Commentaires : Des études font état de nombreuses planètes habitables et civilisations extra-terrestres (en théorie)

Deux nouvelles études font beaucoup parler d’elles pour leurs estimations du nombre de planètes habitables dans notre galaxie (jusqu’à 6 milliards !) et du nombre de civilisations extraterrestres observables (environ 36 !).

2 J'aimes

Je suis convaincu qu’il y en a beaucoup plus que 36… des centaines, voire des milliers dans notre galaxie seulement.

Ça m’agace toujours cette manie anthropocentrique de se restreindre à des atmosphères similaires à la nôtre avec de la vie à base de carbone.
La vie peut prendre des formes que nous ignorons totalement.
Sans tomber dans le mysticisme, il est très possible que des formes de vie nous côtoient sans que nous puissions même la détecter, nous passe à travers le corps, se moque de l’espace-temps…
Il peut y avoir des civilisations qui vivent à des températures extrêmes, des êtres à base de méthane, d’ammoniaque ou quoi que ce soit d’autre.
Pourquoi diable la vie serait uniquement « telle qu’on la connaît » ?!?

D’autre part, les circonstances aléatoires du développement de l’évolution peuvent facilement avoir fait en sorte qu’une civilisation extra-terrestre soit 1 millions d’années plus avancée que nous, indétectable parce que passée à un plan dimensionnel plus agréable, ayant développé une intelligence telle que nous n’aurions pas plus d’intérêt pour eux que des microbes…

J’avais lu un article passionnant sur ce sujet, bien vulgarisé pour ma petite tête ici :

5 J'aimes

Le problème n’est pas le nombre de planètes « habitable » mais plutôt comment s’y rendre ou voyager facilement, le jour où cela sera possible là oui on risque de faire de réelle découverte autre que sur un coin de table…

2 J'aimes

Je suis certaine que ça fourmille de vie dans la galaxie. Mais après avoir vu les équations qui sont nombreuses à promettre tout et son contraire je suis surtout convaincue que ceux qui font ces calculs au doigt mouillé espèrent trouver des espèces qui sont « comme nous », c’est-à-dire des espèces intéressées par l’espace, qui ont développé des moyens de communication comme les nôtres, et qui sont intéressées par l’exploration spatiale.

Or les civilisations en question n’ont peut-être aucun intérêt à l’exploration spatiale ou à la communication par ondes. Cet intérêt que nous portons à la connaissance du monde et à son interconnexion pour ensuite tenter de trouver des civilisations « comme nous » possède une histoire ridiculement petite par rapport à l’histoire de la galaxie.

Nous avons développé la radio il y a 150 ans. Nous avons développé l’écriture il y a seulement 5300 ans. Mais pour en arriver là nous avons du attendre plus de 4 milliards d’années. En mettant à l’échelle d’une année, si la vie sur terre apparaît un 1er Janvier, nous avons inventé l’écriture le 31 décembre à 23h59m19s et développé la radio le même jour à 23h59m58s.

Avec les équations de Drake et ses multiples variations, on cherche des civilisations qui ont une planète où la vie par ADN a pu se développer, dans des zones habitables propices au développement de ces dernières, dont la vie a pu être maintenue grâce aux conditions environnantes exceptionnelles, jamais éteinte par un événement spatial de grande ampleur, mais assez évoluées pour avoir inventé la communication spatiale, en supposant qu’ils l’utilisent aussi pour nous trouver car même ça c’est hypothétique, et ne sachant pas encore si la technologie qu’ils utilisent est compatible avec la notre, ni combien de temps on peut l’utiliser car notre civilisation intéressée par le voyage spatial ne peut émettre que depuis un temps très réduit pour des civilisations qui, si elles nous reçoivent, peuvent le recevoir trop tard car on est pas à l’abri d’un événement qui nous exterminerait tous (astéroïdes, guerres, famines, virus, climat invivable, etc).

Alors, c’est sympathique, l’optimise dont fait preuve les équations de Drake et autres très belles formules au doigt mouillé, mais si ces civilisations existent et sont sûrement plus grandes que nos calculs, notre chance d’en récupérer la trace est proche du néant, dans l’état actuel de nos connaissances et avec ce qu’on cherche spécifiquement. Et si c’était le cas, ce que j’espère très fort vivre de mon vivant!, nous ne savons pas encore si notre génération ne va pas abandonner la radio telle que nous l’exploitons pour changer de technologie de communication dans notre propre système solaire, voire si nous pourrons encore l’utiliser (ressources manquantes, énergie épuisée, etc.)

1 J'aime

1 par terriens et fini les mesures sanitaires du covid-19

1 J'aime

avec la probabilité ! tout est flou et non vérifié. Alors on lance un peu n’importe quoi pourvu que les gens y croient

1 J'aime

Les méduses approuvent cet article…

Ils respirent peut etre du fréon et boient de l’ammoniaque, donc vivent dans un environnement complètement différent…Sinon dans le paragraphe" alien résurrection", ligne 5 , typo répétition « que que »

Nous qui pensions que le COVID était une machination de la Chine (ou de la Russie, ou des USA, ou du Bénin) pour dominer le monde…

C’est l’une de ces 36 civilisations en fait !!!

:slight_smile:

1 J'aime

J’ai hâte de poser mes croquenauds sur une planète vierge et d’y construire des Starbucks.

L’équation de Drake pour les nuls.

2 J'aimes

Article intéressant qui ouvre des perspectives… Mais où est ce foutu sac à dos…

Une petite bourde : « …qui fait autant figure de référence que que sujet de débats… » deux fois « que »

1 J'aime

C’est évident que nous ne somme pas seuls dans l’univers, le nombre de planètes est gigantesque dans notre galaxie et le nombre de galaxies dans l’univers est incalculable donc la lois des statiques nous dis que la vie existe ailleurs (au moins sous forme animale) mais d’autre civilisations « intelligentes » bien que plus rares doivent exister. Seulement on en oublie vite la distance faramineuse qui sépare les étoiles (et encore plus les galaxies), des aliens oui ça existe mais une rencontre est quasiment inenvisageable.

1 J'aime

@Rexxie: « Ça m’agace toujours cette manie anthropocentrique de se restreindre à des atmosphères similaires à la nôtre avec de la vie à base de carbone.
La vie peut prendre des formes que nous ignorons totalement. »
Quel prétention. qu’est ce qui te permet d’être aussi affirmatif et croire que la vie peut prendre une autre forme que celle basé sur nos éléments cellulaires ? c’est une affirmation basé sur rien. Les lois de la nature sont les memes partout dans l’univers.
A ce jour on sait que les formes de vies sur notre modèles existent, on a jamais eu de preuves que d’autres modèles marchent, que ce soit en regardant les autres mondes autour de nous ou meme en labo.
Concernant le théoreme de Fermi (encore avec tes liens en anglais, t’es pénible) tu semble avoir compris ce qui t’arrangeait comme souvent. tu connais le calendrier cosmique inspiré de fermi ? qui place la naissance de l’univers au 1er janvier et aujourd’hui au 31 decembre 24h. Notre civilisation a évoluée en l’espace que quelques minutes sur ce calandrier, passant de cromanion à la marche sur la lune, imagione donc ce qu’en civilisation apparu en avril aurait pu faire … toute une reflexion.
Le paradoxe de Fermi c’est de dire que s’il y a eu une civilisation intelligente apparu avant nous elle aura forcement du s’étendre au point de se faire voir et entendre, or ce paradoxe c’est que l’espace est silencieux. aucun signe.
quand à ta théorie de dire qu’une civilisation a pu évoluer sur un autre plan, il fait que tu arrête la SF et de regarder Stargate avec les Anciens.

1 J'aime

Je confirme… quand l’on regarde notre galaxie… c’est tangible mais quand l’on regarde une autre galaxie… il faut se dire qu’elle est déjà morte… on regarde dans le passé… des années lumières.

Nous sommes sur une branche de la voie lactée 53 000 années lumières d’un bout à l’autre.

C’est pas impossible qu’il y ait de la vie sur notre galaxie mais techniquement… c’est impossible que l’on se rencontre… la vitesse de la lumière ( 299 792 458 m s−1).

Il a fallu 55 ans pour que Voyager 1 et 2 sortent du système solaire, ça en dit long.

1 J'aime

Mouais mais le problème c’est de tomber à la bonne période: ils ont peut-être existé il y a des centaines de millions d’années où ils apparaîtront dans des centaines de millions d’années.
Du coup ça réduit encore les probabilités de les trouver

2 J'aimes

Il est surement probable qu’il y ait plus d’une trentaine de civilisations dans la galaxie!

Le problème c’est que ces civilisations ne souhaitent pas entrer en contact avec les terriens, ils ne veulent pas se faire contaminer par nous avec nos guerres, nos famines, nos inégalités etc…et ils ont bien raison! Si j’étais eux, je me cacherai bien et je ne répondrai jamais!

1 J'aime

Alpha du Centaure (la même chose que chez nous) est 4.5 années lumières du système solaire… et on n’y foutra jamais les pieds… même si une planète est habitable.

C’est mathématique.

Coloniser le système solaire sera un grand pas… et encore.

Il existe des théories physique qui confirme la possiblité d’existence des trous de vers, dit aussi Trou d’Einstein-Rosen, qui permettrait de voyer d’un bout à un autre de l’univers. En gros c’est un peu le principe repris par Contact ou Stargate, une sorte de tunnel qui relierait instantanément deux lieux distants.