Commentaires : Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France

EDF a révélé que des problèmes techniques avaient été relevés sur des générateurs de vapeur, présents dans l’enceinte de plusieurs centrales nucléaires en France. D’après le groupe, ces défaillances seraient toutefois sans danger et ne nécessiteraient aucune action immédiate. Mais ce n’est pas à lui que revient le dernier mot.

C’est les limites de la transparence dans le nucléaire, du coup on va faire flipper tout le monde et encore basher la technologie alors que pour l’instant rien ne démontre un risque sérieux.

9 J'aime

Fukushima ne présentait aucun “risque sérieux” et pourtant…

1 J'aime

Oh la comparaison boiteuse, Fukushima s’est quand même pris un tsunami dans la tronche hein …

N’empêche que en France le plus jeune réacteur à 30 ans … je vois plus trop les risques, à part affoler tout le monde dans le vent c’est inutile de faire de fausses polémique juste pour le plaisir de cracher sur le nucléaire. une bonne surveillance et gestion suffit sans doute.

Nous n’avons pas de tremblement de terre puissant, pas de tsunami etc … pourquoi affoler tout le monde ?

3 J'aime

Ce genre de truc ne devrait avoir aucun risque sérieux ou non. Les experts se trompent souvent, les estimations peuvent être mauvaises comme fukushima ou bien il y a des choses non prises en compte. Les conséquences peuvent être tellement catastrophiques et on prend ça a la légère.

1 J'aime

Une catastrophe naturelle dans un pays où c’est hélas prévisible, n’a rien à voir avec le problème annoncé dans l’article. megadub tu as bien raisopn :slight_smile:

1 J'aime

Si, si, le Japon avait été alerté des irrégularités sur la centrale bien avant l’accident :slight_smile:

Justement, Fukishima a rappelé à tout le monde à quel point il ne fallait pas sous-estimé les irrégularités et si il y a une chose en laquelle on peut avoir confiance c’est l’ASN, eux se foutent totalement des problèmes économiques que pourraient causer l’arrêt de centrale, tout ce qui compte c’est la sécurité.

Fukushima s’est pris un tsunami oui. Et les experts disaient qu’ils avaient conçu un mur suffisamment haut au bord de l’eau pour ne présenter aucun risque. On connaît la suite… Et là ils se sont précipités pour en construire un plus haut, je sais pas si on doit s’en réjouir.

C’est là aussi innexacte : les simulations avaient montré le risque, juste que ça a été ignoré par l’autorité de sureté japonnaise. Dés 2008, le Japon avait connaissance des risques liés aux tsunami sur les centrales.

Source: https://www.bfmtv.com/international/un-rapport-souligne-un-defaut-de-preparation-avant-fukushima-212843.html

2 J'aime

Les japonnais ont joués avec le feu nucléaire, construire des centrales sur une île avec un risque sismique élève et des tsunamis :frowning:
Chez nous le plus dangereux c’est les centrales construite le long des fleuves qui présentent des risques de crue.

Non, le plus dangereux chez nous comme ailleurs ce sont les malfaçons. Les catastrophes naturelles peuvent arriver partout.

Quand une entreprise proche d’habitations classée Seveso présente des défauts de sécurité on n’en fait pas tout un foin dans la presse. Mais le nucléaire ça fait systématiquement peur et surtout vendre du papier … enfin surtout des torchons voire du PQ. Même quand l’ASN déclare que le problème n’affecte pas la sécurité tout le monde crie à la connivence avec EDF ou au complot.

2 J'aime

Fukushima s’est pris un tsunami oui. Et les experts disaient qu’ils avaient conçu un mur suffisamment haut au bord de l’eau pour ne présenter aucun risque.

Faux : comme l’a rappelé megadub, Tepco avait été mis au courant des irrégularités, défauts d’installation et de protection anti-tsunami (diesel au sous sol, mur pas assez haut etc.) par General Electric, le fabricant de ces réacteurs nucléaires, puis par la Nuclear Regulatory Commission (USA) et la Nuclear and Industrial Safety Agency japonnaise.
Tepco les a ignoré, on connaît la suite.

Juste un point de détail : quand on parle de la fiabilité des installations on parle de sûreté et non de sécurité.

Le principe étant d’assurer la sûreté des installations en toute sécurité pour les personnes qui en ont la charge.

1 J'aime

Avec le réchauffement climatique, on n’est sûr de rien.

Sans oublier la tempête de 1999 qui a bien failli abîmer la centrale de Blaye. Ou si Cynthia était tombé sur une centrale en activité.

Avec des si on démonte la moitié du Pays tu sais … tout devient dangereux.

Bonjour,
alors, espérons qu’une catastrophe du style de celle de Bopal ou autre n’arrive pas à proximité de chez toi! Les experts de l’ASN sont probablement les mêmes que ceux qui ont analyser les centrales en Belgique, dans lesquelles il y avait aussi des problèmes d’étanchéité…
Si j’ose le dire crument, ton c… ne vaut pas grand chose à côté des intérêts de grand groupes financier internationaux. Plus élevé sont les enjeux, plus forte est la corruption!

On a démonté déjà la moitié du Japon et la moitié de l’Ukraine (sans parler des voisins)…

Alors un pays de plus ou de moins…

Si l’ASN se souciait un peu de la question économique ça ferait longtemps que l’EPR aurait démarré. Après, j’vois pas bien pourquoi tu compares la catastrophe de Bhopal à l’industrie nucléaire en France. Je ne vois vraiment rien qui puisse laisser croire que la sureté nucléaire en France est aussi laxiste qu’un site chimique en Inde.