Des capteurs d'activité cardiaque à bord des Toyota ?

Les équipes de chercheurs de chez Toyota travaillent sur une technologie permettant de surveiller l'activité cardiaque du conducteur, à des fins de préventions. Pas si simple ...

La bataille de la voiture autonome n'est pas encore entamée que déjà, certains acteurs tentent de se différencier. Chez Toyota, les chercheurs travaillent sur l'implémentation de capteurs capables de surveiller l'activité cardiaque du conducteur du véhicule, afin de prévenir tout problème de santé qui pourrait avoir un impact sur sa conduite. On pense bien évidemment au cas de l'automobiliste faisant une crise cardiaque, et qui perd le contrôle de son véhicule, mettant en péril sa propre vie, celle de ses passagers, des autres automobilistes et des piétons.

Crise cardiaque : plus de risques pour les hommes infidèles


Des capteurs cardiaques dans une voiture


Pour prévenir cela, Toyota propose donc d'équiper les voitures de demain de capteurs mesurant en temps réel le rythme cardiaque du chauffeur, couplés à un algorithme capable de déceler tout changement anormal. Mais attention ! C'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire : les mouvements du véhicule, le bruit, mais aussi les situations de stress liées aussi bien à la conduite automobile qu'à des événements extérieurs, pourraient fausser les résultats et déclencher des alertes sans raison. Il faudra donc bien calibrer les réactions du logiciel, afin qu'il ne se concentre que sur les vrais événements potentiellement graves.

Avant la voiture autonome, la voiture médicalisée ?


Car l'idée de Toyota est bien évidemment de prévenir, mais aussi d'agir. En cas de détection d'un problème cardiaque - avéré -, la voiture devrait en effet être capable de prendre le contrôle pour se garer rapidement, plaçant le chauffeur et ses passagers en sécurité. La voiture alerterait ensuite automatiquement les secours en indiquant sa position, afin de permettre une prise en charge rapide du conducteur.

Ce genre de technologie pourrait ! Il n'est pas question ici de conduire automatiquement le conducteur en danger à l'hôpital, mais simplement d'arrêter le véhicule pour mettre les passagers et le conducteur à l'abri d'un accident, tout en protégeant les autres usagers de la route.

Sachant que la conduite autonome est annoncée pour 2025, on verra peut-être arriver à la fin de la décennie chez Toyota ce genre d'option, pour conducteurs inquiets de leur santé au volant ...



Modifié le 12/06/2017 à 12h02
Commentaires