Commentaires : Le Commodore 64, avec son mythique clavier, de retour en boutique cette année

Retro Games va proposer une nouvelle réplique, en taille réelle cette fois, du personnal computer le plus populaire des années 80.

J achete !

pareil!

Chouette, vais pouvoir peek / poker de nouveaux, manque plus que la power cartridge.

1 J'aime

A voir les jeux proposés à l’intérieur et si on peut en ajouter d’autres par la suite.

Révisions ! Aujourd’hui GFA basic ! Sortez vos cahiers et fermez vos … ! the panard !

Si vous voulez profiter des joies d’un C64, il existe un émulateur extraordinaire qui est Vice
http://vice-emu.sourceforge.net/
Il fait très bien fonctionner la plupart des ordinateurs Commodore 8bits de cette époque (pas que le C64 donc). J’ai très bien connu toutes ces machines, il y a presque 40 ans, et je les ai encore.

GFA basic était sur l’Atari ST, rien à voir. Le basic du C64 était assez primaire, c’était son point faible.

2 J'aime

Cool J’ai déjà le C64 mini la version d’origine de 1982 et un retravaillé version raspberry pi manquera plus que celui-ci dans la collection !

Je me suis posé la question de l’intérêt d’un tel produit par rapport aux émulateurs. D’autant plus que ce produit fonctionne vraisemblablement avec un émulateur (Je préférerais un FPGA).

Mais j’en vois quand même un. C’est qu’il est difficile d’utiliser ces machines et leurs jeux sans leurs interfaces d’origine (clavier, joystick).

Cela dit, on trouve encore mieux : des vrai C64 d’occasion.

Pensez juste à vérifier que l’alim n’est pas défectueuse et délivre bien 5V et pas plus.

Par contre, sur le ST, c’était le hardware qui était pas terrible.

Et le GFA n’était pas le BASIC standard du ST.

sur le STE par contre le hardware n’était plus le même, peu utilisé (par souci de compatibilité) dommage.

Na ça c’etait sur Atari ST surtout.

A part quelques ajouts, le STE était très similaire au ST et en reprenait l’essentiel des tares.
Mais surtout, certaines évolutions du STE étaient très décevantes. Par exemple, le son du STE avec son système PCM qui n’offrait que quelques fréquences fixes.

Dans l’absolu, les Atari ST n’étaient pas les pires bécannes. C’est juste qu’au niveau qualitatif du hardware, c’était basique, pas très bien pensé et à des kilomètres de ce qui s’est fait de mieux. Un peu comme l’Amstrad CPC, le ST était une machine “budget” ou les ingénieurs ont fait le minimum pour remplir la fiche technique de caractéristique alléchantes. Du moins tant qu’on ne se penchait pas de trop près sur les détails.
En comparaison, le C64, l’Amiga, mais aussi l’Atari 8 bits étaient des oeuvres d’art.

Il ne faut pas comparer le C64 et le ST, pas la même génération ! Chez Atari c’est le 800XL qui était le pendant du C64 .

L’amstrad cpc était surtout orienté hardware. On devait mettre souvent les mains dans le cambouis, pour en tirer le plus. J’ai dû jouer du fer à souder, pour brancher un minitel dessus, par exemple.