le samedi 10 juin 2017

Toyota veut sa voiture volante en 2020

Le constructeur japonais espère pouvoir dévoiler sa voiture volante lors de l'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Les premiers essais filmés du prototype sont toutefois encore peu concluants.

Premier essai raté


Le porteur du flambeau a devant lui la vasque olympique où brûlera pendant toute la durée des JO la flamme partie d'Olympie plusieurs semaines en arrière. Il monte alors à l'arrière d'une voiture, qui s'élève gracieusement dans les airs, portée par ses quadrimoteurs. Avouez que ça aurait de la gueule, non ? Cette scène enflamme les rêves des ingénieurs de Toyota, qui se donnent trois ans pour la livrer aux yeux du monde ébahi.

Baptisé SkyDrive, le projet n'en est pour l'heure qu'à ses prémices. Piloté par une startup baptisée Cartivator et financée par 15 sociétés du groupe Toyota, SkyDrive doit, selon son calendrier, présenter un prototype viable d'ici la fin 2018. A en juger toutefois par les images tournées lors du premier essai (à voir ci-dessous), on se dit qu'il y a encore du travail : si l'engin, semblable à un gros drone, parvient effectivement à décoller, il vire brutalement de bord au bout de seulement quelques secondes avant d'entrer en collision avec le sol...



Des projets dans le monde entier


Malgré cette déconvenue, Toyota croit fort en l'avenir de la voiture volante : le constructeur y voit la solution, à l'horizon 2050, aux bouchons qui paralysent toutes les grandes villes du monde. L'histoire de l'automobile est pourtant pavée des nombreux échecs de la voiture volante, qui se heurte à des problèmes techniques et réglementaires presque insolubles.


Mais l'espoir renaît avec les progrès techniques immenses de ces dernières années, et des projets émergent dans le monde entier. Les fondateurs de Google, Uber, Skype, Tesla et de nombreuses équipes dont le slovaque AeroMobil en sont même à des stades relativement avancés. Airbus promet d'ailleurs un service de taxis volants exploitable à l'horizon 2030. Toyota leur grillera-t-il la politesse ?


Modifié le 07/06/2017 à 11h19
Commentaires