Commentaires : Les enceintes connectées comprennent mieux les demandes des hommes que celles des femmes

Une étude menée sur les propriétaires d’enceintes connectées montre qu’hommes et femmes ne sont pas égaux dans leur traitement.

Le problème de reconnaissance faciale est bien connu, cela vient du fait qu’il y a moins d’images libres de droit de personnes de couleurs que de personnes blanches, ce qui par conséquent, limite l’apprentissage de l’IA.
Concernant cette étude en particulier, il y a fort a parier que cela soit pareil. Il faudrait des banques de données plus grandes.

1 J'aime

“Face à cet échec régulier, les femmes auraient d’ailleurs tendance à « parler poliment » à leur assistant vocal : 45% diraient toujours ou souvent « s’il te plaît » et « merci », contre 30% des hommes.”

Dire “merci” à un algo ne le rendra pas plus efficace… et lui parler comme à un vrai être humain aussi, surtout avec Siri.

“Appelle Sarah Blanc” sera toujours mieux compris que “Stp Siri peut-tu appeler Sarah Blanc ?” surtout si l’environnement est légèrement bruyant. Sans compter qu’il faut prendre en compte le débit de la voix etc…

1 J'aime

Les microphones captent mieux la voix des hommes et les haut-parleurs reproduisent mieux la voix des femmes, du fait de par leurs courbes de réponse en fréquence du HP et de la sélectivité du micro.

1 J'aime

Il serait bien que les commentaires sur ce genre d’articles ne se transforment pas en allusions sexistes.
Et quand à ceux qui parlent de victimisation systématique des femmes, il faudrait peut être ouvrir les yeux …
Mon commentaire ne nécessite pas de réponse.
Merci.

Il existe des microphones pour capter tous types de fréquences (les fréquences de la voix humaine ne sont pas très étendues d’ailleurs et très proches entre femmes et homme).
Et de même des enceintes avec des bandes passantes et courbes de réponse de tous type.
Vous avez une source pour affirmer ça?

Le pb de reconnaissance faciale ne vient pas plutôt de contrastes moindres sur les peaux noires, notamment en éclairage artificiel ?
Contrastes moindres qui amènent les photographes à grimper artificiellement en ISO sur les photos de personnes en afrique et qui font ressembler les blancs à des draps blancs sur les clichés :slight_smile:

Tien, je constate qu’on supprime les commentaires qui font remarquer que cette “étude” est bidon, sans rien de sérieux et de concret, avec des chiffres entre les hommes et les femmes relativement proche, et une conclusion basée sur une simple corrélation sans prendre en compte les nombreux facteurs tiers qui pourrait très facilement emmener à ce résultat.

Mais apparemment c’est totalement toléré de hurler au sexisme sans rien avoir de concret à présenter, mais absolument sexiste de le faire remarquer :wink:

1 J'aime