Commentaires : Intel pourrait produire ses premiers CPU en 10 nm d'ici avril 2019

D’après un analyste financier, Intel serait en mesure de livrer ses puces en 10 nm d’ici le mois d’avril 2019. Le fondeur serait ainsi en avance… sur son retard.

Mouais… Ils ont déjà du mal à suivre avec les 14nm en remettant en marche les lignes de 22, ou en faisant appel à TSMC ! On va bien rigoler je crois =)

Et s’ils fabriquaient les 14nm en qtés raisonnables pour commencer ? Les prix sont devenus délirants.

cherché pas intel et presque fini vu les prix de cpu et d’après le peut d’article le 10nm pas pour 2019 déjà qu’il sont même pas capable de faire du 14nm
moi je dit vive amd

“et a fait chuter AMD de 8,6%”…
lol, c’est ça le problème. Intel fait du vent depuis 4 ans, et une annonce, une promesse, et les cotations en bourse réagissent.
La cotation boursière est complètement hors sol et répond de manière concrète à de l’irréel.

C’est un domaine où je ne m’y connais pas très bien mais quelqu’un saurait me dire “qui” imprime ces puces ? Et comment cela se fait que les processeurs mobiles sont à 7nm alors que ceux des ordis peinent à atteindre les 10 nm ?

Le fait qu’Intel ne produit pas assez n’est pas un problème technologique, mais un souci de distribution suite à la rançon du succès.
Comme la rareté génère le prix, les prix flambent. Le problème s’il y en a un, n’est que pour ceux qui n’ont pas pu en acheter à temps.

Ensuite rajouter des chaines de fabrication en 14nm si la technologie 10nm est mûr pour l’industrialisation serait une erreur.
Moi client, j’attends d’Intel d’abord les meilleurs processeurs ensuite vient le prix.

Sur mes serveurs tout est en SSD 905P. Sur chacun il y a 2 piles de 4 en raid 10 direct sur des processeurs Scalable et cela AMD ne le permet pas sur leur technologie vieille de 10 ans…

A passer son temps à être un suiveur par confort, on se réveil un beau matin avec un outsider (VIA) voir même d’un domaine voisin (Nvidia) devant soit en 2ème position.

Cyrix jouait à ça dans les années 90, elle a été bouffé par National pour être enfin sauver et intégrer dans VIA qui a su investir dans la recherche fondamentale, elle, comme Intel…

Je suis ravi de mon amd 2700x et Intel va devoir sortir le grand jeu pour me faire revenir chez eux à l’avenir. Les perspectives d’amd me semblant bien plus prometteuse.

Ce sont des galettes de silicium (wafer) qui sont gravé par un laser.
Plus la gravure est fine et non-maîtrisé, plus il y a de pertes / d’erreur de gravure.

Les puces mobiles sont plus facile à graver car leur surface est plus petite, ce qui permet d’obtenir un taux d’échec plus faible, et un coût acceptable.

Les puces PC de bureau et serveur occupent une plus grande surface ce qui les exposent davantage aux erreurs de gravure tout en produisant moins de puces par wafer.

C’est devenu très compliqué d’améliorer la finesse de gravure ces dernières années, car on approche la taille des atomes (0.11nm pour le Si…)
Et en conséquence les coûts de fabrication explosent.
L’idéale serait de passer sur une autre technologie qui ne soit pas limiter par la taille de l’atome.

Depuis toujours AMD est un cran en dessous. Alors pudiquement on dira
“le rapport qualité/prix” en faveur d’AMD, mais faut pas non plus rêver.
Il y’a une telle différence que Intel équipait en 1995 80% des PC dans le monde. Il y a forcément situation de quasi monopole et ils étaient attaqué pour ça justement. Donc franchement AMD, c’est juste du faire valoir. C’est suffisant pour des PC de seconde zone, mais c’est tout.

Les prix peuvent aussi être gonflé artificiellement, cf HDD et ram.
Quand à AMD son soucis est surtout dû à son échec du passage de l’Athlon au Phenom, et au succès d’Intel du passage du Pentium 4 au Core.

Concernant l’avancé technologique d’Intel, je suis mitigé, les Optane sont pertinent grâce à leur endurance et leur temps d’accès, mais le prix au Go est délirant !
Ce qui en fait un marché de niche ou AMD n’as pas vraiment sa place.

Je rajouterais autre chose, à la charge d’Intel, sa technologie Hyperthreading est controversé depuis le début, et plus encore avec les failles Meltdown et Spectre.

Alors que de son coté, AMD remonte lentement la pente, mais sûrement, grâce à ses Zen.

Enfin, et pour finir, de nombreux acteurs investissent les marchés du calcul, ARM se taille la part du lion sur le mobile, poussé par des grosses boites comme Qualcomm et Broadcom.
Qualcomm ne veut pas en rester là et développe même des CPU Centriq pour serveur, et les rumeurs vont bon train pour un CPU desktop avec windows pour ARM.
Toujours sur plan ARM, il y a aussi Cavium qui développe des CPUs pour serveur.
L’architecture Risc-V pourrait devenir une réalité, et IBM n’est pas en reste avec ses POWER9 qui supportent déjà le PCIE4.
Et des fabricant peu connu du grand public comme Xilinx veulent démocratiser les FPGA et autres coprocesseurs dans les serveurs.
Dans les alternatives hypothétique, il y a des boites plutôt software comme Facebook ou Google qui ont des velléités à faire du hardware.
Et du coté des technologies d’avenir, des boites comme D-Wave ou Rigetti se développent dans le domaine du quantique.

Tout ça pour dire qu’Intel a peut-être beaucoup trop compté sur le succès de son architecture Core, et que sa place de leader est plus que jamais contesté.

Il n’y a aucun prix gonflé artificiellement ou alors c’est un pléonasme…

Un produit prend sa valeur que lors de la transaction, avant il ne vaut rien, seulement une valeur potentielle. C’est la raison pour laquelle il est important de produire le meilleur produit qui répond à un besoin. Des technologies géniales qui ne voient pas le jour ou invendues, car trop en avance, il y en a eu des centaines depuis la naissance de l’industrie.
Donc le prix est fait par le client, mais c’est quand même lui qui est toujours perdant au premier abord. C’est seulement après avec l’utilisation qu’il fera de ce dernier que l’avenir lui dira s’il a gagné ou perdu.
Dans ce prix au final, seul la marge du fabricant sera la variable d’ajustement, en fonction de la gourmandise des actionnaires, de l’investissement en R&D, etc …, et du pouvoir d’achat du client. Une vente n’est qu’un transfert de valeur.

Ensuite, tu me dis “AMD son soucis est surtout dû à son échec… et [le] succès d’Intel”. Bin oui, c’est une suiveuse comme Cirix à l’époque. Cette entreprise innove peu et mal. Quand elle a acheté ATI, c’est bien qu’elle n’y arrivait pas, et NVidia est toujours devant… Loin.

“Concernant l’avancé technologique d’Intel, je suis mitigé, les Optane sont pertinent grâce à leur endurance et leur temps d’accès, mais le prix au Go est délirant !”…
C’est parce que tu compares les SSD entre eux. Mais si tu compares le nombre de SSD en SAS3 Raid pour arriver laborieusement à un débit de 16Go/s. Là, tu vois tout l’intérêt du couplage aux processeurs Scalable en raid 10 des SSD Nvme qui auront un débit de 4x32Go/s et sans carte additionnelle. De plus, c’est tout sauf un “marché de niche” le marché des serveurs. Intel a toujours investit dans des marchés porteurs à fort rendement, comme cela elle peut investir massivement dans la recherche et être leader.

L"Hyperthreading est controversé depuis le début et plus encore avec les failles Meltdown et Spectre".
Bin non, elle est un succès majeur depuis le début et a été copié par tous à l’époque, Sun, Ibm, etc, et AMD.
Quant aux failles de sécurités, elles sont le problème de tous maintenant. Amd essaye de le résoudre en chiffrant le buffet associer à l’unité de traitement. C’est une bonne idée, à voir… Pour Intel, ils ont choisi de bloquer les instructions de prédiction dans certain cas, si je me souviens bien, cela au prix d’une perte de performance.

Quant au Zen mise à part ce chiffrement, le reste à 10 ans… Au point qu’elle baisse les prix, en faisant croire que ça leur permet de produire moins cher… Non !
Elle réduit seulement ses marges, donc moins pour la R&D, car les actionnaires sont toujours aussi gourmands.

“Afin, pour finir, de nombreux acteurs investissent”, entièrement d’accord !!!
Donc il y a une atomisation du marché et plus tard il y aura une fusion.
Depuis tout ce temps, AMD n’a jamais pu passer devant. Elle a racheté ATI pour au final être suiveuse de Nvidia. Résultat en capitalisation : AMD 26 Md / Nvida 161 Md.

“sa place de leader [Intel] est plus que jamais contesté”
Je dirais plutôt envier à 215 milliard…
Pour moi le jeu suivant se fera sur l’IA entre Nvidia, IBM(135Md) et Intel.

Quand à AMD, elle est seulement là pour empêcher que Nvidia et Intel aient le monopole.
Je me demande à quel point elles ne sont pas actionnaires dedans… Si ce n’est pas le cas, alors elles y mettront du pognon le jour où AMD s’effondrera comme Microsoft la fait en son temps avec Apple.

Mais le résultat sera-t-il le même 20 ans après : Apple 1000 Md / Microsoft 865Md.
De quoi faire rêver AMD !

Ha mais libre à toi de penser qu’il n’y ai pas de cartel, en attendant voici des faits.

http://www.eria.org/ERIA-DP-2016-07.pdf

Pour le reste ton argumentation est de la même trempe entre strawman, et non sequitur tout en passant par des sophismes, je ne perdrais pas mon temps à débattre, j’ai du travail.

Loin de moi l’idée de te froisser et si c’est le cas je m’en excuse !
Mais j’ai beau relire je ne vois pas où…

“Ha mais libre à toi de penser qu’il n’y ai pas de cartel”.
Je te signale que je te répondais sur la notion de prix et je maintiens ce que j’ai écrit.

Maintenant si tu n’es pas d’accord, OK ! Bien au contraire, mais alors contre argumente sur la notion de création de prix.
Tu te défausses en me parlant de cartel (qui n’est pas le sujet) en prenant exemple le problèmes de 2016 sur les disques durs et les Mémoires. Sincèrement je ne vois pas le rapport avec le coût des processeurs Intel. Il n’y a pas d’entente sur les prix. Les prix des fabricants sont bien différents les uns des autres, on ne trouve pas non plus les anciens plus chers, donc on n’est pas contraint.

Maintenant si tu me lances le sujet des cartels…
Evidemment qu’ils existent puisqu’ils sont même punis par la loi, car anticoncurrentiel. Je n’ai jamais dit le contraire, on est donc d’accord… Sur les cartels mais pas la notion de prix. La concurrence est d’ailleurs le grand leitmotiv du libéralisme, comme si l’on pouvait empêcher les gens de s’entendre par la loi. Ce qui prouve que cela ne marche pas, comme le “ruissellement”.

Ensuite, tu me dis que je fais des sophismes à la sauce Strawman ou Non sequitur.
Humm ! Intéressant.
Bin NON !!! Désolé ! Mais vraiment vraiment désolé…

Quand je te dis “Non ce n’est pas bon, c’est que ce n’est pas bon” et j’argumente pour expliquer pourquoi ce n’est pas juste selon moi. Au lieu de me répondre tu dénigres mes propos d’un revers de main qui a fait vibrer mon écran.

Quant à “l’implication incorrecte” de mes propos, là c’est pareil, elle est où l’erreur ?

Libre à toi donc de me montrer ces pseudo-sophismes dans mon discours.

Discuter c’est avant tout préciser ses pensées. Maintenant si ma rhétorique ne te plait pas, je te souligne que je ne suis pas venu ici pour avoir raison ou faire dans le cliché, cela ne me sert à rien. On ne s’enrichit que de la compréhension de ses erreurs.

Donc au final je ne viens pas pour bavarder par contre, mais bien pour discuter.
Au plaisir de te relire, toi particulièrement, voir avec d’autres qui voudraient porter une autre vision.

Bonne soirée.