Commentaires : La "bibliothèque de secours" d'Internet Archive obligée de fermer plus tôt que prévu après des plaintes

Internet Archive a annoncé dans un communiqué avoir mis fin à sa « bibliothèque nationale d’urgence » avec deux semaines d’avance. Celle-ci devait permettre un accès à diverses ressources face à la pandémie et aux mesures de confinement.

D’abord le copyright, d’abord les ouvrages suite à une mesure d’urgence puis étendre le spectre sur le reste, les violations des ToS, puis la censure politique à cause de faits passés gênants.
Des politiciens s’en mêlent et s’interrogent sur leurs légalités, font passer des lois.
S’ensuit la coupure de vivres pour ces sites sauvegardant le web du passé.
Et au final les archiveurs fermeront les uns après les autres. Archive.org sera amputé d’une partie du contenu qui aura fait sa force, les autres sites proposant de faire une snapshot de pages seront fermés.

2 J'aime

Ma foi ils font les lois pour eux seuls…

Toute vérité n’est pas bonne à dire.

Et ouvrir la culture c’est pas bon pour eux non plus, il faut mieux que le citoyen lambda soit devant sa TV et regarde son match de foot, canette à la main et chaussons aux pieds…

2 J'aime

Censurer l’accès à la culture, aux archives et aux savoirs, c’est les dictatures qui fond celà. Il n’y a quà regarder ce qui c’est fait dans le passé … si on a encore accès aux livres d’histoire :confused: