Commentaires : Huawei se dit prêt à signer des pactes de "non-espionnage" avec les gouvernements

Le constructeur chinois tente de calmer les esprits à propos des accusations d’espionnage lancées par plusieurs puissances mondiales. Huawei se dit prêt à passer des accords et à collaborer avec les agences gouvernementales.

C’est un aveu ? :thinking:

aucune valeur

Chine, US, est-ce qu’on peut encore faire confiance aux sociétés d’un pays?

La seule solution pour résoudre (un peu) est l’open-source et l’open-hardware.

Ce qui me fait marrer, c’est que quand les États-Unis avaient fait en sorte de dévaloriser Huawei à propos de l’espionnage (qui n’est encore qu’à l’état de soupçon), ils avaient recommandés les matériels Cisco.

Peut-être que Huawei fait de l’espionnage, ou le permet par une faille que Huawei a fait en sorte de ne pas combler pour laisser un état en profiter… mais c’est clairement l’Hôpital de la Poutre dans l’Oeil qui se fout des pailles de la Charité. Les scandales NSA, le (contre-)espionnage Américain, le ver Stuxnet, ce ne serait pas la première fois que l’Amérique ordonne de faire ce qu’elle dit, mais pas ce qu’elle fait !

2 J'aime