Commentaires : Après son bannissement, Parler, le réseau investi par l'extrême droite, porte plainte contre Amazon

Le réseau social Parler, adopté par les fidèles de Donald Trump, a décidé de lancer des actions judiciaires à l’encontre d’Amazon après avoir été banni de ses serveurs.

Le titre est fallacieux. Ce n’est pas parce que le réseau est prisé par les gens d’extrême droite qu’il est lui-même d’extrême droite. Ce serait comme dire que Telegram étant très utilisé par les djihadiste serait un réseau djihadiste.

19 J'aime

@jojozekil Le réseau Parler a été initialement financé par le très conservateur américain Robert Mercer et sa fille Rebekah (dont les sorties xénophobes, entre autres, sont légion).

@iosandroid C’est en effet le travail de la justice ; Amazon n’avait certainement pas le droit de son côté mais a préféré sauvegarder son image que perdre éventuellement quelques millions.

2 J'aime

En agissant de la sorte, ca va donner des « munitions » au lobby anti-arme à feu pour pouvoir accuser les manufacturiers d’armes des crimes fait avec leur produit. PARLER est une plateforme et ce sont les utilisateurs qui l’utilisent qui en font le problème. Comme pour une arme à feu, c’est le personne qui l’opère qui fait le crime, pas le manufacturier. Amazon, Apple et Google ne se mèlent pas de leur affaire et ainsi, cela pourra créer un préjudice au niveau des poursuites civiles. Si une personne est intimidée sur un reseau social, elle pourra pousuivre l’intimidant, la platte forme AINSI que Appl et Google pour avoir mis à la disposition de l’intimidant, une application permettant à cette personne d’avoir subit un dommage à son image sur cette plate forme. Google et Apple ne doivent pas se mèler de cela.

Après entendez quand même que, pour les/certains américains, Trump a appelé au coup d’état ; que les réactions soient extrêmes est relativement compréhensible.

Cela étant dit, si Parler porte plainte c’est parce qu’ils savent qu’ils ont une carte à jouer.

2 J'aime

Pour le coup je suis d’accord, ce n’est pas aux entreprises de décider de ce qui est légal ou non, moral ou pas. Je déteste la dangereuse attitude de Trump et ses alliés mais il n’est plus possible de laisser des sociétés privées s’immiscer dans la politique. C’est un autre sujet mais il en est de même pour la modération des contenus, elle devrait être encadrée et définie par le législateur et non les plateformes. La loi a un train de retard et n’encadre par encore correctement (aux US comme en Europe) un moyen d’expression qui n’existait pas il y a quelques années.

« Contenus haineux ». C’est tellement vague et commode.

Concernant « Parler », évidemment, on ne trouvera aucune trace des 98 messages supposés haineux répertoriés par CNN. Sans doute parce qu’ils ne sont guère plus méchants que les échanges politiques que l’on trouve sur tous les réseaux sociaux, et de n’importe quel bord. Peut-être aussi parce qu’ils touchent des groupes plus susceptibles que d’autres.

Sur Twitter, que j’ai bien connu, la « haine » est partout. A droite, comme à gauche. Les insultes, les sarcasmes et bien évidemment, les menaces. C’est le principe de Twitter : se détester les uns les autres dès qu’on parle politique. J’ai bien dû recevoir une bonne dizaine de menaces de mort émanant de racailles ou d’antifas. Jamais ces gens n’ont été inquiétés, tout au plus suspendus quelques heures pour les plus virulents. Ce n’est qu’un choix déterminé par la sensibilité de ses modérateurs qui considèrent, par exemple, le racisme antiblanc impossible ou négligeable.

Dans l’idée, on pourrait aussi fermer les bistrots pour que ce qu’on peut parfois y entendre. Et pourquoi pas demander à Alexa ou l’assistant de Google de signaler aux autorités les propos racistes de tonton Jules. Tout cela est sans fin et déraisonnable.

Fourrer les passions sous le tapis, qui plus est sélectivement, ne fera qu’attiser les ressentiments, les vrais. Et tout cela ne mènera à rien de bon.

9 J'aime

Pour une fois que je me range du côté d’Amazon. :smiley:

Plusieurs morts il y a qq jours, des centaines (milliers s’ils cherchent dans les archives sauvegardées ?) de preuves quant au coup au Capitole, menaces de morts contre des sénateurs (entre autres), etc.

Bonne chance à combattre Amazon devant les tribunaux. Le temps que ce soit réglé, Biden sera candidat pour son 2e mandat.

bon débarras

J’ai installé Télegram et essayé la fonction pour trouver des amis autour de soi, je suis dans une banlieue parisienne avec peu de personnes de toutes minorités dont j’en fait partie mais étonnamment sur 94 personnes autour de moi il n’y avait que des prénoms d’origine maghrébines, des hommes pour la plupart.

2 J'aime

Que ça te plaise ou non, la liberté d’expression est totale au USA. Amazon sait très bien qu’ils perdront face aux tribunaux mais ils s’en foutent; ils ont fait cela pour le buzz.

Que cela soit contrôlé par la justice, on doit se demander si la justice a la chinoise ou a la Poutine c’est beaucoup mieux que celles les Gafa.
Pour crée un organisme international, bonne chance.

Télegram n’est pas sécurisé, renseigne-toi. C’est Signal qu’il faut prendre ; dès qu’ils arrêteront de demander le n° de tel (c’est en projet) je basculerai.

Quelqu’un connait la taille maximale d’envoi de fichier chez Signal ?
Wattsap 64Mo
Télegram 1Go

Amazon est juste l’hébergeur des serveurs de Parler non ? Le grand public n’était même pas au courant, je ne vois pas donc en quoi cela nuirait à l’image d’Amazon.
Il doit y avoir bien plus de messages haineux et racistes sur Twitter que sur Parler, sauf que Parler à priori ne censure pas.

En chine ils n’ont pas ce genre de problème.
Tout est filtré au noveau de l’état souverain.

Au nom de la liberté, on laisse faire quand même beaucoup de choses, beaucoup TROP de choses.

Pour une fois qu’on filtre la connerie humaine, moi je dis merci les GAFA.
Alors habituellement je suis contre toute forme de réseau social et ça ne change pas mais là ils ont clairement bien réagis.
Ça devrait être automatique de filtrer ainsi les « Fake News » et autres comptes de dégénérés.
Après où se trouve la limite ??
C’est une autre histoire.

Si les politiciens et autres avocats pouvaient se bouger rapidement pour faire fermer ce genre de compte, ça se saurait

Signal, quand ils auront supprimé le tel. Edit : je sais qu’en « échange secret » c’est sécurisé, mais je t’invite à te renseigner plus avant.

il y a d’autre manière d’avoir les APK etc… bref amazon ne souhaite pas cette application c’est leurs droit, comme a un moment les ublock etait ban du chromestore,…

Ca pleure vite les complotiste

Chers commentateurs de l’actualité, merci de veiller à débattre dans le respect de tous dans le cadre du sujet évoqué par l’article. Nous avons modéré les messages ne respectant pas la charte que nous vous invitons à reconsulter au besoin.

À bientôt !

1 J'aime

Complotiste ? Parler est un réseau social d’échange, c’est à la Justice de décider si il doit être fermé non ?
Pour le coup les 4 GAFA auront tout fait pour tuer un (futur?) concurrent qui commençait à pendre de l’importance, bannissement des Apple & Google store, fermeture du serveur Amazon, et blocage du Président des USA par Facebook.
Visiblement Amazon doit prévenir 30 jours avant la fermeture pourquoi ils se précipitent soudainement ?