Commentaires : La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit

Quatre mois après la mise à l’arrêt de son premier réacteur, le 22 février dernier, et après 43 ans de service, la centrale nucléaire de Fessenheim cessera totalement et définitivement de fonctionner dans la nuit du 29 au 30 juin 2020. Une seconde et dernière étape, qui précédera le démantèlement final du site.

2 J'aimes

Bonne nouvelle ! La société doit évoluer ! On est passé des cochers et maréchal ferrant à l’automobile.

On doit passer de la fission nucléaire qui est dégueu, coûteuse et dangereuse aux énergies renouvelables (et fusion nucleaire si jamais on y arrive un jour). On doit mener cette transition doucement mais sûrement donc c’est un bon début !!

3 J'aimes

On « doit » parce que vous avez décidé ?

11 J'aimes

C’est plutôt amusant de parler de la centrale de Brennilis comme ayant " été démantelée de la sorte", parce que le démantèlement en cours depuis 35 ans ne se terminera au mieux que dans 20 ans (la loi fixe une limite à 2039 actuellement mais EDF et le CEA ont déjà annoncé que ça ne sera pas terminable avant 2100).

2 J'aimes

Ouais mais bon, quand mon chef me demande quand le programme sera terminée, c’est pareil, je double le temps :wink:
Bon, c’était une mesure symbolique pour faire plaisir au écolo. Ils faisaient une fixation là dessus, voilà, ils vont pouvoir se trouver une autre lubie maintenant.

1 J'aime

Oui, bienvenue dans la France du XXIème siècle où des minorité se sont arrogées le droit de te dire ce qui est bon pour toi, ce que tu dois ou ne dois pas faire ou même penser…

13 J'aimes

Oui enfin, l’énergie nucléaire on sait depuis un moment que les déchets que ça produit ne sont pas des plus faciles à éliminer, pour le moment on se contente de les stocker « en attendant plus tard, ça ne sera plus notre problème ».
Reste le souci d’une production d’énergie la plus propre possible tout en restant accessible d’un point de vue financier, et surtout la transition à faire entre les 2.

Quand vous parlez de minorité par contre, si j’en crois les résultats des dernières élections municipales et les villes (dont certaines d’importances) arrivées chez « les Verts », cette minorité l’est sans doute de moins en moins.

1 J'aime

Je me disais aussi. Ma question est : Quand la majorité silencieuse va commencer à envoyer balader tous ces activistes ? … Peut être va t’il falloir encore augmenter le prix de l’électricité et des impôts pour qu’enfin ça réagisse.

4 J'aimes

Comment peut-on parler le plus sérieusement du monde de «vague verte» parce que 15 villes peuplées de petits bourgeois hors-sol gagnants de la mondialisation, ont voté pour des listes EELV-et-LFI-et-PC avec un taux d’abstention record de 60%, alors que la France compte 260 villes de plus de 30000 habitants, sans parler des territoires ruraux ? Quand les verts font 20% on prend toutes leurs idées comme des éléments indispensables, quand le RN fait 30% in rejette toutes ses idées … J’ai un peu du mal à comprendre la démocratie.

12 J'aimes

C’est fou d’entendre des bêtises pareils!!!

Vous savez que nous sommes en train d’arrêter le seul moyen de production d’électricité non carboné qui permettra de lisser la production des énergies Renouvelables.

Nous ferrions mieux de stopper des centrale à Gaz ou charbon plutôt que des centrales nucléaires.

Je vous rappelle que l’urgence est au réchauffement climatique et pour ça il nous faut des énergies non carbonés.

Je suis pro énergie renouvelables, mais elles ne sont pas constantes et pour l’instant c’est compliqué de stocker l’énergie sur produit pour ensuite la redistribuer au moment voulut.

Si c’est pour faire comme les Allemand qui stoppe le nucléaire pour le remplacer par des centrales charbon. Alors, merci les ECOLO! Utilisons le renouvelable pour sortir du gaz-fioul et charbon. Mais gardons le nucléaire comme variable d’ajustement.

13 J'aimes

Je trouve qu’il est dommage d’arrêter cette centrale « juste » parce qu’elle en ancienne, alors qu’il existe un centrale plus récentes et en moins bonne état.
Les réacteurs en mauvaise état devraient-être prioritaire au démontage !

Je trouve qu’il est dommage d’arrêter le nucléaire alors que c’est l’uranium qui pose problème. Il a été prouvé que l’usage de sel de thorium est rentable, même si la manutention est moins pratique.
Même si ce n’est pas « vert » les dangers ne sont pas comparable: Le mec qui à pensé à « civiliser » du carburant militaire: faudrait le pendre les c*****es

Non mais sérieux, risquer de polluer un continent sur des milliers d’années, c’est soit de l’incompétence, soit de la mégalomanie douce !

Et que dire de travaux de démantèlement qui dureront plus d’un siècle (vos arrières petits-enfants vous remercieront de la facture).

Qui peut me dire que dans 100 000 ans, lorsque notre civilisation n’existera plus, que les sites de déchets radioactifs ne seront-ils pas vénérés comme des dieux ? Je n’y parie ni un Euro ni un pétrodollar dessus !

Et quand tout les français auront des voitures électrique, et que toute les centrales nucléaire seront fermer, ben va falloir pédaler, ont repassera donc par des cochers et maréchal ferrant !
merci l’écologie

5 J'aimes

Bon je rapporte ce que j’ai compris d’un reportage d’Arte, mais le l’énorme problème des procédés de fission actuels, c’est qu’ils découlent des développements militaires des années 60. (Objectifs propulsion des sous-marins et production de plutonium)
Ces procédés reposent sur l’utilisation de l’uranium comme combustible et l’eau comme modérateur et caloporteur.
Des filières de production de combustible et de retraitement se sont constituées et ont sclérosées le système.

Des réacteurs à sels fondus qui utilisent le thorium sont possibles.

Les 2 grands intérêts de ce type de réacteurs sont :

  • pas de pressurisation
  • retraitement des déchets in situ

Des réacteurs expérimentaux de ce type ont fonctionné dans années 50 et 60 donc ce n’est pas de la science fiction.

Le « gap » pour passer en mode industriel (hors filaire) est assez important mais il doit être dans l’ordre de grandeur de l’EPR surtout si on intègre les dépassements de construction du notre.

À la fin ça reste du nucléaire et le nucléaire propre et sans danger ça ne se peux pas.

Ce serait un palliatif aux énergie renouvelable.

et voilà le diktat écologique des villes il va falloir environ de 4 à 5000 éoliennes dans nos campagnes avec un bilan carbone pour leur construction de 5 530 tonnes de CO2 par éolienne, pour remplacer une centrale loin d’être obsolète, et émettant très peu de Co2 tout ça pour faire plaisir aux écolos des villes.

3 J'aimes

La taux d’abstention ne joue pas pour moi là dessus. Si les gens ne veulent pas aller voter c’est leur droit, mais prendre cet argument ensuite pour dire « oui mais », ben non.
Vous parlez d’une minorité qui veut imposer ses idées, et dans le même temps vous traiter des électeurs de petit bourgeois? Vous est-il venu à l’idée que certains avaient de réelles convictions?
Toujours agréable de voir « une minorité » cataloguer « une autre minorité » comme il faut juste car elle n’est pas du même avis, ça ne fait pas des masses avancer le débat.
Voter Vert ce n’est pas qu’être « activiste » comme vous le dites, il peut y avoir aussi une réelle pensée de fond.

On sait que le nucléaire n’est pas super rapport à ses déchets à long terme, mais il ne faut pas partir dans du renouvelable n’importe comment non plus, juste par idéologie… et ne pas rejeter les écolos (qui ne sont pas qu’une mode) non plus. Il y a sans doute un juste milieu non?

3 J'aimes

Loin d’être obsolètes, ah?

Tu diras quoi si une centrale a un gros problème qui condamne une région entière pendant des décennies?

Tu vas surement me dire que c’est peu probable, que cela n’arrivera jamais en France (ouai, EDF y veille, ah ah) mais c’est déjà oublier qu’un évènement aussi improbable (dixit les experts en carton ces dernières années) est arrivé ces derniers mois avec des conséquences déjà sympathique alors qu’au final c’est moins dramatique qu’un accident nucléaire…

1 J'aime

Oui, garder les centrales actuelles si elles sont réellement sans risque mais arrêter de construire des nouvelles qui sont un gouffre financier et reporter l’argent dans le renouvelable.

Avec le développement des EV, la répartition de la charge de ces voitures sera plus simple à faire et permettra de stocker en journée.

1 J'aime

La question des déchets radioactifs est un faux problème ou du moins partiel. D’une part, parce qu’en France on est les champions mondiaux du recyclage dans le domaine (cf. Orano) avec en plus une recherche qui continue et avance sur le sujet. D’autre part, dans le pire scénario, il est possible de se débarrasser définitivement de ces déchets dans le Soleil au vu de la nature même de celui-ci, c’est juste pour l’heure une option trop onéreuse.

1 J'aime

Le nucléaire nécessite également d’énormes moyens de lissage de production : tous les barrages fabriqués en France depuis les années 70 sont des centrales de pompage-turbinage destinées à stocker la surproduction d’électricité nucléaire.
Elles sont parfaitement utilisables pour le stockage de l’électricité issu des procédés renouvelables.

Se débarrasser des déchets dans le Soleil c’était le scénario du film Superman 4 dans les années 80. A l’époque on disait que même pour un film pour enfants ce scénario était d’une stupidité affligeante.