Commentaires : La Commission Européenne s'attaque à Valve quant à au géoblocage des activations Steam

La Commission Européenne a adressé la semaine dernière une à Valve et cinq autres éditeurs de jeux vidéo. Sont notamment reprochées à la firme de Gabe Newell ses habitudes en matière d’achats géo-bloqués.

<< La Commission Européenne s’attaque à Valve quant à au géoblocage des activations Steam >>… Y aurait pas comme une coquille ?

C’est corrigé, merci pour la vigilance

Steam fait les prix à la tête du client, ou plutôt à la taille des portefeuilles. Les jeux sont moins cher en Russie, en turquie, etc…

Ben c’est normal … vas acheter des vêtements ou de la nourriture au Bangladesh c’est moins cher qu’au Qatar. On appelle ça un marché, régit par les lois de l’offre et la demande. La base. Sans compter les différences de valeurs de la monnaie locale.

1 J'aime

Très bien, on a un marché unique ce n’est pas pour que les distributeurs segmentent de leur côté.

un gros +1

Et la segmentation géographique des dvd et bluray, les prix qui diffèrent en fonction des pays a toujours existé, voir avec la bénédiction des instances internationales, comme la commission européenne… Alors pourquoi jouer les vierges effarouchées aujourd’hui sur ce sujet ?
A quelques semaines des élections européennes, on veut sans doute nous faire croire que le machin sert à quelque chose pour les citoyens…

1 J'aime

Cette chose n’a pas de sens comme l’article 13 donc la commission européenne est en train de tout foutre en l’air merci. Valve va juste normalisé ses prix (dans tous les pays d’Europe) tout en les revoyant bien-sûr à la hausse et se sera règlé pour tout le monde.

1 J'aime

Probleme de traduction : “Dans un véritable marché unique digital”. On dit numérique pas digital, c’est un faux-ami.

Pourquoi s’attaquer à Valve? C’est exactement pareil pour Sony par exemple. Mais oseront-ils s’attaquer à Sony?

Union Européenne

Entité dont le but principal est de rendre, le plus rapidement et le plus facilement possible, plus riche ceux qui les sont déjà.
D’enlever le pouvoir des pays et de le mettre entre les mains de quelques personnes immensément riches.
De créer des lois favorisant les bien nantis et de faire en sorte qu’ils ne paient rien à la société.
De permettre aux honorables riches, de placer tout leur argent dans des paradis fiscaux bien à l’abri des taxes impôts, etc.

De faire en sorte, par toutes sortes de magouilles administratives et sans qu’il ne s’en aperçoit, de faire payer tout au peuple sans qu’il ait nécessairement accès à ce qu’il paie (bonne alimentation, bonne santé, bonne éducation, bons logements, bon emplois).
Par contre que les riches eux y ait accès et que ce soit gratuit pour eux. C’est le Peuple qui régale !
Que les emplois existants, souvent mer**que, soient payés par les travailleurs eux-mêmes mais qu’on dit que ce sont les compagnies qui les paient.

De donner l’illusion que les riches soient généreux mais dans les faits qu’ils soient les plus radins qui soient.
Peuple (Joe): « As-tu veux, Amazon à donner 1 millions à une œuvre de charité ».
Peuple (Gertrude) : « Oui en effet. Que cette compagnie est généreuse.

Réalité : Amazon, pour ce cas particulier, en « donnant » un million, évite de payer 100 millions en impôts.

De permettre aux compagnies de vendre leurs produits, services, 100%, 200%, …, 1000%, etc. de leurs réelles valeurs.
Non ce n’est pas du vol, de la malhonnête, ce sont les « affaires ». Si vous n’êtes pas content n’acheter pas leurs produits.
Ce n’est pas de leur faute si elles possèdent tous les produits de la planète et qu’elles ont le monopole sur tout.

Vite une Union Euro-Africaine, Euro-Asiatique, Euro-machin, Une Grosse Union planétaire.

Il fait bien alimenter les paradis fiscaux…

La Commission Européenne s’attaque à Valve quant au géoblocage des activations Steam

UE (Joe): Bonjour Gabe (Newell). Comme vous le savez, Il faut montrer au peuple que l’on agit et justifier nos salaires (une misère seulement 1 millions clairs par année)

Gabe : Je comprends parfaitement. Il faut donner des bonbons au peuple de temps en temps pour qu’il nous foute la paix. Alors que puis-je faire pour vous?

UE (Joe): Bien on va dire aux journalistes qu’on va faire payer ta compagnie à cause des lois antitrust que nous avons. Ça va rendre le Peuple bien content.

Gabe : D’accord. Combien voulez-vous pour qu’au final je ne paie rien du tout et même que tout cela me rende plus riche.

UE (Joe): Nous somme principalement quatre sur ce dossier. Alors disons 1 million chacun et on va s’organiser pour que vous fassiez au moins 50 millions d’ici un an.

Gabe : D’accord. Toujours les mêmes comptes aux îles Caïmans ?

UE (Joe): Oui. C’est un plaisir de faire des affaires avec vous.

Gabe : Le plaisir est pour moi. À la prochaine.