Commentaires : Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de "gabegie"

L’EPR, réacteur nucléaire français, accuse dix ans de retard et un budget initial multiplié par quatre. La nouvelle ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a qualifié ce projet de « gabegie ».

…donc, comment on explique, que nous, français, quasi-pionniers du nucléaire dans les années 60-70, soyons passés à un tel niveau ? Est-ce que c’est juste un problème de maîtrise des coûts et des plannings ?

Il est malheureusement exact que ce projet est très en retard et coute beaucoup plus que prévu.
La France part d’une situation industrielle dégradée, ayant perdu du savoir-faire dans le domaine de la construction de ces centrales.
Cependant:

  • Comme chacun sait, plusieurs de ces réacteurs vont être construits. Faire le premier est toujours le plus difficile. Les suivants devraient donc être réalisés avec moins de temps et de busget.
  • La Chine a une industrie plus en forme et a donc fini de construire son premier EPR et il produit du courant sur le réseau electrique chinois depuis le 13 décembre 2018: https://www.world-nuclear.org/reactor/default.aspx/TAISHAN-1
    Le second est bien parti aussi.

Ca prend plus de temps à construire que les éoliennes mais une centrale est équivalente à plusieurs milliers d’éoliennes. De plus on peut l’allumer et l’éteindre sans attendre qu’il y ait du vent ou du soleil.

9 J'aime

Petite question sérieuse : qui commande ces centrales ? l’état fait un appel d’offre et les opérateurs se positionnent ?

par contre, ce qui m’étonne c’est le cout multiplié par 4 … pourquoi ne pas dire « bah non, fallait mieux faire ton devis » quand le constructeur apporte un nouveau devis.

La vérité c’est que pendant des décennies la France n’a pas construit le moindre réacteur, donc les ingénieurs sont partis à la retraite et personne n’a été formé pour sauvegarder le savoir faire. De plus, on est là sur une nouvelle génération, et ce qui coûte le plus cher, c’est toutes les normes nouvelles de sécurité, beaucoup plus renforcé, avec en plus, si je ne me trompe pas, des malfaçons dans le bâti , des trucs qui craquellent ou qui sont pas étanches , bref, c’est à se demander si ils n’ont pas été infiltrés par des espions chinois qui ont tout fait pour faire ralentir le projet…

3 J'aime

Comment une certifiée pastèque pourrait réagir autrement, avec une analyse à l’emporte-pièce car elle n’a pas eu le temps manifeste d’étudier le dossier, même si elle n’est certainement pas loin de la vérité, alors que de planter des éoliennes sur tout le territoire c’est beau, d’un excellent rendement et absolument pas polluant dans la construction.

3 J'aime

la question peut se poser … mais pas que … Car EDF construit celles d’autres pays (je ne sais pas pour la Finlande). La bonne question ça serait… pourquoi ce projet la en particulier prends tant de retard et coûte aussi cher … ?

1 J'aime

Ce n’est pas l’état qui paie, ce n’est pas l’état qui commande.
C’est EDF qui décide de construire, et il n’y a qu’un seul opérateur à pouvoir le faire en France. Le nucléaire est un monopole en France, et heureusement. Quand on voit ce qui arrive depuis la “privatisation” des trains… que ce soit en France ou en Angleterre… si jamais il y avait la moindre concurrence sur les centrales nucléaires en France, on pourrait redouter des dizaines de Tchernobyl à cause de ça !! (La concurrence qui tire le prix vers le bas, c’est toujours avec une qualité moindre. Il n’y a qu’à voire ce qu’ils mettent dans les merguez premier prix !)

8 J'aime

En France il y a la vitrine… et la réalité… ça n’est pas du tout la même chose mais bien au contraire…

Par ce que c’est le premier de sa génération. Il essuie les plâtres et les autres projets “profitent” des erreurs commises (et réglées ) de celui la.

3 J'aime

c’est surtout, parce que les « verts » ont mis des bâtons dans les roues au projet, ce qui en a augmenté le coût et ralenti la construction.
à l’époque, ça leur faisait une publicité d’enfer : même moi j’en ai entendu parler…
maintenant, on paye les pots cassés.

6 J'aime

J’approuve totalement votre commentaire; Mme Pompilli ne sait que critiquer, n’a aucune connaissance scientifique et a appris par cœur des slogans qui émaille ses discours. Les écolos sont des marchands de rêve et n’ont comme objectif que faire carrière dans la politique.
Hélas le savoir faire français est parti à l’étranger et les Chinois ont déjà un EPR en fonctionnement.

9 J'aime

Au final, ce chantier a été le beta test, le problème étant que la mise à jour vers la version finale coûte une fortune.
Maintenant, tout abandonner maintenant reviendrait tout aussi cher sans aucune rente en face…

Pour l’État, faire couler un tel projet n’est pas non plus dans son intérêt, ça peut faire sombrer l’opérateur lui-même et créer un gouffre encore plus abyssal.

Bref, on va la terminer cette centrale.

5 J'aime

Celui que la France fabrique en Finlande nous coûte aussi bcp plus prévu vu les retards également sur celui-là…

pompili/ pompéi… ca n’augure rien de bon tout ca…

3 J'aime

oui, aux sites de banlieue, elle préfère les mines de Pompéï… (c’est une double ! ;))

2 J'aime

Oui oui, on n’a aucun doute sur la qualité de construction :rofl:

J’espère que c’est plus fiable que leur décompte du nombre de morts covid

3 J'aime

les chinois ont réussi à construire des réacteurs similaires en tenant les budgets et les délais, ça doit donc être possible ici aussi

je ne suis pas un fan de l’EPR car fuite vers le gigantisme et l’avenir du nucléaire n’est, à mon avis, pas là, mais cela reste un réacteur plus sur que les actuels qu’il va bien falloir remplacer

par contre, il ne faut pas en construire de trop et laisser de la place pour les réacteurs de Gen4

1 J'aime

petit bémol … ce ne sont pas les chinois qui ont réussi en tenant les délais mais …EDF qui construit en Chine …

1 J'aime

L’EPR est une blague qui va nous (les contribuables) couter très cher!!!
Tous çà pour faire une enceinte en béton armé au dessus de la piscine de stockage de combustible (qui stocke plusieurs dizaines de cœur de réacteurs)…
14G€ pour 2 réacteurs de 1300MW qui tournerons dans le meilleur des cas 75% (maintenances et montées en puissance) du temps, à 50€/MWh…
17 ans pour « amortir » uniquement la structure.
Ajoutons à cela les couts du personnel, du combustible (son extraction, son enrichissement, son retraitement) du démentiellement, du stockage des déchets, de la sécurisation des sites sensibles, des pots de vin et de l’entretient…
J’ai pris 50€ le MWh mais c’est bien au dessus des prix du marché: https://www.rte-france.com/eco2mix/les-donnees-de-marche
A vous les pro nucléaire!

1 J'aime