Commentaires : Des écrans de smartphones incassables qui s'inspirent de coquillages

Alors que vous envoyez un texto à vos amis, votre smartphone vous échappe des mains. S’ensuit un . Vous le devinez sans même regarder votre appareil : son écran est cassé. Une situation fréquente, malgré la commercialisation d’écrans pensés pour être plus résistants aux chutes, aux chocs et aux griffes. Aussi, une parade pérenne a été développée par des chercheurs canadiens.

En voiture je suis sceptique… Pouvoir briser une vitre peut sauver la vie, une vie.
Certes ce n’est pas courant heureusement, mais suffit d’une fois.

2 J'aime

Si seulement des écrans “véritablement” incassables pouvaient exister ! c’est une vraie plaie !

Il y a quelques temps j’ai lu ici même un enfumage d’un certain constructeur de smartphones et d’écrans qui prétendait travailler sur des écrans avec nanoparticules intégrées qui devaient réparer d’eux-mêmes l’écran abimé… Faut pas se leurrer le but est de faire de l’argent, pas que le consommateur en économise donc on n’est pas prêts d’avoir des écrans résistants. L’argument de la satisfaction client ne tient pas, la preuve rien n’a jamais été vraiment fait concernant la solidité (qu’on me parle pas des normes gorilla-glass et autres, ces écrans pètent aussi bien voire mieux que les écrans sans)

Et donc ils vont créer des smarthuitres ?

Dire que McGill est “près de Montréal”, c’est un peu comme dire que la Sorbonne est “près de Paris”… bon sang mais regardez les cartes avant de dire n’importe quoi !