Commentaires : Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct

Après plusieurs retards, SpaceX se prépare (à nouveau) à envoyer ses 60 premiers satellites Starlink dans l’espace.

Va y avoir des bouchons, même dans l’espace !

Pas encore de commentaires pour dire “ça marchera jamais, c’est du délire, blablabla” sans parler du financement indirect par l’état américain ?
Sur ce dernier point, Ariane Espace est largement plus subventionné pour un résultat largement inférieur…

non, mais on a déjà ton commentaire anti Arianespace…

ça ne marchera jamais, c’est du délire, blablabla

Enfin, ça pourrait marcher, si Musk ne faisait pas parti de l’équation, malheureusement il est là. SpaceX ne pourra jamais atteindre les objectifs de base qui sont déjà revus à la baisse du fait des retards.
Au final il n’y aura pas assez de satellites et un accès au réseau qui sera hors de prix pour les personnes ciblées.

“Enfin, ça pourrait marcher, si Musk ne faisait pas parti de l’équation”. Mouais, enfin, ce n’est pas comme si Musk avait fondé SpaceX, hein ?

12 000 satellites? Sérieux! Sachant qu’il y en a actuellement un peu moins de 3000 satellites actifs autour de la terre je reste dubitatif sur ce nombre!

sachant que + de 2/3 des lancements de SpaceX sont institutionnels à des prix supérieurs à ceux qu’il pratique sur le marché, je pense qu’on peut dire qu’ils doivent beaucoup aux contribuables Américains.

Beaucoup de conneries.
Tu feras peut-être mieux la prochaine fois… mais j’en doute.

“Ariane Espace est largement plus subventionné pour un résultat largement inférieur” ==> Sauf qu’Ariane rafle toujours le marché des gros satellites géostationnaires (les GTO 1500 étant plébiscitée par la clientèle), et que les américains sont tout sauf transparent (ULA est probablement le champion des subventions, mais Space X n’est pas en reste), bref…

Un très gros paquet de lancement sont pour la NASA, l’USAF, des missions de ravitaillement de l’ISS… Ariane, c’est 1 vol sur 6 qui est d’origine non privé. La grande force de SpaceX c’est la visibilité que lui offre le Pentagone dans toutes ces missions.

D’après la page wikipédia, il y a 9 vols subventionnés et 3 vols privé si on regarde le carnet de commande et les derniers vols. Ça fait 3 lancements sur 4… Je répète, Ariane c’est 1 sur 6.

N’importe quoi.

Tu veux qu’on parle d’Ariane ultra-subventionné par les états européens?

Cela ne change rien au fait qu’Ariane dépend des états européens.

A propos d’Ariane, ils se sont crus tellement supérieurs aux autres qu’ils sont à la ramasse, sauf exceptions et ils vont avoir d’énormes difficultés à rattraper leur retard.

Entre le développement de Starship pour Spacex qui a accélérer à un point assez inattendu et Blue Origin aux fonds sans fin grace à Bezos, c’est mort.

Pour en revenir à Starlink, il y en a qui ne semblent toujours pas avoir compris comment Spacex fonctionne…
Ils ont une version en développement, ils envoient et testent : cela marche, tant mieux, cela foire: tant mieux, ils en tirent les conséquences pour le prochain batch.
Là ils tentent un truc auquel personne ne s’attendait : balancer 60 satellites d’un coup.
S’ils parviennent à lancer autant de satellites de manière pérenne, il leur faudra une
douzaine de lancement pour avoir une couverture commercialisable.
Leur force est de maitriser la chaine de A à Z : construction des satellites aux lancements qui bénéficieront à fond de la ré-utilisabilité de leurs fusées.

Au passage, s’ils maitrisent la ré-utilisabilité c’est bien gràce à leurs méthodes : on teste, on modifie à chaque lancement, on acquière de l’expérience… Ce qu’Ariana/La NASA/Boeing ne savent pas faire.

Mais comme d’habitude, la haine de certains vis à vis de Musk (qui s’explique assez facilement) leur fait dire tout et n’importe quoi

“La grande force de SpaceX c’est la visibilité que lui offre le Pentagone dans toutes ces missions.” ==> Euh, ce n’est si simple. En fait, Space X a intenté un procès contre l’USAF en 2013 pour pouvoir accéder à ce marché. Depuis l’USAF a corrigé ses critères de sélection (la qualité de service devient prépondérante - ce qui devrait favoriser ULA et Northrop Grumman pour les prochains contrats). Du coup, on vient tout juste de repartir pour un nouveau procès (et ce n’est pas le seul puisque Space X conteste aussi le choix d’ULA par la NASA pour la mission Lucy). Bref, affaire à suivre…

Troublant, en te lisant j’ai le sentiment de lire du rexxi, qui lui-même se trouve être un voisin d’illuminati… Coïncidence ?

Je ne dis pas qu’Ariane Espace est génial et je ne critique pas Elon Musk, je signal juste que 3/4 des derniers lancements et le carnet de commande concerne des demandes étatiques États-uniennes. C’est un fait.

Après il a gagné ces marchés, comme tu dis il ose des choses que les autres ne se permettent pas et il prend des risques.

Aujourd’hui il arrive à battre une fusée dont la conception remonte à 1987, conçu avec des prérogatives d’un autre age dont les donneurs d’ordre sont dispatchés à travers toute l’Europe.

Ariane 6, sans être révolutionnaire devrait être conçu de façon plus rationnelle qu’Ariane 5, d’ailleurs le future “étage noire” devrait booster rapidement ses performances, on verra si le partiellement réutilisable restera aussi compétitif fasse aux prochaines évolutions des fusées classiques.

C’est vrai que pour les constellations de satellites basse altitude, le réutilisable peut avoir un intérêt factuel (c’est même pas sûr), cela dit, 12 lancements c’est peu.

t’enlève l’USAF, il reste toutes les commandes de la NASA, le ravitaillement régulier de l’ISS, ça permet d’expérimenter de nouvelles choses, car ce sont de petites charge, placées pas très haut.

la prochaine fois, mettez une adresse valide de youtube, ça évitera aux gens de manquer le décollage !