Commentaires : Le premier avion entièrement électrique de la NASA est prêt pour les tests

Son nom : le X-57 Maxwell, surnommé X-Plane. Il s’agit d’un avion entièrement électrique, le premier du genre à être conçu par la NASA, et qui doit désormais entrer en phase de test.

Tiens au revient au principe des moteurs à pales, comme je l’avais prédit sur un autre fil et qui m’avait été contredit par un “expert” qui prétendait que le moteur électrique d’avion serait construit sur les bases d’un turboréacteur…


nouvelle photo :

Ce que tu dis m’a étonné, donc je viens de relire les posts mais je crois que tu n’as pas saisi la conversation.
Il est dit que la plupart des moteurs “à hélice” sont en fait des turbo propulseurs, donc un “turbo-réacteur” qui fait tourner une hélice et KlingonBrain compare les moteurs à forte dillution à des hélices (presque vrai).
Pour le moment la pussance disponible ne permet pas de faire voler un avion a des vitesses ou les hélices ne sont plus efficaces (pales subsoniques => vitesse max à environ 500km/h), donc pas besoin d’autre chose. Si un jour on arrive a des puissances permettant les longs courriers, alors on aura des turbines à pales supersoniques ou d’autre principes de propulsion.

2 J'aime

Je ne suis pas un expert en matière de moteur d’avion, mes connaissances dans ce domaine s’arrêtent au moteur thermique de nos voitures et motos. Mais je sais faire la différence entre un moteur à hélice et un moteur turboréacteur qui n’a d’hélice que les ailettes de leur moteur. Et donc dans mon esprit et dans mon écrit, je faisais allusion à ce moteur d’avant guerre à hélices qui sera, d’après ce que je constate, repris pour les futurs moteurs électriques (dans un premier temps…)
Merci tout de même pour ton éclaircissement :slight_smile:

Si ça t’intéresse, je peux détailler.
Le principe d’un réacteur, c’est une turbine devant qui comprime très fortement l’air, puis de l’injection de carburant dans une chambre de combustion centrale qui propulse à une vitesse extrêmement élevée vers l’arrière les gaz brulés. Par réaction (voir cours de physique de 3ieme action-réactoin), il y a donc une force vers l’avant. Une partie de la puissance générée est récoltée par une turbine dans le flux des gaz brulés pour faire tourner le compresseur à l’avant du moteur (les deux turbines sont solidaires).
Un turbo-propulseur utilise exactement le même principe, mais la rotation des turbines avant et arrière est utilisée pour faire tourner une hélice. La propulsion est donc principalement assurée par cette hélice. Le rendement est bien meilleur jusqu’à vitesse moyenne et altitude moyenne (il faut une bonne densité de l’air pour que l’hélice soit efficace).
Un réacteur moderne a un compresseur beaucoup plus gros que le corp du moteur en lui-même (la dilution). C’est pour gagner en rendement (un peu), générer plus de poussée (pas beaucoup) et surtout réduire très fortement le bruit.
Il y a quelques études en cours pour greffer des pales très haute vitesse sur les réacteurs pour gagner en poussée mais vu les puissances et les vitesses de rotation en jeu, c’est un peu complexe pour le moment…

Merci pour ta patience et tes explications, mais le principe d’un turbo c’est de récupérer et réinjecter des gaz brûlés, pour augmenter la pression de la nouvelle arrivée de gaz, et c’est ce qui est utilisé également dans les moteurs de voitures turbo-compressés. Je me trompe ?
Un moteur électrique est composé d’un rotor et d’un stator. Donc on ne peut bénéficier d’un effet turbo puisqu’il n’y a pas de gaz compressé à réinjecter. Je me trompe ?

le but d’un turbo est d’accélérer des gaz.

Le turbo compresseur d’un moteur 4 temps utilise les gaz brûlés d’échappement pour entraîner une turbine qui va augmenter la pression de l’air à l’admission.
des
La turbine du réacteur d’avion augmente la pression de l’air éjectée à l’arrière pour créer une poussée
et la turbine d’un hélicoptère entraîne le rotor en prise directe.

Ce sont différents usages du turbo réacteur.

une turbine électrique sans combustion va être des petites ailettes à haute vitesse qui va pousser l’air vers un cône de réduction pour augmenter la pression dans la chambre et faire sortir l’air à une plus haute vitesse qu’à l’entrée.

1 J'aime

Tout à fait. Mais il ne faut pas confondre un turbo-prop (turbine + propeller = hélice) avec le turbo d’une voiture ou d’un camion. A la base se sont des turbines, mais l’utilisation est différente: le turbo de la voiture effectivement récupère de l’énergie des gaz d’échappement pour gaver le moteur, la turbine d’un avion turbo-prop est un mini réacteur qui entraine une hélice.
Et pour corser le tout, il y a les turbines des hélicoptères, mais cela ressemble au principe tu turbo-prop (l’énergie de la rotation d’une turbine est récupérée pour les rotors de l’hélico).
La turbine électrique n’est qu’une hélice accouplée à un moteur électrique.

la NASA fait les recherches, Boeing récupère le travail et après c’est Airbus et l’Europe qui vont être taxés soit disant pour “aides européennes en faveur d’Airbus”

1 J'aime