Commentaires : La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020

Le géant du pétrole a présenté trois scénarios plausibles concernant l’évolution de la consommation du pétrole et de ses dérivés pour les 30 prochaines années, et la tendance est plutôt à la baisse.

1 J'aime

Bonne nouvelle.
:slight_smile:

3 J'aimes

Pas près de disparaitre le pétrole, il est dans presque tout ce qui est fabriqué sur la planète…

5 J'aimes

On va remplacer ça par des belles batteries chinoises qui puent, à changer tous les 10 ans, et qui explosent de temps en temps. Bonne nouvelle en effet.

4 J'aimes

une petite larme pour toutes ces grosses société pétrolières qui vont gagner moins de $$ ?

2 J'aimes

Non, mais une petite larme pour tous les employés dépendants de ce secteur qui seront sacrifiés sur l’hôtel des dividendes parce que les actionnaires refuseront de s’acheter un seul bateau au lieu de 2…

« On va remplacer ça par des belles batteries chinoises qui puent »
Pas forcement - > Electrolyse -Hydrogene.

Pour l’instant ce n’est pas spécialement ce qu’on constate des véhicules électriques.

Après l’électrique ce n’est pas si écolo que ça parce que c’est produit avec du charbon en asie mais on n’est ni sur des technologies jetables, ni sur des technologies plus puantes que le thermique.

En gros, tout est possible.
Nous voilà plus avancés.

1 J'aime

On parle de division par deux, pas de disparition… Après en usage modéré le pétrole n’est pas non plus « la cible à abattre ».

Je trouve quasiment optimiste de parler de -50% dans 30 ans, ça sera lié aux pays émergents, l’Europe et la Chine auront sûrement une chute beaucoup plus prononcée.

C’est vrai que le pétrole et ses dérivés, ça sent bon, ça ne brule pas et ça ne pollue pas les plages de temps en temps ou tout le temps pour son extraction…
Curieux raisonnement. Il faut surtout travailler à surveiller et limiter les conséquences néfastes d’une technologie de remplacement déjà équivalente au départ, voir meilleure, en matière de cochonneries plutôt que de regarder bêtement et dire « ben ouais mais ce n’est pas parfait, je reste sur la m-rde actuelle »!

6 J'aimes

Ou pas pour tout les employés de ce secteur sans parler de tous les autres qui en dépendent (chimie…) et c’est énorme.

TOUS les plastiques, c’est à peine 6% du pétrole, alors pourquoi le brûler dans des engins inefficaces au lieu de le conserver pour des usages plus utiles?

2 J'aimes

Tu as répondu en partie à une question que je me pose. Qu’en est-il du plastique et de son remplacement ?
Ceux qui commentent sur l’usage automobile et le replacement par des voitures électriques oublient aussi que le pétrole c’est aussi le chauffage, d’autres transports que la voiture…

Je trouve le documentaire très optimiste sur la résolution du problème mais bon… (visualisé il y a plus d’un an alors un peu d’indulgence :slight_smile: )

Tu peux rêver, l’industrie va toujours au moins cher. ->Méthane=> Hydrogène + CO2

À part la Leaf dont les batterie ne sont pas refroidies convenablement les véhicules électriques du marché actuelle ont des durée de vie déjà bien supérieur au 10 ans que tu évoque. En fait, même les prius de 1ère génération ont eu des batteries qui dépassaient régulièrement les 15 ans. Sinon, des risques d’incendie par 100 000 véhicule moins élevé que des véhicules à essences traditionnel :

dont cet article résume l’essentiel :

https://www.guideautoweb.com/articles/51954/explosion-ou-incendie-les-vehicules-electriques-ne-sont-pas-plus-a-risque/#:~:text=Cela%20dit%2C%20les%20véhicules%20à,d’un%20incendie...&text=Les%20fuites%20d’huile%20ou,-coureurs%20d’un%20incendie.

Si tu prends le temps de t’informer un peu autre que d’y aller au feeling, tu verra des études plus sérieuses qui démontre que même si c’est pas le pays des licornes c’est beaucoup mieux en termes de fiabilité, longévité, environnement, efficacité énergétique et même en santé publique ex : https://www.hydroquebec.com/data/developpement-durable/pdf/analyse-comparaison-vehicule-electrique-vehicule-conventionnel.pdf

Par contre ça consomme plus de ressource minérale, le prix d’acquisition et l’autonomie sont encore à optimiser pour répondre à un plus grand marché, mais fait pas d’erreurs ça va arriver (heureusement). Cela rien d’insoluble là dedans, la mis en avant de procédé recyclage d’optimisation des batteries et de la distribution.

Quant à la puanteur, cette affirmation là est particulièrement risible, je me tient derrière l’échappement de ce véhicule à batterie chinoise et toi derrière ton F-150 et on fait un « last man standing » ok ?

2 J'aimes

Pour etre sur de comprendre, les trois scenarios, ce ne sont que des hypotheses de depart pour etablir leur strategie a long terme ? Parce que dans ce cas ca ne veut juste rien dire du tout de l’evolution de la consomation. C’est comme si je me demandais quoi faire demain, hypothese 1, il fait beau 30 degres, 2, il pleut 30 degres, 3 il pleut 20 degres. Mes hypotheses me presume en aucun cas de ce qui va se passer demain. Ce ne sont que des hypotheses de travail pour me preparer pour les trois scenarios et ajuster quand je sais laquelle de ces hypotheses va arriver.

Le titre est donc totalement trompeur et tire des conclusions qui n’ont rien a voir avec le reste de l’article.

On en t’a jamais vendu une thermique en te disant « vous risquez fort de brûler dedans en cas d’accident », me trompe-je ? On te l’a vendue en te disant « celle-ci est plus sécurisée car airbags, renforts latéraux blabla ».

Les constructeurs ont senti soit les convictions écologiques des moutons (c’est pas méchants, juste une simple constatation pour une bonne majorité des acheteurs qui pensent sauver la planète avec leur majorette à 100k), soit le forcing étatique, médiatique ou tout ce que vous voulez d’autre qui pousse l’acheteur à acquérir ce genre de véhicule. Il va de soi que lesdits constructeurs ne vont pas se priver de s’en mettre plein les poches avec des prix astronomiques, pour des voitures avec des finitions souvent égales à une Rolex achetée sur un célèbre site marchand chinois.

Une des choses qui me fait dire que tant qu’il y aura une station essence je roulerai en thermique c’est l’impact écologique, car c’est bien cela la question, du remplacement global du parc mondial des VT en VE. Même sans parler d’un remplacement du jour au lendemain, ce qui ne risque pas d’arriver, quels seront les réels impacts écologiques ? Suis pas écolo je précise (pas version 2020 en tout cas). J’aimerai des réponses comme pour la production à très grande échelle des batteries sachant que l’extraction de lithium, cobalt, manganèse et autres « entraînent une pollution des sols, un assèchement des rivières, maladies graves pour les populations locales. Quant au cobalt, plus de la moitié de la production mondiale est issue de mines congolaises aux conditions de sécurité rudimentaires et qui exploitent souvent des enfants » (source autojournal.fr). On n’évoquera pas l’impact direct sur la faune/flore à grande échelle en plus de ce précédemment cité, cela coule de source.

Et aussi en ce qui concernant l’approvisionnement énergétique vu qu’on vise le démantèlement des centrales nucléaires, quels seront donc les besoins réels en énergie pour recharger tous les jours ces voitures ? On n’abordera pas la question des infrastructures ou quand les gens partiront en vacances se taperont 18km de bouchons non pas à cause d’un accident mais des stations de charge prises d’assaut (exemple un peu facile mais réaliste) car une recharge est encore loin de prendre 2mn.

Qui pourrait alors éclairer ma piètre lanterne concernant certaines de mes interrogations ?

Cool, si ça peut réduire le prix à la pompe :ok_hand: