Commentaires : Demain, Google Maps vous demandera automatiquement de noter les artisans du quartier

Le service de cartographie va inciter ses utilisateurs à évaluer les artisans de quartier à qui ils ont fait appel, afin de les aider à se faire connaître.

Ce systeme de notation est devenu insupportable. On note, on se venge, on se moque, on fait de la délation !
Regardez un des épisodes de la saison 1 de “The Orville” le star trek politiquement incorrect !
On est en plein dans la démocratie participative et le vote ! L’horreur absolue !

2 J'aime

Divers scénarios possibles :

  • Si mon artisan ne me fait pas une ristourne, je lui mets une mauvaise note :innocent:
  • Si je mets un commentaire, Google saura que j’ai pris cet artisan et que donc j’ai fais des travaux et le type de travaux (voir d’habitation). Cool pour la publicité ciblée.
  • si je mets une note, le fisc saura que cet artisan a eu un contrat…

Cela sous-entend:

  • que Google connaît mon adresse postale
  • que Google sait que j’ai fait faire les travaux à cet artisan

No comment…

Ils ont intérêt à bien blinder pour éviter les faux avis (bons ou mauvais).

5 J'aime

Demain Google saura où j’habite… Ah non, ça c’est déjà fait … :-/

Perso j’aime bien regarder les avis, non pas que je prenne chacun d’entre eux avec importance plus que ça, mais à partir d’un certain nombre on commence quand même à se faire une idée.
Comme le dit GRITI : “Ils ont intérêt à bien blinder pour éviter les faux avis (bons ou mauvais)”

Maintenant le truc est tellement con que rien ne vous empêche de faire n’importe quoi…

  • J’ai un maréchal ferrant qui fait des fers à cheval du feu de dieu.
  • J’ai une lavandière qui lave mes draps avec du savon de Marseille au lavoir.

Les algorithmes… on leur fait dire ce que l’on veut.

1 J'aime

C’est bien résumé ! Et ça montre bien que, malgré un habillage altruiste d’ailleurs bien relayé par l’auteur de l’article, la finalité sera toujours d’apporter un avantage à Google.
La réflexion qui s’impose à nous est, plus que jamais, de décider jusqu’à quel point on accepte ce “confort” apparent.

Mon dieu… Ça marche peut être aux usa mais en France non.
Je suis artisan a Paris, l’autre jour une personne passe dans ma boutique et me demande le tarif pour un service. Je lui calcule le prix de la prestation (ponçage de parquet) il me dit qu’il veut que je lui fasse a un prix 1/3 moins cher sinon il dit sur internet que je suis mauvais… On marche sur la tete

CQFD…

Vous pouvez répondre aux avis et donc expliquer ce qu’il s’est passé.
J’aime énormément les avis, surtout les photos (pour les restaurants) et je ne m’en tiens pas à quelques commentaires négatifs, si l’artisan est bon il aura beaucoup plus de commentaires positifs. Si en lus ils réponds aux commentaires négatifs je sais qu’il est à l’écoute de sa clientèle donc encore un point positif qui me donne envie d’aller chez lui.
Après certains d’arrêtent juste à une note et c’est dommage.

L’artisan peut répondre aux commentaires et expliquer ce qu’il s’est passé, maintenant le problème c’est si cet artisan n’est pas très connecté il ne verra peut être même pas le commentaire. Puis s’il a 25 commentaires positifs pour 1 négatif les gens avec un peu de bon sens feront vite le tri.

Encore faut-il qu’il ait le temps, l’envie et l’énergie. Je pense que certains sont déjà tellement surbookés que si en plus ils doivent gérer cela…

Oui sauf que si un éventuel client ou un concurrent veut lui pourrir la vie, ils ne se contenteront pas d’un seul avis.

Ce qu’il faudrait savoir c’est comment Google fait le lien entre le client et l’artisan. Comment Google saura sans erreur que le client est bien passé par l’artisan? Et est-ce que ce sera anonyme ou Google saura très précisément qui est le client?

Effectivement, je n’ai pas envie de lancer des débats sur les commentaires Google avec des avis négatifs ou faux… Bien qu’étant connecté et au fait de tout ça j’ai déjà beaucoup de papiers a traiter pour ne pas perdre encore du temps avec de “futilités…”

J’ai donc demandé a Google de ne plus afficher les informations sur mon commerce.
Je bosse avec le bon vieux bouche a oreille, le vrai, pas celui du “qq’un que je ne connais ni d’eve ne d’Adam a dit que c’était super”.

Je ne suis pas visible sur gmaps, pas en entête lors d’une recherche mais mon site sort et puis dans ma.profession il y a tellement de concurrence sur les mots clefs que de toutes façons je ne pouy pas me.battre… et d’expérience client internet = client qui cherche a acheter un prix, pas de la.qualité. Sauf que dans l’artisanat ce n’est pas comme aczhter un smartphone a la.fnac ou Amazon …