Commentaires : Directive droit d'auteur : le Sénat parle d'une "tactique délétère et dangereuse de la part de Google"

Alors que Google se refuse à payer une licence pour reprendre les contenus des éditeurs dans le cadre de la Directive Copyright, le Sénat contre-attaque en mettant la pression sur le géant américain.

De toute manière personne les écoutent que ce soit en audio ou sur les réseaux

donc respecter la loi. a la lettre. c’est çà la tactique “délétère et dangereuse”?

2 J'aime

Google n’est pas un service public ni une administration française. Si Google veut changer l’interface de ses services en ligne, ça ne regarde que lui…

3 J'aime

Jeudi, les sages ont sévèrement dénoncé la décision de Google de refuser de se conformer à la législation en vigueur sur les droits voisins des agences de presse et des éditeurs de presse.

Cette phrase est incorrecte : Google s’est bien conformé à la loi. Ce que Google refuse, c’est de payer la p(a)resse subventionnée pour des extraits d’infox/fakenews/intox/etc. dont personne n’a démontré qu’ils avaient une quelconque valeur.

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu ces pingouins que leur loi était inutile puisque Google avait déjà montré comment il allait procéder en Allemagne et ailleurs.

2 J'aime

Ils veulent les faire payer pour faire de la pub gratuite… que Google ne référence plus dans ses actus les éditeurs que ça gène et comme par magie ça ne gênera plus personne.

1 J'aime

ces personnes ont décidé que c’était à Google de payer pour le soutien à la presse mais pourquoi serait-ce logique ?

Google fait mine de ne pas s’en rendre compte, avec son giga-monopole, mais il ne faut pas oublier que ce sont les contenus qui font sa gloire.

Admettons que du jour au lendemain, tous les éditeurs (médias petits ou grands, Wikipedia etc…) décident de ne plus être référencés sur Google. Le moteur Google sera d’un coup bien moins intéressant et valorisé.

L’un ne va pas sans l’autre (d’après moi).

Tous ces beaux messieurs l’ont déjà dans l’os… Google a modifié son truc… il n’y a plus que les titres, ne référence plus les articles payants… encore une loi pour rien.

mais quel intérêt auraient-ils à faire cela ?

selon vous…