Commentaires : 7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces

Trois scientifiques de l’institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique ont élaboré un projet de géo-ingénierie dantesque pour stopper la fonte des glaces en Antarctique Occidentale. Leur étude dévoile qu’il faudrait y déverser 7 400 gigatonnes de neige « artificielle » pour annuler ce processus qui provoque une élévation inquiétante du niveau de la mer.

oui et 50 and plus tard cette glace artificielle refondra elle aussi parce qu’on n’a pas voulu changer nos modes de consommation.

6 J'aime

"nécessiterait de pomper d’énormes quantités d’eau de mer dans la calotte glacière
"

l’expression “calotte glacière” désigne une étendue d’eau à l’état solide : pour la pomper ça va être un peu difficile.

6 J'aime

Non, il faudra juste la faire fondre avant !

:slight_smile:

Ça fait 12000 ans que ça fond et que c’était gratuit, mais voilà, maintenant par le bon vouloir de certains c’est devenu méga payant. Vouloir conserver les côtes dans un état figé, c’est de la pure la négation des cycles terrestres.

6 J'aime

Alors donc, l’homme modifie le climat mais pour ne pas mettre en danger ses mégapoles (polluantes) construites en bordure d’océan, on va modifier encore plus la nature ? Ca devient hystérique.

2 J'aime

“12 000 éoliennes” -> ils sont au courant que les éoliennes réchauffent l’atmosphère ?
pomper l’eau des océans, l’impact sur l’écosystème environnant à ce pompage est il étudié (sur la flore, la faune, les courants, leur température) ?
Cette étude, c’est “comment ajouter du désastre au désastre”.
Qu’ils retournent étudier la mouche qui pète (et pas avec l’argent public de préférence)

2 J'aime

Les commentaires, le plus beau repère des négationnistes et conspirationnistes :smiley:

5 J'aime

Clairement, cela conduirait juste à une aggravation du réchauffement climatique.

Mais le jour ou les gens comprendront que la seule raison pour laquelle l’écologie à le vent en poupe, c’est parce qu’elle ouvre de nouvelles voies pour faire du pognon, on aura fait un grand pas.

Des gens ont bien compris que ça ouvrait la voie au déblocage de crédits illimités pour des projets pharaonique. Et même bien avant, a des crédits pour réaliser ce genre d’étude.

En attendant, l’histoire de la montée des océans dans plusieurs centaines d’années me fait bien marrer. Si par bonheur on ne s’est pas fait sauter la gueule d’ici la avec nos bombes nucléaires, l’humanité aura largement le temps de s’adapter cette montée très lente. Si toutefois aucun mécanisme compensateur du réchauffement ne s’est activé naturellement.

Les commentaires, le plus beau repère des négationnistes et conspirationnistes

Si c’était aussi simple…

Malheureusement, le monde n’est pas fait de vérités simples comme vous l’imaginez, vous les jeunes.

Dans quelques décennies vous comprendrez quelques unes des réalités complexes qui font tourner le monde. Par exemple, l’argent, la carrière, le business.

Et vous comprendrez pourquoi les bonnes causes sont juste des leviers puissants que l’on peut utiliser à de nombreuses fins utiles.

D’ailleurs, vous verrez que dans quelques années, on passera à une autre mode sans pour autant que les problèmes écologiques aient trouvé la moindre solution. Les gens seront blasés et alors en s’en foutra.

Il y a quelques décennies, on flippait pour les milliers de missiles nucléaires et de l’éventuel cinglé qui pourrait appuyer sur le bouton. Aujourd’hui, les gens ne flippent plus, mais les missiles sont toujours la… et les éventuels cinglés aussi.

Mais on s’y est habitué et vendre de la peur pour fourguer des abris anti atomiques et des articles sur la 3ième guerre mondiale, ça ne fait plus recette.

Entre temps, il y a eu d’autres peurs qui se sont bien vendues. Et j’ai quelques idées sur celles qui se vendront bien demain.

3 J'aime

Ce qui est certain c’est que la bétise humaine, à lire certains, est un cycle continu…

Le changement climatique actuel n’a strictement rien de naturel et ce n’est pas en le niant que cela changera les choses.

T’auras beau de mettre la tête dans le sable (qui serait bientôt recouvert d’eau), cela ne changera pas les faits.

2 J'aime

C’est hallucinant de lire des trucs pareils…

Tu cherches à te convaincre qu’il n’y a pas de problème lié au réchauffement pour te rassurer?
Désolé, cela ne fonctionne pas ainsi.

Cela vient trop rapidement pour que le monde et les éco-systèmes s’adaptent.

1 J'aime

Cet article est une clownerie escrolo : alarmisme anxiogène de rigueur, modélisation à outrance, chiffre tiré du chapeau avec une estimation du coût faramineux et inimaginable pour un résultat nul au mieux mais vraisemblablement contreproductif, pas une once de critique (pourquoi la glace fond là et pas ailleurs puisque le réchauffement est censé être global…), etc.

Moi aussi j’ai des chiffres :
26 500 000 km^3 de glace antarctique soit 26 500 000 000 000 000 m^3 ou tonne
12 000 km^3 de banquise antarctique (estimé) soit 12 000 000 000 000 m^3 ou tonne
soit un total de :
26 512 000 km^3 de glace soit 26 512 000 000 000 000 m^3 ou tonne
ou encore 26 512 000 gigatonnes : 7 400 gigatonnes (0,03%) sont l’équivalent de pisser dans l’océan et de se plaindre qu’il va déborder.

5 J'aime

Je me fierais plus à n’importe quel chercheur plutôt qu’à un clown sur clubic

2 J'aime

Tu cherches à te convaincre qu’il n’y a pas de problème lié au réchauffement pour te rassurer?

Je n’ai pas besoin de me rassurer : je ne suis pas inquiet.

Et cela parce qu’il existe des menaces bien plus sérieuses pour sur la survie de l’humanité. Parmi elles, le risque nucléaire et le risque épidémique.

Ensuite parce que vous inquiéter ne changera rien. Le monde fonctionne d’une telle façon qu’on ne fera strictement rien de significatif à court ou moyen terme.

Le monde fonctionne sur la base d’une guerre économique qui empêche toute nation de s’inscrire dans un paradigme écologique de décroissance.

A partir du moment ou ni les américains ni les chinois ne veulent bouger, la messe est dite.

Tout le reste n’est que propagande pseudo écologiste faite par des carriériste qui qui ne vivent même pas de façon écologique.

Désolé, cela ne fonctionne pas ainsi.

A votre age, on croit savoir comment les choses fonctionnent. Dans quelques décennies, vous comprendrez que c’est beaucoup plus compliqué… et surtout beaucoup plus cynique.

Cela vient trop rapidement pour que le monde et les éco-systèmes s’adaptent.

C’est une affirmation qui est totalement gratuite.

D’ailleurs, même en acceptant cette hypothèse : La terre à déjà connu des changements brutaux et radicaux comme ceux engendrés par la collision de météorites de grande taille. La vie n’a effectivement pas eu le temps de s’adapter.

Certes, des espèces ont disparu, comme les dinosaures, mais la planète s’en est remise, la vie s’en est remise.

1 J'aime

Toutes vos affirmations sont gratuites. Elles sont basées sur quelles données et observations?

1 J'aime

Alors vous n’avez pas compris le sens de mes propos.

J’ajouterais qu’on ne pourra jamais vous prouver ce que vous ne voulez pas croire : seul le temps pourra faire évoluer votre opinion.

“Arrêter l’élévation du niveau de la mer.”

Arrêter quoi? Le niveau de la mer n’augmente pas.

Allez n’importe où près du littoral, cherchez le plus vieux pêcheur du coin, et demandez-lui s’il a remarqué une hausse du niveau de l’océan au cours de sa vie.

La réponse sera non.

Ça suffit la propagande à deux balles.
Les rapports scientifiques payés par des gens qui ont un agenda, on pourrait s’en passer.
Le niveau des océans n’augmente pas.
Ceux qui vivent à côté le savent.

Je crois 10,000 fois plus à un vieux pêcheur qu’à des mecs à cravate que je ne connais pas, et à qui je ne parlerai jamais de toute ma vie.

2 J'aime

Justement, il y a un paradoxe courant qui est de demander des preuves pour protéger ce qui est en réalité une croyance.

Dans ce cas, aucune argumentation cartésienne, aussi valable soit t’elle n’a aucune chance de convaincre.

La personne ne peut changer d’opinion que par elle même, quand les motivations profondes qui l’ont fait adhérer à un mouvement auront disparu.

Typiquement, quand on est jeune, on a envie d’adhérer à un mouvement qui nous donne l’impression de faire progresser le monde, ce qui nous donne l’illusion d’être de bonnes personnes. Et finalement, on ne cherche pas vraiment à réfléchir, ni à chercher la petite bête derrière la propagande. C’est même tout le contraire.

Et puis quelques décennies plus tard, on comprends qu’on s’est bien fait exploiter. Et le cycle se répète avec chaque nouvelle génération…

1 J'aime

Tu as tord!
Clairement, Trump ne veut pas bouger comme les lobbies qui le soutiennent car ils sont dans le culture du j’amasse toujours plus, et quand ça pétera je sortirai mon Smith & Wesson.
Mais une partie non négligeable du peuple Américain est conscient de la situation et est prête à adopter les mesures,

Comme partout, ceux qui se préoccupent d’écologie sont les 10 à 15% de la classe moyenne aisée. Et ils ont tendance à penser que tout le monde pense comme eux parce qu’ils habitent et qu’ils travaillent entre personnes de la même classe sociale.

Trump est élu par les pauvres et la classe moyenne pour qui la première priorité, c’est de boucler les fins de mois aujourd’hui, pas de savoir s’ils devront déménager dans 50 ans parce que l’eau va peut être monter dans certains endroits et qu’il faudra peut être déménager.

Quand aux lobbys industriels (qui font l’économie des pays), ils expriment une réalité économique tangible : le premier pays qui prendra des (vraies) mesures écologique avant les autres va juste se tirer une balle dans le pied.

L’avantage ira à celui qui en fera le moins. Et c’est bien pour ça que les USA et la Chine ne se presseront pas. Ils feront énormément de com, mais ils tenteront de bouger le moins possible.

Les Chinois bougent, mais à leur rythme et ils choisissent les pièces, il suffit de voir le nombre de centrales à charbon qu’ils ferment par an, et les centrales nucléaires qui poussent.
Si tu as l’occasion de voyager régulièrement en Chine, alors tu ne pourras pas nier que depuis 15 ans c’est une véritable révolution!

Vous savez, nous l’avons fait bien avant eux. Essentiellement pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec l’écologique.

Ce qui est marrant avec les écolo, c’est que le nucléaire, un coup ils l’aiment, un coup ils ne l’aiment plus. Avec eux, il faudrait tout jeter en permanence. Et c’est pour ça que les industriels commencent à les adorer…

Après, chacun son style. L’américain il se campera bien droit sur ses deux pieds en arborant son gros flingue. Les Chinois sont plus intelligents(5000 ans de culture… et d’art de la guerre). Ils voteront les règles sans rechigner. Mais au fin fond de leur territoire, dans les provinces industrielles, rien ne sera appliqué. Les observateurs seront baladés dans des villes modèles.

Quand à la France qui veut jouer les premiers de la classe… on viens de trouver le saint graal, c’est à dire le moyen miracle de repeindre nos centrales nuc en vert. Avec l’espoir totalement fou d’en vendre tout plein…

regarde l’explosion des voitures électriques,

Pas vraiment, non.
Non seulement ça vaut cher, mais en plus il faut avoir une seconde voiture classique si on veut partir en Vacances.

si demain le H2 devient viable industriellement, ils y seront leader mondial, comme ils vont l’être sur l’électrique sous peu et le sont déjà sur le solaire…

Ah ça, oui.

Mais les voir produire écolo, je pense que tu peux toujours rêver…

Les Chinois sont intelligents et pragmatiques.

Tu veux une mesure qui serait intéressante: Tu déclares que toutes violation d’un seuil de pollution par un industriel ou un de ses sous-traitant devient un crime contre l’humanité, avec les peines adéquates pour le board, les commanditaires, etc…
tu accordes 1 an aux industriels pour dénoncer les irrégularités passées après ce délais, les activité non dénoncées seront considérées comme assumées et découleront de la même juridiction…

Connaissez vous le proverbe “l’enfer est pavé de bonnes intentions” ?

C’est avec ce genre de raisonnement radical qu’on peut voir l’immense danger de l’écologie et son énorme potentiel pour les gens avides de pouvoir au niveau mondial.

Parce que ça commence comme ça. Et puis un jour on décidera d’éliminer une partie de la population mondiale pour “le bien de la planète”. Les livres d’histoire montrent ce qu’il faut penser des “faiseurs de bien” tellement persuadés de détenir la vérité qu’ils sacrifieront n’importe quoi au prétexte de servir leur cause.

2 J'aime