant les couts sur du long terme (entretien des véhicules et entretien du réseau), la tendance sera inversée : le cout de maintenance sera plus faible. En bonus la production d’électricité peut être autonome (contrairement à l’extraction et le raffinage du gasoil), ce qui réduit encore les couts.

Raisonner à court terme en se basant uniquement le prix d’achat pour le déploiement d’un parc de bus me semble vraiment inapproprié.

4 J'aime

Il était pas si loin au pifomètre.

Cout d’entretien d’un bus diesel : 21 cents au km

en prenant une moyenne de 35 000 km par an parcourus, ça fait 7350 euros par an et donc 73500 sur 10 ans.

Voir l’étude: http://www.avere-france.org/Uploads/Documents/1539952665d0d17671c50854c713c938875aa2a6c4-Analyse%20couts%20benefices%20des%20vehicules%20electriques.pdf

Après d’après la même étude, en terme de cout d’entretien, les bus électrique sont à 19 cents par km, du coup le gain n’est pas énorme ^^

1 J'aime

Un bus comme ça coûte aux environs de 500.000 € pièce, vous êtes loin du compte. Le double d’un bus diesel euro 6 : https://www.actu-environnement.com/ae/news/ratp-ile-de-france-bus-electriques-appel-offres-30515.php4
Dans ma compagnie ils n’en ont acquis qu’une dizaine, quand le reste sera équipé Gaz.

Sachant qu’une borne permet le rechargement de 2 bus maximum simultanément, le nombre de bornes augmentera proportionnellement aux nombres de bus en circulation, donc votre raisonnement est faux.

1 J'aime

Donc je suis encore bien plus loin en coût d’entretien…

73500€ d’entretien en 10 ans, c’est bien loin de doubler le prix comme le soutient philouze

chez vous chaque bus parcourt combien de km /jour ?
ce bus electrique a batterie permet faire combien d e Km avant la recharge ?
cette recharge complete dure combien de temps ?

Ils ne sont affectés que sur les grandes lignes avec un kilométrage entre 300 et 350 kms jour, donc ils ne tiennent pas les 2 services (matin , après midi) ce qui oblige à en avoir 2 pour un service complet sur chaque ligne. Absolument pas rentable, sachant que le conducteur de relève doit aller avec un bus à un terminus, pendant que l’autre rentre au dépôt pour recharger.

Si je comprends bien votre cas, quand les bus roulent la borne n’est pas libre pour d’autres bus.
Dans ce cas c’est effectivement étrange comme installation, puisqu’il n’y a pas de rotation.

Cela dit, si un bus charge pendant que l’autre roule pour prendre le relais, cela veut dire que vous pouvez utiliser une seule borne pour 4 bus. Ce qui divise énormément le prix, mais il nécessite plus d’investissement (puisque 4 bus).

Ensuite il faut rajouter une autre variable dans le calcul pour estimer la rentabilité : combien coute pour un bus la maintenance et l’installation de la station service du dépôt (normes sécurité, alimentation en carburant, etc…) ?
Ensuite en comparant ce chiffre avec celui de la maintenance et installation des bornes électriques, vous pourrez déduire la rentabilité d’un parc électrique, par rapport à un parc fossile.

Tout devrait rentrer dans l’équation pour bien identifier la rentabilité. Bien sur cela n’est vrai que sur un calcul sur du long terme.

Attention, les hypothèses de l’étude sont à bien prendre en compte :
Ils comparent ici une installation existante qu’ils considèrent comme ayant un coût nul avec une installation neuve pour du 100% électrique. Le tout sur une durée de 20 ans.

Dans un cas la station carburant n’est pas prise en compte, dans l’autre oui. Du coup les chiffres finaux sont valable uniquement pour les stations neuves (ou rénovées gratuitement ^^) pour les 20 prochaines années. Pour tous les autres cas, ce chiffre est faux.