Commentaires : Huawei : le système de remplacement d'Android sera mis sur le marché dès le mois de juin

Huawei est toujours au coeur d’une tourmente sans précédent après les sanctions infligées par les États-Unis. Si ces dernières ne sont pas annulées, la firme chinoise ne pourra plus utiliser Android pour ses futurs appareils, ce qui serait un véritable handicap sur le marché ultra concurrentiel des smartphones et tablettes.

Si il est compatible app android et que leur os est bien optimisé et est mis à jour plus regulierement vu que c’est leur matos et que les anciens phones en profitent ca peur cartonner

pourquoi j’ai l’impression que les usa se son tiré une balle dans le pied et que cet os fera un carton en asie ???

1 J'aime

Sûrement un lineage os avec aptoide ^^

pas le droit d’installer par defaut, mais pourquoi pas proposer les apk, au gens

l’article a été mis à jour par Techradar:
"
We’ve received confirmation from Huawei that there has been some confusion internally, and the launch date of the new Android-replacing operating system, codenamed HongMeng, will not be launching in June this year.

The brand has confirmed earlier statements from Richard Yu, outlining that the OS could be ready for China in late 2019 and internationally in 2020, are still accurate.

The original story has been modified below to reflect this."

1 J'aime

Une information démentie : https://www.channelnews.com.au/huawei-deny-rumours-home-brand-os-rolling-out-next-month/

1 J'aime

Je vais te mettre un nem dans ton cul, Heu il nous insulte là Rambo? Nan mon colonel il nous invite à manger!

Du coup, c’est conseillé ou pas d’acheter un Huawei ou Honor maintenant? Je visais le Honor View 20…

Tous les huawei à la vente fonctionneront jusqu’à leur fin de vie, mais ils ne bénéficieront pas des changements de versions (Android Q pour la dernière).
Bien sûr en théorie, vu que de toute manière, il y aura un accord commercial qui lavera Huawei de tout soupçon d’espionnage (sic).

Pour ma part, je suis complètement échaudé par Google, et il me tarde de couper les ponts avec les USA. Dommage pour ARK OS au mois de juin…

L’empire du mal, de la sournoiserie et de la tromperie va se ramasser sec face a la Chine et a la Russie. Bien fait pour leurs gueules !

Je ne vois pas ce qui empêcherait n’importe quel informaticien, de charger Android dans un HUAWEI une fois le smartphone acheté ??? et puis la base Android est open source, ce sont les addons comme google map, google play, etc… qui sont sous licences, ce qui ne doit pas posé problème à charger.

Un nouvel OS ne sert strictement à rien, puisqu’ils n’ont plus la licence d’ARM, et donc qu’ils ne peuvent plus fabriquer de processeurs, et donc plus de téléphone. Tout ce qu’ils peuvent faire c’est de vider leur stock de processeurs. Ce n’est alors qu’une question de mois de sursis.

C’est à éviter : Un nouvel OS ne sert strictement à rien, puisqu’ils n’ont plus la licence d’ARM, et donc qu’ils ne peuvent plus fabriquer de processeurs, et donc plus de téléphone. Tout ce qu’ils peuvent faire c’est de vider leur stock de processeurs. Ce n’est alors qu’une question de mois de sursis.

L’empire du mal c’est la Chine : persécutions de de 2,5 millions de Ouïgours, des Tibétains, expansionniste des territoires du Vietnam, de Taïwan, … la liste est longue. Bienfaits pour ces dirigents chinois corrompus et opportunistes !

thanks for your reactivity guy

De toute façon je préfère rester chez le coréen Samsung (marque fiable), que d’acheter des téléphones douteux…

Petit rappel, un OS est une interface graphique permettant de se servir du téléphone (pour un smartphone) et de tous ses périphériques. Android n’est pas le seul à savoir faire des OS.
2e rappel : Arm est une société qui vend des licences sur la création de processeurs de type RISC. Elle n’est pas la seule société à avoir des licences sur ce modèle de processeur (voir wikipedia).
Conclusion, Huawei a la capacité de concevoir à la fois un nouvel OS (déjà en chantier) et un processeur d’architecture RISC.
Enfin, Trump joue à se faire peur, et il y a peu de chances qu’il reconduise son interdiction au-delà des 90 jours accordés à Huawei.

J’ai lu un article qui met en avant la dérive des us dans le dossier huawei. En effet aujourd’hui c’est un fabriquant de smartphones, demain n’importe quelle entreprise europeenne ou autres, qui gêne le président us. Cela mérite bien une réflexion…

Pas demain seulement, hier c’était déjà le cas.
Cherches Frédéric Pierucci…

1 J'aime