Communauté Clubic

Amazon s'engage à ne plus détruire ses invendus… mais pas en France

commentaires
#1

Pointée du doigt en janvier dernier par le magazine Capital, la firme de Jeff Bezos était accusée de détruire ses invendus plutôt que d’en faire don à des associations caritatives. En France, ce serait plus de trois millions d’objets qui partiraient à la benne chaque année. Amazon vient donc d’annoncer la mise en place de son programme , et s’engage à faire don des produits invendus… Mais uniquement aux États-Unis et au Royaume-Uni.

0 Likes

#2

Pour résumer et rétablir les choses, ce ne sont pas les produits d’Amazon qui sont concernés, comme le laisse penser trompeusement le titre, mais ceux des vendeurs de sa plateforme, et ils ne peuvent pas facilement être donnés en France à cause de sa réglementation fiscale stupide (pardon pour la redondance).

c’est bien l’ensemble de son business model, ainsi que la surproduction constante qu’il faudrait remettre en question

On a l’étrange impression que cet article a été paraphrasé rien que pour la stance anti-capitaliste/anti-Amazon primaire. Mais on a vu plus fin, surtout que le principal coupable est l’État français et son usine à gaz fiscale.

Selon la personne citée d’Amis de la Terre (sic, moi je suis Amie des Hommes), il vaudrait mieux l’ancien système de production centralisé où les disettes, la sous-production chronique et les grandes et longues famines étaient de rigueur.

Autrement dit, un(e) collectiviste qui voit une superbe villa ou une magnifique automobile se dit : « Personne ne devrait avoir cela. ». Un(e) capitaliste qui voit une superbe villa ou une magnifique automobile se dit : « Tout le monde devrait en avoir une. »

Heureusement, dans le monde réel les îlots obscurantistes reculent inexorablement sous les forces de marée du marché.

1 Like

#3

Citation
Si, d’après cette dernière, les invendus directs d’Amazon sont toujours proposés à des associations, ce n’était pas le cas pour les invendus des vendeurs tiers stockant leurs produits dans les entrepôts de la firme.

Moi je comprends ques les produits Amazon étaient proposés à des associations.

0 Likes

#4

Une absurdité administrative en France ? Meeuuh non, c’est impossible voyons ! Il doit y avoir erreur ! Grrrrrr :frowning: :frowning:

0 Likes

#5

Pourquoi pas un “Amazon Place” ?

On viendrait dans l’entrepôt pour acheter les invendus à prix réduits.

1 Like

#6

“il vaudrait mieux l’ancien système de production centralisé où les disettes, la sous-production chronique et les grandes et longues famines étaient de rigueur.”

excuse moi camarade, mais ça c’est un bel homme de paille, l’un des plus bel argument fallacieux qui existe…

0 Likes

#7

C’est possible, mais tu n’as pas montré en quoi.

0 Likes

#8

Ce qu’on comprend de l’article c’est qu’à part les USA ou n’existe pas de taxe de vente au niveau fédéral et au Royaume-Uni tous les autres pays et pas seulement la France exigent que les taxes de vente pour les entreprises en cas de don de leur produit soit récupéré. Il faudrait voit ce que fiscalement cela impliquerait pour ces pays de permettre des dons hors taxes pour des entreprises faits à des organismes de charité. Il faudrait voir si d’autres entreprises a la créativité fiscale de ses administrateurs n’en profiteraient pour s’en mettre plein les poches au détriment du travailleur payeur de taxes et impôts ne pouvant jouir de fiscalité créative, imposé directement a la source.

0 Likes

#9

n’oublie pas que vous avez eu Hollande pendant 4 ans ;D

0 Likes

#10

“«Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables ; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur.” S17v26-27

0 Likes