Commentaires : Les BMW hybrides rechargeables auront une autonomie d'au moins 100 km en électrique

Dans une récente interview, Pieter Nota, membre du comité de direction de BMW, met en avant les avantages de la technologie hybride rechargeable déployée par BMW sur ces nouvelles voitures et évoque l’évolution de l’autonomie en mode électrique.

1 J'aime

Tesla Killer ?

Un vrai premium et pas de contrainte à l’usage. Reste le coût…

L’autonomie annoncé en électrique (100 km) est un peu étonnante car cela va faire augmenter la consommation en mode thermique sur les longs trajets. Or, c’est l’usage de prédilection des berlines. 50km aurait semblé plus pertinent Pour limiter le poids (et accessoirement le coût)

1 J'aime

Génial d’avoir suffisamment d’autonomie électrique pour la très grande majorité de l’usage.
J’habite à 30 km de la ville, alors ce serait parfait!

Pour ceux qui craignent pour le poids, on ne tient jamais compte de l’inertie une fois en mouvement, ni du gain en freinage régénératif. La différence sera négligeable ou nulle.

2 J'aime

L’Hybride rechargeable c’est l’avenir de la voiture pour au moins les 10 prochaines années.
Le meilleur des 2 mondes thermiques + électrique mais surtout sans les contraintes

4 J'aime

Dans 3 ans l’électrique abordable avec 500 km d’autonomie sera normal.

Le problème c’est pas tant le prix ou l’autonomie, mais le temps que ça prend de faire « le plein » … Tant que ce sera pas 300km de plus en 5 min, ce sera un frein pour beaucoup de monde … Aussi il faudrait un réseau de bornes de recharge aussi étendu que celui des pompes à essence, sinon ce sera la file et donc encore plus de temps à attendre, dans ma boite c’est un vrai bordel cette rotation de véhicules sur les bornes de recharges …

3 J'aime

Meuh noon, plus de 90% des recharges se font à la maison aussi facilement que de recharger son mobile. On se fout du temps que ça prend, on dort.
Et puis pas besoin de faire le détour à la station service pour respirer des toxiques et se vider le porte-feuille.

Pour les plus rares longs déplacememts, le nombre de bornes de recharge n’a nul besoin d’approcher le nombre de pompes à essence, lesquelles sont obligatoires quand t’as une pétrolosaure.

désolé de calmer tes ardeurs sur le 100% elec mais en dehors des pur urbains qui ne sortent jamais de leur metropole.
La majorité des Français soit plus de 60% ont besoin d’un élément indispensable pour leur déplacement en voiture:

La capacité à « faire le plein » de leur auto/utilitaire/camion/moto très rapidement (moins de 10 mn)

Pour la simple raison que même avec une autonomie de 500km (réel) aucun commercial ou travailleur du btp ou même touriste n’a le luxe de s’arrêter 2 heures à une station de recharge pour « faire le plein »

D’où la supériorité du combo gagnant Hybride rechargeable + Thermique qui permet de faire ses trajet quotidien (boulot / dodo) et les long trajet pro ou touristiques en thermique sans un long temps d’attente en station service.

Le principal frein au 100% electrique c’est la vitesse de recharge qui est encore très perfectible et cela pendant encore pas mal d’années.

2 J'aime

Sauf que 90% des gens (peut être moins) n’ont pas cette possibilité de recharge, surtout là où est ce plus utile : en ville

C’est 68% qui ont une maison, reste à savoir si ces 68% ont toute un garage pour pouvoir recharger, dans les maisons dites de ville ce n’est pas le cas la plupart du temps

2 J'aime

Je suis d’accord avec toi que c’est un bon compromis, mais je crois que tu exagères quand tu dis « des pur urbains qui ne sortent jamais de leur metropole. » Car 200 km aller - 200 km retour, ou 400 km aller + 40 minutes de recharge - 400 km retour est loin d’être du pur urbain (surtout vous en Europe ou les distances sont moindres entre chaque ville).

La Tesla S en est à 647 km d’autonomie EPA (610 WLTP), (518 pour le Model 3) et les batteries continuent de s’améliorer d’année en année.

Bien que l’hybride branchable soit un bon compromis, la pure électrique à bon prix/bonne autonomie est parfaitement faisable si produite massivement. Mais aucun ne s’est encore lancé… on va voir bientôt si VW démarre enfin la compette avec la ID.3

Je vois cette vague naissante de PHEV comme une autre tentative de la part des fabricants pour retarder l’inéluctable abandon du complexe, sale et archaïque moteur thermique au lieu de se lancer dans les plus efficaces, simple et durables tout électriques qui nous font sauver argent de réparations/entretiens et émissions nocives, mais qui sont moins profitables pour eux.
Et cette tentative se reflète dans les propos des détracteurs des électriques sur les sections commentaires depuis quelques mois, ce qui est un bon indicateur de vers où « on » veut nous orienter.

Comme je disais, un PHEV de moins de 80 km d’autonomie électrique, ça n’est pas sérieux.

@lapin-tfc Lorsque 68% des gens seront convertis aux électriques, on ne parlera même plus des thermiques, sauf pour se marrer en pensant comment elles étaient inadéquates. Il serait tout simple de mettre des bornes publiques directement sur la rue, dans les réverbères par exemple, comme BMW a fait dans un projet pilote. Ou encore des places de stationnement réservés pour les locataires qui ont chacun leur plage horaire de recharge réservée comme ça s’est fait dans une ville aux Pays-Bas. T’inquiète qu’avec l’adoption massive viendront les solutions pour tous.

1 J'aime

avec des cables pour recharger et le vandalisme c’est un doux rêve franchement, par induction oui mais par cable en pleine rue j’y crois pas (mais je ne demande qu’à évoluer sur le sujet)

J’ai une BMW 225Xe, et le problème principal pour nous c’est vraiment l’autonomie. Elle ne permet pas de faire un aller-retour au travail avec du 100% électrique. Si ils augmentent l’autonomie à 100km, clairement elle répondrait alors très bien à nos besoins.

2 J'aime

Oui c’est un poil caricatural mais c’était juste pour cibler plus facilement la clientèle clairement intéressé par le 100% élec et ceux qui ne peuvent clairement pas l’adopter.
Bien sur les Urbains font eux aussi parfois plus de 200km heureusement pour eux d’ailleurs :sweat_smile:

3 ans !! ??? alors que cela fait plus de 70 ans qu’on fait des véhicules électriques en nous promettant la lune !

Soyons sérieux ça ne fait que quelques années qu’il s’en fabrique et commercialise réellement pas 70 ans. Ce serait bien qu’on se rappelle toutes les décennies d’innovations qu’ont eus les véhicules thermiques pour arriver a ce qu’ils sont aujourd’hui. Faudrait tout de même donner un peu de temps pour que la technologie de la voiture électrique arrive à maturité. On ne parle plus de décennies mais de quelques années à peine ou elle pourra enfin compétitionner directement les voitures à moteur thermique en autonomie et coût d’achat. Ça ne fait aucun doutes que dans un avenir pas si lointain seuls les véhicules à « 0 » émissions pourront circuler dans les grandes villes ce qui contribuera directement à la diminution de la pollution de l’air par ozone et autres cochonneries qui rendent l’air des villes actuellement irrespirables. Les citadins ont autant le droit que les autres à une qualité de vie et qualité de l’air a respirer.

1 J'aime

Il y a eu 3 tentatives depuis 45 ans.

La première tentative dans les années 70 : batteries au plomb, moins de 100 km d’autonomie, adaptation de véhicules thermiques. Diffusion confidentielle.

La seconde dans les années 90 : batteries NiCd, 100 km d’autonomie, adaptation de véhicules thermiques. Diffusion confidentielle.

La troisième dans les années 2010 (et suivantes) : batteries lithium ion, véhicule connecté avec écosystème complet, certains modèles conçus spécifiquement, autonomie de 200 jusqu’à 500 km. Diffusion large avec de nombreux modèles

Je trouve que le produit est déjà arrivé à maturité mais n’est pas une réponse pour tous les besoins.

On produit déjà en masse et en pleine capacité des usines. Je ne vois pas en quoi produire plus va faire baisser les prix. Bien au contraire puisque la raréfaction de certains matériaux va renchérir le prix de revient.

Il n’y a aucune production de masse de voitures électriques suffisante pour faire jouer les économies d’échelle normales comme pour tous les modèles thermiques populaires.

Tesla le voudrait bien, mais n’a encore que 3 usines, alors que VW en a 60 par exemple. VW est le seul à date qui semble sérieux avec la ID3, on verra…

Et il n’y a aucune pénurie de matière première en vue.
Le lithium est abondant, et se recycle, contrairement à l’essence.
Les matériaux des batteries sont dé$irables et récupérables à 95%,

Batteries au Plomb, Lithium et Ni-MH. Jusqu’à 169 km (EPA plus sévère de 2015) d’autonomie. Adaptations de voitures thermiques ET modèles originaux.
Diffusion à des milliers d’exemplaires en Californie, puis en 2003, reprise forcée des locations, entraînant protestations et offres d’achat de groupe (Qui a tué l’auto électrique). Déclenchement de la vague Prius en 2004 pour calmer la grogne.

Les nouveaux modèles font jusqu’à 600 km et il n’y a vraiment pas beaucoup de choix encore, et à des prix trop élevés.
On ne connait pas encore la limite de la densité des technologies de stockage de l’électricité. Présentement, les piles Li-Ion augmentent d’efficacité d’environ 7% par année.

Je parlais des véhicules vendus en Europe dans les années 90 où la diffusion a été Tout aussi confidentielle qu’en Californie.

A l’échelle des Us, 140 km d’autonomie (disons 110 - 120 en utilisation réelle), c’était juste insuffisant, même pour un usage urbain