Commentaires : L'Allemagne veut investir dans "l'électronique de confiance"

Affichant son ambition de réduire sa dépendance envers des pays étrangers en matière de nouvelles technologies et d’électronique, le gouvernement allemand a décidé d’investir des millions d’euros dans la recherche et le développement.

1 J'aime

OVH c’est pas européen, voire français ?

Les allemands veulent se lancer dans la fabrication de processeurs ? J’espère qu’ils parlent pas de processeurs d’ordinateurs de bureau et portables, sinon ça risque d’être compliqué…même les chinois arrivent pas encore à rattraper le retard.

Oui français, mais il s’agit d’une entreprise privé.

C’est très mal juger les ingénieurs Allemands/Européen ça :slight_smile:
Si l’argent est là, beaucoup reviendront.

1 J'aime

L’article parle de processeurs pour l’IA.
Mais il y a des tas d’autres situations où de nouveaux processeur peuvent être utiles et compétitifs que la bureautique. Il n’y a pas que la puissance qui compte (spécialisation, consommation…).Ceci dit Apple se lance bien dans la production pour ses téléphones et ordinateurs. C’est donc envisagé par certains en se basant sur l’architecture ARM.
Je connais des concepteurs de processeurs en France.

STMicro qui passe au 7nm et proposant des SoC pour smartphones pouvant rivaliser avec Qualcomm, Samsung Exynos, HiSilicon ou Mediatek ce ne sera pas pour demain pfff…

TSMC passe actuellement au 5nm et Samsung aussi. Pour les processeurs, je pense que c’est fichu, à moins de changer radicalement de technologie.
Les allemands veulent se prémunir de ce qui est arrivé à Huahuei car ils savent que des présidents comme TRUMP n’hésiteront pas à attaquer leurs entreprises pour maintenir l’hégémonie américaine sur ces technologies. L’Allemagne est déjà sur la petite liste des américains à cause de leurs excédents commerciaux vis-à-vis d’eux. Donc ils semblent compter sur une sorte de futur label « spy free » pour tirer leur épingle du jeu vis à vis des entreprises chinoises. Les citoyens allemands sont mis en avant mais c’est bien le marché international qui semble être visé, comme d’habitude en Allemagne.

En effet et les GAFA et grandes chaînes commerciales américaines quasiment sont les nouveaux porte-étendard de l’impérialisme économique à l’Américaine vampirisant les économies nationales qu’elles squattent. Remarquer d’ailleurs que l’ultra nationaliste américain Donald Trump n’en tient JAMAIS compte dans ses calculs sur les échanges commerciaux avec les autres pays s’il le faisait il verrait qu’au final son pays à une balance commerciale gagnante en faveur des USA et pas l’inverse.

'faut pas trop en demander à l’Agent Orange, hein. Il confond balance commerciale et budget national.